Un OM avec du caractère

En préambule

Les Olympiens recevaient  l’Etoile ce samedi 5 octobre pour le compte de la 8ème journée de championnat de national 2 groupe D au Campus OM.

En cette fin de journée, les deux équipes avaient à cœur de réaliser un bon match .  Les Olympiens se présentaient avec le meilleur buteur de National 2  Aké (6 buts) et avec leur maître à jouer au milieu Phliponeau .

Déclarations d’avant-match

Anziani (Coach N2) : « On doit d’abord récompenser les éléments qui constituent l’ossature de notre équipe. On ne peut pas faire ce que l’on veut, la formation réclame un équilibre qui est remis en question chaque week-end. »

Anziani (Coach N2) : « On a d’abord profité de cette coupure pour remettre tout le monde à niveau physiquement. On a aussi animé ce trou avec des matches amicaux contre les U18. »

Les groupes

OM : Dia – Nazaretian – Gassama – Iscaye – Kada – Mius – Nkounkou – Chabrolle – Khetir – Philiponeau – Vives – Aké – Baaloudj – Guilhen – Lihadji – Ressa

Frejus Saint-Raphael : Bezzina – Manero – Delvigne – Dumas – Marignale – Russo – Fachan – Keita – Buisson – Bernard – Gbohou – Bourigeaud – Thili – Ouchmid – Mourabit – N’Sondé – Da Silva 

Le match :

Une première mi-temps de qualité

L’entraîneur de l’OM a décidé d’aligner la grosse équipe pour débuter le match. Choix payant: un premier acte bien maîtrisé, un pressing haut, qui a empêché Fréjus Saint-Raphael de développer son jeu . Malgré cette bonne entame, les attaquants ne se sont créés aucune véritable occasion. En effet, ils ont eu beaucoup de mal à trouver Ressa pendant cette première période, bonne dans le jeu, mais stérile. Sur son côté, Liahdji a donné le tournis à son adversaire direct. Ainsi, avec Phliponeau, ils ont été les seuls à surnager dans ce premier acte. Le capitaine olympien a bien joué son rôle de plaque tournante, alternant jeu long et jeu court. Il s’est aussi comporté en bon capitaine, en replaçant ses coéquipiers .

Les Olympiens punis

Les Olympiens se sont faits punir sur une perte de balle et une interception ratée de Kada, provoquant le but d’Ouchmid (32ème) de Fréjus Saint-Raphael. A partir de ce but, les Marseillais ont perdu confiance en leur football et ont multiplié les pertes de balle stupides. Trop de suffisance de la part des Olympiens…

Seconde mi-temps catastrophique

Retour des joueurs des vestiaires. Dès l’engagement, les Olympiens se sont faits surprendre: occasion de Fréjus Saint-Raphael (45ème) ; une nouvelle occasion de Fréjus amènera le deuxième but, signé Da Silva (48ème ) sur une erreur de Gassama. Les Olympiens sont secoués: depuis le retour, ils semblent méconnaissables. Phliponeau est transparent, Liahdji en retrait. Le but est logique.

Une histoire de penalty

D’un coup franc anodin, l’OM a obtenu un penalty, transformé par Aké (53ème) pour son 7ème but. Par la suite, tous les joueurs marseillais se sont remobilisés et encouragés pour égaliser. Ainsi, dans la foulée du but d’Aké, Ressa, bien lancé dans la profondeur, a égalisé d’une belle frappe (54ème). Suite à cette remontée, le match est devenu haché, sans véritables occasions franches de part et d’autre. Cependant, sur une situation anodine, Fréjus Saint-Raphael est parvenu à obtenir un penalty, transformé (68ème).

20 minutes de folie

Les entraîneurs des deux équipes ont commencé à protester contre les décisions arbitrales par moment. Une nouvelle frappe de Ressa a marqué son réveil en cette seconde mi-temps: il commença à proposer des solutions à ses coéquipiers. Cependant, au niveau des centres, c’est le même combat en Ligue 1 et N2: ils ont été totalement imprécis, signifiant la piètre qualité technique de nos latéraux(77ème, 79ème, 84ème, 85ème). Ensuite, Fréjus Saint Raphael s’est procuré quelques situations ; les Varois ont ainsi concrétisé une de leurs occasions (71ème), portant le score à 2-3. Les joueurs de Fréjus pensaient avoir fait le plus dur… Marseille a poussé, poussé pour se créer des situations chaudes. Au final, la délivrance est venue de Chabrolle (90ème), égalisant à 3-3. Dans les arrêts de jeu, il a manqué l’occasion d’arracher la victoire. Dommage…

A noter les présences à l’OM Campus de le Frapper, Perrin, Perez, Ahmed, Mohamed, Araujo et même de Rocchia, prêté à Sochaux.

Bilan des joueurs olympiens professionels.

Lihadji a été en forme sur la première mi-temps mais en dessous en seconde. Il est sorti et remplacé par Guilhen à la 70ème. Il faudra vraiment être patient avec lui.
Philponeau a été performant en première mi-temps également. Ensuite, il a été coupable de pertes de balle en seconde période, ce qui est inhabituel pour lui. Le capitaine s’est rattrapé en fin de partie.
Aké a été en dessous du niveau demandé ce soir. Certes, il a marqué son 7ème but de la saison, mais il faudra prendre encore du temps avec ce joueur.
Nkounkou a été extrêmement faible sur son coté. Il n’a rien apporté à son équipe.
Le seul joueur à avoir été constant sur les deux mi-temps est Chabrolle, auteur de l’égalisation en toute fin de match.

Les 11
OM : Dia / Kada – Gassama – Iscaye – Nkounkou / Phliponeau – Chabrolle -Khetir (Vivés, 80ème) / Aké – Ressa(Baaloudj, 83ème) – Lihadji (Guilhen, 70ème)
Fréjus Saint-Raphael : Bezzina / Marignale – Dumas – Delvigne – Keita/ Buisson – Bernard – Bourigeaud / N’Sondé – Ouchmid – Da Silva
Buteurs: Ouchmid (32ème), Da Silva(48ème), Aké(53ème), Ressa (54ème), Orinel(68ème), Chabrolle(90ème)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.