MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS

Un point c’est tout #MGFCOM

Dans une rencontre où ils ont beaucoup subi, les pensionnaires olympiens de National 2 ont réussi à ramener un nul à la maison. Le court déplacement sur la pelouse du Marignane-Gignac FC aura donc permis de glaner un point précieux, qui comptera en fin de saison.

Souffrir mais tenir

Le premier acte est assez pauvre dans le jeu côté olympien. Malgré tout, ce sont bien les protégés de Philippe Anziani qui ouvrent les hostilités. Mehdi Baaloudj se signale dès la troisième minute, mais n’inquiète pas le portier marignanais. Dix minutes plus tard, l’attaquant marseillais remet ça, toujours de loin. Le ballon s’envole au-dessus du cadre. Peu après le quart d’heure de jeu, Marignane se montre à son tour. La grosse occasion fuit le but, mais de peu.

Cette première opportunité est le déclencheur de la bonne demi-heure des locaux. S’ensuivent plusieurs occasions dangereuses pour la défense marseillaise. Nazaretian manque de peu d’être lobé, mais parvient à mettre la main sur le cuir. Cinq minutes plus tard, Yanis Hadjem s’illustre avec un beau retour défensif et permet à ses coéquipiers de se donner un peu d’air. Dans la même minute, Nazaretian est sauvé par sa barre, avant de sortir une belle parade pour retarder l’ouverture du score.

L’OM continue de subir en ce dernier quart d’heure. Le défenseur Brice Mius écope d’un carton jaune, avant que Nazaretian ne doive intervenir une nouvelle fois pour sauver les meubles. L’arbitre soulage les Olympiens et siffle la fin de ces 45 premières minutes. 0-0 à la pause. Côté olympien, c’est Yanis Hadjem qui sort du lot sur son couloir droit en cette première période.

Un meilleur visage en seconde période

Marignane attaque le deuxième acte tambour battant. Dès la reprise, ils mettent par deux fois le feu à la défense olympienne. Un raté à la finition et un ballon capté par Nazaretian ont raison des velléités offensives adverses sur le coup. L’OM a eu chaud mais peut souffler.

L’heure de jeu est synonyme de réveil olympien. Sacha Guilhen passe tout proche d’ouvrir le score mais bute sur le gardien avant de manquer le cadre. Marseille devra attendre pour espérer surprendre son voisin marignanais. Ces derniers, en revanche, remettent le pied à l’étrier et alertent un Nazaretian heureusement toujours vigilant.

Dans cette fin de match, peu de choses à signaler si ce n’est l’entrée d’Ilyes Zouaoui, que l’on sait courtisé en Europe. Après un dernier corner infructueux, l’arbitre met un terme à la rencontre. Marignanais et Olympiens se séparent sur un score nul et vierge, une bonne opération pour les joueurs de Philippe Anziani dans l’optique du maintien et compte tenu de la physionomie du match.

Si les Olympiens visaient sûrement une victoire, le nul leur permet de conserver leur adversaire du jour à deux longueurs derrière eux au classement. Les Olympiens comptent quatre unités et pointent à une anecdotique treizième place. La zone rouge est proche mais pas de quoi s’inquiéter, tout reste à faire à ce stade de la saison.

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments