[XI de la décennie] A-P Gignac : A jamais Olympien

Natif de la région, André-Pierre Gignac aura passé cinq saisons à l’Olympique de Marseille. Il est notre attaquant de l’équipe type de la décennie. Retour sur la carrière d’un joueur hors du commun.

Son parcours en club
CLUBSANNÉESMATCHSBUTS
FC Lorient2004-075411
Toulouse FC2007-1013445
Marseille2010-1519378
Tigres UANLDepuis 2015224118
QUI EST « APG » ?

André-Pierre Gignac est né le 05 décembre 1985 à Martigues, à seulement 40 km de Marseille. Il commence le football à l’âge de 5 ans et demi, à l’Étoile Sportive Fosséenne, avant de poursuivre sa formation dans le club de sa ville, au FC Martigues.

Il parviendra à atteindre les demi-finale de la coupe Gambardella avec le FC Martigues durant la saison 2001/02, mais sera éliminé par l’OGC Nice.

En 2002, il rejoint les moins de 18 ans du FC Lorient puis intègre les professionnels en 2004. Il jouera son premier match en tant que professionnel lors de la deuxième journée. Entré en jeu à la 77e minutes, il parviendra à inscrire son premier but en seulement 13 minutes.

Il sera finalement prêté à Pau, en National, lors de la saison 2005/06 où il inscrira 8 buts en 20 matchs, avant de faire son retour au FC Lorient durant la saison 2006/07. A cette époque, Lorient évolue en Première Division.

Le 5 août 2006, le FC Lorient gagne son premier match contre le Paris SG (3-2). Suite à ce match, « APG », alors âgé de 21 ans seulement, s’imposera sur le front de l’attaque au détriment de Steve Marlet et Fabrice Fiorèse. Le 26 août de la même année, Gignac marquera les esprits en inscrivant trois buts en 27 minutes de jeu face au FC Nantes (2′, 15′, 27′), permettant à son équipe de s’imposer 3 buts à 1.

Cette saison-là, il inscrira 9 buts en 37 matchs de championnat, pour sa première saison en première division.

TOULOUSE FC

En juin 2007, André-Pierre Gignac est transféré au Toulouse FC pour une durée de quatre saisons. Il jouera son premier match dès la première journée, face à Valenciennes.

Sa première saison dans la ville rose est terne, excepté un match de coupe UEFA où il inscrit un but à Sofia à la 96e minutes qui qualifie le club pour la phase de poules. Il jouera une grosse partie de la saison sur le banc de remplaçant, et n’inscrira que deux buts sur le total de la saison. De plus, le TFC vit une saison difficile, où ils n’assureront le maintien que lors de l’ultime journée du championnat.

La saison suivante, le TFC se sépare de Johan Elmander. APG devient alors le choix numéro un du nouvel entraineur Alain Casanova.

L’attaquant commence à prendre confiance et enchaine les bonnes performances sous le maillot des Violets. Il signera six doublés et sera élu meilleur joueur de Ligue 1 en septembre 2008 et mars 2009.

À l’issue de la 29e journée, André-Pierre Gignac inscrit son dix-huitième but de la saison en championnat. Il lui permettra de battre le record de buts inscrits en première division par un avant-centre du TFC. Il termine la saison sur la première marche du podium des meilleurs buteurs du championnat avec 24 unités.

Au début de la saison suivante, APG enchaine les blessures et ne participe pas au match de coupe de France contre les Herbiers et de coupe de la Ligue contre l’AS Nancy.

Néanmoins, il terminera quand même la saison meilleur buteur du TFC pour la seconde fois consécutive.

OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Le 10 août 2010, André-Pierre Gignac s’engage cinq saisons avec l’Olympique de Marseille pour la somme de 18 millions d’euros. Sa venue à l’OM est due à José Anigo qui voulait recruter « un grand gabarit » devant. Les deux choix initiaux était André-Pierre Gignac et Kévin Gameiro et le choix s’est porté sur « APG ».

Le 29 août, Gignac jouera son premier match sous ses nouvelles couleurs face aux Girondins de Bordeaux. Le 15 septembre, il fera sa première apparition dans le mythique stade Vélodrome, qui deviendra rapidement sa nouvelle maison.

Il faudra attendre le 2 octobre 2010 pour voir le Martégal inscrire son premier but en Ligue 1 sous le maillot ciel et blanc, c’était face à l’AS Saint-Etienne. Un mois plus tard, il inscrira son premier but en Ligue des Champions, face aux Slovaques du MŠK Žilina (match remporté sur le score de 7 à 0), un record à l’époque du plus grand score à l’extérieur en Champion’s League.

Cette nouvelle saison fût malgré tout laborieuse pour le nouveau numéro 9 de l’OM : Après six mois laborieux entre août et décembre 2010, il démarrera l’année 2011 très fort (5 buts en 6 matchs) mais connaîtra une blessure importante.

À la fin de sa première saison sous ses nouvelles couleurs, A-P Gignac totalise 12 buts en 37 rencontres toutes compétitions confondues.

2011/12 : Une saison très compliquée…

L’année 2011/12 est sans aucun doute l’une des pires année d’André-Pierre Gignac sur le plan personnel. Il vivra la première moitié de la saison sur le banc et sera beaucoup critiqué par les supporters marseillais sur son poids. A l’époque, APG était en surpoids et les supporters adverses avaient inventé un chant qui était « un big-mac pour Gignac ». Il connaîtra également une altercation avec Didier Deschamps, son entraineur de l’époque, où il lui lancera une bouteille d’eau à la figure. En plus de tout ça, il enchainera les blessures à partir de décembre 2011 et ne rejouera que les trois derniers matchs de la saison.

Au final, il inscrira un seul but en 21 matchs. Cette mauvaise saison s’explique surtout par son hygiène de vie, jugée « pas en adéquation avec celle d’un joueur de football professionnel », qui sera la cause de nombreuses blessures, mais aussi par sa relation tendue avec son entraîneur.

Le renouveau…

La saison suivante sera totalement différente, sans doute dû au départ de Didier Deschamps (qui sera le nouveau sélectionneur de l’Equipe de France). Il inscrira 12 buts lors de la première partie de la saison. Grâce à ses buts et son début tonitruant, il permettra à son équipe de remporter les six premiers matchs du championnat.

Cette saison-là, il inscrira de nombreux buts décisifs pour le club olympien, dont un doublé face à Bastia en mai 2013 qui sera décisif pour la course à la deuxième place.

L’OM finira la saison sur la deuxième marche et Gignac terminera la saison meilleur buteur du club pour la deuxième fois. Il sera également encensé par les spécialistes pour sa solidité défensive.

La saison qui suit sera similaire à la précédente. Malgré des résultats mitigés et une humiliation en Ligue des Champions, APG conclura la saison avec 22 buts toutes compétitions confondues.

Cette saison-là, Marseille n’accrochera aucune qualification en coupe d’Europe, une première depuis dix ans pour le club. Mais Gignac s’impose comme un cadre du vestiaire en même temps qu’un joueur très apprécié des supporters.

L’année Bielsa…

La saison 2014/15 sera sans aucune contestation possible sa plus belle saison sous le maillot de l’Olympique de Marseille.

Après une saison catastrophique, Elie Baup est licencié et se verra remplacé par Marcelo Bielsa. Le nouveau coach de l’OM réussira à rendre chaque joueur à leur meilleur niveau. André-Pierre Gignac inscrira dix buts lors des dix premières journée du championnat et connaîtra le meilleur début de saison d’un attaquant en Ligue 1 depuis David Trezeguet, lors de la saison 1999/00 à l’AS Monaco.

Le 17 octobre 2014, APG sera élu meilleur joueur de Ligue 1 du mois de septembre. Suite à ses prestations, Gignac sera désigné comme le meilleur attaquant d’Europe par le Centre International d’Étude du Sport (CIES). Le 5 avril 2015, il inscrira un doublé lors du classico face au Paris Saint-Germain. Deux buts qui seront malheureusement insuffisant malgré une grande prestation des joueurs sur le terrain et un tifo exceptionnel des supporters phocéens lors de l’entrée des joueurs (score final : OM 2-3 PSG). Grâce à son doublé, il deviendra le meilleur buteur de la tête en Europe de la saison avec un certain Cristiano Ronaldo. Le 1er mai 2015, il marquera son 100e but en Ligue 1 face à Metz.

Le 23 mai 2015, il jouera son dernier match sous le maillot bleu et blanc. A sa sortie, il sera acclamé par tout le stade Vélodrome. Il reviendra sur la pelouse à la fin du match pour faire ses adieux. André Ayew et Rod Fanni en feront de même.

TIGRES UANL

A la fin de son contrat et après une saison pleine, Gignac sera courtisé par de nombreuses écuries Européennes. A la surprise générale, il s’engagera avec les Tigres UANL au Mexique et devient ainsi le premier joueur Français à évoluer dans le championnat Mexicain.

Après avoir inscrit deux buts en deux matchs lors des matchs amicaux, il fera ses débuts officiels lors de la demi-finale aller de la Copa Libertadores.

Il inscrira son premier but sous ses nouvelles couleurs lors du match retour. Ce but enverra son équipe en finale de la compétition pour la première fois de son histoire et, par la même occasion, lui permettra de devenir le premier joueur Français à participer à une finale de Copa Libertadores. Quelle histoire!

Malheuresement, les Tigres s’inclineront lors de cette finale face à River Plate.

Le 15 août 2016, André-Pierre Gignac parviendra à inscrire trois buts face au club des Jaguars. Durant cette saison, il sera l’auteur de 11 buts en 15 matchs et remportera le championnat d’ouverture du Mexique.

Le 3 décembre 2016, il bat le record de buts de 9 buts (qui date de 1979) en phase finale de Liguilla de la Liga MX en demi-finale retour du championnat d’ouverture en marquant le but de l’égalisation face au Club Leon, le match se terminant par une victoire 2-1 des Tigres UANL.

En 2019, il participe de nouveau à la finale de la Ligue des champions de la CONCACAF. Il marquera son centième but avec le club Mexicain le 23 février 2019. Le 4 aout 2019, il devient par la même occassion le meilleur buteur de l’histoire du club avec 105 réalisations.

SÉLECTION NATIONALE

La première sélection d’André-Pierre Gignac avec l’équipe de France remonte au 19 mars 2009. C’était dans le cadre des qualifications pour la Coupe du Monde 2010. Le Martégal entrera en jeu à la 68e minute face à la Lituanie et délivrera sa première passe décisive pour Franck Ribéry.

Il faudra attendre le 12 août 2009 pour le voir inscrire son premier but sous la tunique bleu blanc rouge. C’était lors du match aller face aux Iles Féroé.

Moins de deux mois plus tard, André-Pierre Gignac inscrit son premier doublé en moins de cinq minutes lors du match retour contre les Iles Féroé.

Le 11 mai 2010, il apparaît dans la liste des 30 joueurs pré-sélectionnés pour la Coupe du Monde, et sera retenu dans la liste définitive.

APG sera rappelé par Didier Deschamps en aout 2013 grâce à son bon début de saison sous le maillot phocéen. Cependant, il ne sera plus rappelé durant toute la saison.

Le Martégal fera son retour en octobre 2014 suite à la blessure d’Olivier Giroud. Il retrouvera le chemin des filets en marquant un but face à l’Arménie, en match amical. Durant ce match, il sera également l’auteur de deux passes décisives.

L’Euro 2016.

Suite à son départ au Mexique, A-P Gignac pense faire une croix sur la sélection mais il sera finalement rappelé le 5 novembre 2015 par Didier Deschamps, pour deux matchs amicaux face à l’Allemagne et l’Angleterre.

Cette nouvelle sélection lui vaudra d’être le premier joueur Français hors d’Europe a être sélectionné en Équipe de France. Il fera ensuite partie de la liste des 23 joueurs sélectionnés pour participer à l’Euro 2016.

Durant la compétition, il prendra part à la quasi-totalité des matchs de l’Equipe de France en tant que remplaçant, et ne marquera aucun but.

Lors de la finale de la compétition, il trouvera le poteau dans les dernières minutes du temps additionnels. La France s’inclinera finalement aux prolongations.

Après l’Euro, il ne participera qu’à trois matchs avec la sélection tricolore lors desquels il ne marquera aucun but.