MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

#5 [ASM-OM] Interview d’avant match

Avant chaque match de l’Olympique de Marseille, nous partons à la rencontre d’un supporter adverse afin d’avoir son ressenti sur le match, son avis sur l’OM, et bien plus encore.

A la veille de la 5e journée face à l’AS Monaco, nous avons posé quelques questions à Damien, alias Neojick, fondateur et rédacteur de PlaneteASM entre 2008 et 2018.

Bonjour Damien. Peux-tu te présenter ?

Hello, je me prénomme Damien, 36 ans, et j’habite en Dordogne. Je n’ai jamais réussi à me souvenir exactement quand j’ai commencé à supporter l’AS Monaco, ni même pourquoi, mais ça doit dater de 1996 ou 1997. J’ai probablement été charmé par ce maillot original, sa diagonale, et c’est peut être aussi grâce à mon esprit de contradiction, j’habitais à 1h de Lyon et mes camarades étaient supporters de l’OL ou de… l’OM et je ne voulais faire comme les autres. mais à l’époque, je vivais les matchs uniquement en lisant les scores dans le journal le dimanche, ensuite il y a eu la radio avec le multiplex le samedi soir.

Au niveau du mercato, vous avez réalisé un mercato assez incroyable avec énormément de recrue, que penses-tu du mercato réalisé par ton équipe ? Pense-tu qu’il est réussi ? Et que pense-tu de l’intersaison de ton club ?

Le mercato de cet été s’annonçait forcément compliqué. C’était le premier d’Oleg Petrov qui est arrivé en février avec 0 connaissance du football. Il lui a fallu apprendre ce job, gérer la refonte quasi complète de l’équipe, un dégraissage énorme, le départ de Falcao, la fuite des jeunes recrutés par erreur la saison dernière ou en froid avec Jardim, le tout en évitant de se faire avoir par un nombre incalculable d’agents.

On peut lui reprocher des erreurs, comme le fait d’avoir laissé traîner le départ de Falcao, d’avoir attendu la toute fin de mercato pour prendre un défenseur central, ou de ne pas avoir recruté de buteur avant le début de la Ligue 1.

Mais là, à l’instant T, l’équipe a une allure totalement différente de celle de l’année dernière à la même époque. C’est évidemment l’avenir qui nous dira si le mercato est réussi, mais cette saison, on a la certitude qu’on plantera beaucoup de buts.

La saison dernière, vous avez vécu une saison très compliquée avec une 17e place, comment as-tu vécu cette saison ? Et quels sont tes attentes et les objectif de l’ASM pour la saison à venir ?

La saison dernière était une saison particulière pour moi. De 2008 à 2018, j’ai été le webmaster de Planete-ASM.fr, un site d’actualité sur l’AS Monaco comme peut l’être “Peuple Olympien” pour l’OM. Ca a été 10 années très prenantes dans ma vie comme dans celles de mes amis qui m’ont accompagné dans cette aventure. Mais début 2018, après la folle saison 2016/2017, on a pris la décision de stopper, de ne pas faire la saison de trop (https://www.planete-asm.fr/actualite/23834-voila-c-est-fini.html).

Du coup, j’ai attaqué la saison dernière comme un simple supporter lambda, espérant une saison traditionnelle que je suivrais de loin. Mais le marasme dès le début de la saison a été horrible à vivre. Chaque week-end, l’idée de la relégation murissait de plus en plus. On fait un mercato intéressant en janvier, on gagne à Lille, contre Lyon, l’espoir revient, et on
retombe dans nos travers.

Il faut attendre la 88ème minute de la J37 pour être certain à 99% d’être maintenus. Un soulagement mais une sensation d’épuisement.

Cette nouvelle saison démarre encore plus mal que la dernière, mais je suis confiant. Comme je disais avant, on va enfiler des buts et, même si on va en prendre, ça devrait pencher en notre faveur. A l’instant T, le seul objectif c’est de quitter la zone rouge, ensuite de s’en éloigner, définitivement. Après on verra. Je refuse de parler de podium, de top 6…

Quels sont les joueurs à surveiller du côté de l’ASM ? Et quels sont les points forts/faibles de votre équipe ?

Les joueurs à surveiller, cette saison, sont clairement devant. On a quand même recruté Ben Yedder, un excellent buteur. On a déjà vu que son association avec Slimani pouvait faire des merveilles. Si on est épargnés par les blessures, ils peuvent faire très mal.

Golovin aussi est à surveiller. Il a clairement élevé son niveau cette saison, semble déjà en pleine forme, et pourrait bien prendre les clés du milieu. Je n’ai jamais été un hater de Subasic mais il était indispensable de le remplacer, et Benjamin Lecomte est une très bonne recrue. Me semble d’ailleurs que l’OM était dessus.

La saison dernière, si devant c’était bancal, on avait surtout un milieu inexistant et une défense qui prenait l’eau. Le retour de Bakayoko au milieu devrait faire du bien s’il est en forme immédiatement. Derrière, Maripan n’a pas fait un super match pour sa première avec nous, mais on va évidemment lui laisser du temps avant de le juger.

Maintenant, place à l’OM: As-tu suivi un peu la saison de l’OM (la saison dernière) ? Si oui, qu’en as-tu pensé ?

Sincèrement, j’avais d’autres soucis la saison dernière pour suivre l’OM. Je ne regardais que le bas du tableau. Forcément, en temps normal, Marseille comme Lyon c’est un peu l’ennemi de chaque saison qu’on aime bien voir perdre. Mais la saison dernière, ça faisait bizarre d’espérer voir l’OM gagner contre Caen, Dijon ou Guingamp.

Quel est ton meilleur / pire souvenir d’un ASM-OM ?

En ne faisant pas de distinction entre les ASM-OM et OM-ASM, côté pires matchs, 2 me viennent immédiatement en tête.

D’abord le 4-2 en 2000 avec l’expulsion de Gallardo à la mi-temps avec “l’affaire du tunnel du Vélodrome”. J’écoutais les matchs à la radio à cette époque et je me souviens de la tension énorme que je ressentais même uniquement avec la radio. Cette injustice, presque 20 ans après, je ne l’ai pas encore digérée.

Ensuite il y a le match de mai 2007 au Louis II. Je me souviens être allé voir le match chez un collègue de boulot, supporter de l’OM, qui avait un abonnement Canal+. J’étais seul Monégasque au milieu d’une dizaine de marseillais. Je me souviens même que le match avait été décalé de 15min à cause des résultats des élections présidentielles. On ouvre le score par Ménez, l’OM égalise juste avant la mi-temps. Et en fin de rencontre, on doit obtenir un pénalty pour une faute flagrante mais rien de sifflé et, sur la contre attaque, c’est l’OM qui obtient le pénalty de la victoire. Même les supporters de l’OM présents avec moi ce soir là avouaient que la victoire n’était pas méritée.

Dans les bons souvenirs, il y a le match au Vélodrome en septembre 2013. On vient de remonter en L1, on a recruté Falcao, Moutinho, James… Si ma mémoire est bonne, l’OM ouvre le score juste avant la mi-temps sur corner. Falcao égalise dès la reprise et ce bon vieux Emmanuel Rivière met le but de la victoire en partant à la limite du hors-jeu et en ajustant Mandanda. Cette victoire validait pour moi notre retour en haut du foot français. Evidemment, les 3 rencontres lors de notre exceptionnelle saison 2016/2017. 4-0 à la maison, 1-4 au retour au Vélodrome et 3-4 toujours au Vélodrome en Coupe de France. 3 victoires consécutives avec 4 buts marqués, forcément un bon souvenir.

D’ailleurs en août 2017, victoire 6-1, magnifique de mettre 6 buts à l’OM, mais on était encore sur notre petit nuage du titre de L1 et ça paraissait presque normal. Si on avait su ce qu’on allait vivre ensuite…

Quels sont les joueurs marseillais que tu redoutes le plus ?

Je redoute en premier un combo tacle non maîtrisé / carton rouge de notre côté, ou une main de Glik qui provoque un penalty. J’ai suivi de loin votre mercato mais j’ai l’impression que vous n’êtes pas forcément satisfaits du recrutement. Sur le papier, Monaco est normalement supérieur, mais on en a peut être pas encore fini avec notre karma et on peut se saboter dès 21h10 dimanche. Après, Benedetto me fait quand même peur. L’année dernière, Mitroglou avait fait un match énorme contre nous. Et j’imagine que Benedetto est largement meilleur que lui.

Que penses-tu du Vélodrome et de ses supporters ?

Forcément, ce serait mentir que de dire du mal de l’ambiance du Vélodrome. Vous avez une ambiance monstrueuse, porteuse quand tout va bien, ou extrêmement glaçante dans les mauvais moments. Monaco est enclavé dans entre l’Italie, la mer, la montagne, sa population n’est faite pour un sport populaire comme le foot, et forcément, le delta entre le Louis II et le Vélodrome est impossible à mesurer. Et Mine de rien, un stade en pleine ville, ça reste plus sympa, surtout quand il respire autant que le Vélodrome.

Pour conclure, quel est ton pronostic pour ce match

Je suis bien incapable de faire un prono. Comme j’ai dis avant, je pense que ça dépend surtout de nous. On peut gagner 4-0 comme gagner 2-5. La quasi certitude que j’ai, c’est qu’on marquera. On marquera à quasiment tous nos matchs. Il faut aussi noter que la saison dernière, on a toujours été mauvais après les trêves internationales. Je suis partagé entre le fait qu’on va enfin se réveiller dimanche face un adversaire de prestige ou qu’on va retomber dans nos travers. Allez, pour mon plaisir, 3-1 pour Monaco, mais que personne ne vienne me troller à 23h si c’est l’inverse au final.

Un grand merci à Damien pour sa disponibilité. Rendez-vous la semaine prochaine pour le sixième épisode de cette nouvelle série, avant la réception de Montpellier.

2 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go