#ASMOM : Les Notes

Voici les notes de la rédaction pour cette défaite 2-1 en Principauté. L’OM est éliminé d’entrée de cette dernière édition de la Coupe de la Ligue.

Le barème des notes de la rédaction

Chaque membre donne une note à un joueur ayant disputé une partie significative de la rencontre. Chaque joueur obtiendra donc une moyenne en fonction de sa performance.

Si un joueur est amené à sortir sur blessure, il sera jugé sur son temps de jeu si celui-ci est suffisamment conséquent pour donner lieu à une note.

Enfin, si un joueur vient à être expulsé, il sera jugé sur son temps de jeu à condition qu’il ait joué un certain temps.

Tout joueur ayant joué trop peu de temps pour avoir un impact sur la rencontre ne sera pas noté.

0FAUTE PROFESSIONNELLE
1RIDICULE
2AFFLIGEANT
3EN DIFFICULTE
4INSUFFISANT
5MOYEN
6CONVAINCANT
7HONORABLE
8GRAND MATCH
9EXCEPTIONNEL
10MASTERCLASS
Voici les notes obtenues par les Olympiens
JOUEURNOTEAPPRÉCIATION
Steve MANDANDA5.2Les matchs se suivent et se ressemblent pour notre capitaine. Sa bonne forme est plus que jamais liée aux absences de sa défense, en témoigne l’action du deuxième but monégasque.
Hiroki SAKAI3.25Longtemps irréprochable par son comportement et dans ses performances, le Japonais est devenu l’ombre de lui-même en ce début de saison. Un match et une semaine à oublier pour Hiroki.
Duje CALETA-CAR4.2Le colosse croate est peut-être le moins en difficulté en défense sur les derniers matchs, mais il ne rassure pas pour autant. Les errances défensives de son collègue Kamara ne lui facilitent pas la tâche.
Boubacar KAMARA2.9Mais où est donc passé Boubacar Kamara ? Placement hasardeux, passes approximatives… la pépite marseillaise connaît un début de saison très délicat et sa performance à Monaco n’a pas arrangé son cas.
Jordan AMAVI4.9Il a si souvent coulé ces derniers temps que l’on s’attendait déjà à un match catastrophe de sa part. Loin d’un match référence, Amavi nous a toutefois gratifié d’une partie correcte. Son tacle non maîtrisé, qui lui a valu un jaune logique, illustre les manques qui lui restent mais un joueur avec de l’envie, sur la bonne pente.
Bouna SARR2.9Fragile défensivement, inoffensif sur l’aile… Bouna peut se réjouir de la pauvreté de l’effectif olympien, sans quoi il serait relégué sur le banc depuis un bout de temps.
Kevin STROOTMAN2.5On l’attend en patron à chaque match depuis le départ de Gustavo, mais il n’en est rien. Au contraire, Kevin est souvent un boulet pour ses coéquipiers et ce match n’a pas fait exception. Sa bonne performance face à Strasbourg n’aura été qu’une trop courte embellie.
Morgan SANSON2.7Morgan cirait le banc depuis plusieurs matchs, on a eu contre Monaco l’occasion de voir pourquoi. Peu inspiré dans une association avec Strootman aux allures de duo comique, ils auront tôt fait d’être engloutis par l’entrejeu monégasque.
Dimitri PAYET4.9Il aura beaucoup tenté de faire des différences et des distiller des bons ballons, avec une réussite mitigée, pas aidé par ses collègues. « Son » but est à l’image de son match : il aurait pu lancer une dynamique chez ses coéquipiers, qui ont pourtant conservé leur rythme de sénateurs.
Marley AKE5.4C’était lui, la curiosité de ce onze aligné par AVB. À côté d’un Germain en difficulté, sa fraîcheur aura fait plaisir à voir et sa sortie à la mi-temps laisse quelques regrets. La meilleure occasion olympienne de la seconde mi-temps sera à son actif, sur une belle passe de Sarr.
Valère GERMAIN2.9En grande difficulté aux côtés d’un Aké en feu follet qui se sera bien plus montré. Un match très discret comme (trop) souvent. Le retour du 4-3-3 et de Benedetto ne pourra que lui faire du bien.
Les remplaçants
Valentin RONGIER3.3Son entrée en jeu à la mi-temps en lieu et place de Aké n’aura eu un impact que très limité sur le jeu marseillais. En peu de match, Valentin nous avait habitué à mieux.
Nemanja RADONJIC4.3La réussite fuit Nemanja, mais l’implication dès son entrée était là. Comme Amavi, celui qui est habitué aux contre-performances a cette fois marqué des points par rapport à ses coéquipiers. Plusieurs frappes dangereuses qui auraient mérité un meilleur sort.
Saïf-Eddine KHAOUINon NotéNon noté, Saïf-Eddine n’aura pas eu suffisamment de temps de jeu pour s’exprimer, dans une fin de rencontre particulièrement insipide.
Le coach & l’arbitre
André VILLAS-BOAS3,2Il était déçu de l’attitude de ses joueurs, certes. Cela n’empêche pas que face à un Monaco amputé de ses deux gâchettes, nous étions en droit d’attendre plus de sérénité, et surtout plus de jeu.
Mickaël LESAGE4,3Quelques erreurs, mais pas de quoi s’émouvoir, l’issue n’en aurait pas été changée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.