MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS

AVB : “On a raté un numéro 9 de référence”

En marge du match Nîmes-OM de ce samedi, André Villas-Boas s’est plié aux traditionnelles questions d’avant-match en conférence de presse. Interrogé sur le mercato estival, l’entraîneur lusitanien a tenu à clarifier les choses. Luis Henrique n’était pas le numéro 9 tant attendu, et la situation pourrait se décanter à la prochaine période de transferts. Retour sur une conférence de presse, à l’apparence anodine, mais fort intéressante dans son contenu.

En janvier, ca pourrait bouger !

Après une question sur le mercato estival, André Villas-Boas s’est confessé sur l’erreur commise au dernier mercato. Bien que le Portugais ait validé l’arrivée de Luis Henrique, celui-ci ne peut en effet pas jouer à la pointe de l’attaque. Cas de figure que l’entraîneur lusitanien n’avait pas anticipé, puisqu’il se rend compte de leur erreur.

On a manqué un numéro 9 de référence. On a fait une erreur, Luis Henrique ne va pas être ce joueur qu’on avait pensé dans cette position. En janvier, on espère régler les choses pour ce poste de numéro 9.

André Villas-Boas en conférence de presse, le 03/12/2020, avant Nîmes-OM

Avec cette réponse sans équivoque, on apprend qu’un “Grantatakan” aurait dû débarquer sur la Canebière cet été ! Pire encore, au courant que Luis Henrique était un joueur d’aile, le staff technique aurait eu l’idée de faire de lui son futur numéro 9. À Botafogo, Henrique a joué très peu de matchs en position d’attaquant de pointe, privilégiant ainsi les ailes avec ses qualités. Se rendant compte au fur et à mesure de leur erreur, on apprend donc ce jeudi que la direction marseillaise est enclin à être active sur la prochaine période de transferts. Et pas pour n’importe quel poste ! Un numéro 9 devrait débarquer, espère le coach. Mais un autre dossier tout aussi brûlant du précédent mercato reste à régler. En effet, depuis le transfert avorté au dernier moment de Mæhle et son récent appel du pied, Marseille réfléchit sérieusement à revenir à la charge.

maehle
Joakim Mæhle (de dos) lors de Belgique-Danemark, le 18/11/2020

Afin de pallier les carences de l’effectif

Le principal problème de l’effectif est sa profondeur de banc. Sa qualité n’est plus à démontrer quand les automatismes sont présents et que la machine est huilée. Or, pour jouer sur un seul tableau, comme l’année dernière, c’est bien. Mais, pour se montrer compétitif sur plusieurs compétitions, l’effectif se doit d’être plus étoffé. Seulement 21 joueurs différents ont été utilisés depuis le début de la saison, toutes compétitions confondues. Un faible total quand on sait que les matchs s’enchaînent tous les trois jours selon les périodes.

L’OM a donc entamé sa saison sans aucune doublure au poste d’arrière droit, comptant seulement Sakai. Libéré de la concurrence de Bouna Sarr, le Japonais nous a livré des prestations inquiétantes. Cependant, le centre de formation n’est pas à négliger car de potentiels futurs titulaires peuvent en sortir. Le plus probable d’entre eux est Richecard Richard, né en 2002, et sous contrat professionnel avec l’OM jusqu’en 2023. Néanmoins, Abdallah Ali Mohamed, né en 1999 et prêté une saison au Zulte-Waregem, peut prétendre à avoir une chance à son retour.

Le Special Two apprécie tout de même ses recrues estivales

Dans la continuité du sujet évoqué en conférence de presse, André Villas-Boas se montre élogieux sur ses recrues. Il confie être tout de même satisfait de la qualité des nouveaux arrivants malgré le manque de profondeur du banc. Confiant sur le potentiel du jeune auriverde fraichement arrivé cet été, AVB s’est montré enthousiaste sur son joueur.

On est content que Luis Henrique soit venu au club. Il va beaucoup nous apporter dans le futur. Il faut prendre le temps avec ce joueur, car il n’a que 18 ans.

AVB en conférence de presse, le 03/12/2020, avant Nîmes-OM

Le reste des recrues estivales a bien été intégré au groupe et apporte satisfaction au coach lisboète. C’est en tout cas ce qu’AVB nous confirme lors de cette conférence.

On a beaucoup de confiance en Gueye, Balerdi et Cuisance. Nagatomo va très bien, même s’il a été absent plusieurs matchs.

AVB en conférence de presse, le 03/12/2020, avant Nîmes-OM
AVB-balerdi-gueye

Les twins Valère et Dario interrogent, AVB répond

Alors que l’Olympique de Marseille cherche à se renforcer à la pointe de son attaque, l’effectif dispose pourtant de deux buteurs. Messieurs Dupond et Dupont, Valère Germain et Darío Benedetto. Alors que nos deux joueurs se tirent la bourre au classement des buteurs, AVB a tenu à clarifier la situation. Interrogé sur la sortie de Benedetto à la mi-temps face à l’Olympiakos, le coach portugais répond.

La sortie de Benedetto à la mi temps ? C’est lié au fait qu’il soit revenu à la compétition après son passage sur le banc. Il a des chances de débuter demain. On l’a enlevé de l’équipe pour lui enlever de la pression et le remettre petit à petit pour qu’il revienne bien. Il retrouve sa forme.

AVB en conférence de presse, le 03/12/2020, avant Nîmes-OM

Quant à Valère Germain, André Villas-Boas encense alors son attaquant. Celui-ci revenant sur le devant de la scène dans le onze type marseillais.

Valère est un joueur qui donne tout, qui aime l’OM. A chaque poste, a chaque moment, on sait qu’il va tout donner pour aider l’équipe. C’est un buteur comme Benedetto. Je commence à lui donner plus de confiance. Il cherche aussi ce but. Aujourd’hui, ils sont plus en concurrence qu’au début de la saison.

AVB en conférence de presse, le 03/12/2020, avant Nîmes-OM

Qu’en sera-t-il en janvier?

Beaucoup de zones d’ombre apparaissent sur ce mercato, qui sera sans doute animé au vu des intentions marseillaises. Nul doute sur le fait que les dirigeants chercheront à renforcer l’effectif olympien cet hiver. Cependant, ce sera dans la limite de nos moyens et en fonction des départs pouvant amener des liquidités. Certains noms ressortent assez significativement dans les médias (Mæhle, Giroud), avec de jolis coups à tenter.

En été, nous aurions pu avoir à la pointe de notre attaque un numéro 9 d’envergure, un tueur devant les buts. Néanmoins, les dirigeants marseillais auraient pu céder comme à l’été 2017 et le panic buy de Mitroglou. Or, ils se sont laissés du temps afin d’affiner leur liste de cibles potentielles. Ce mercato de janvier sera à coup sûr remuant, tant du point de vue des arrivées que de celui des départs. Restez à l’affût sur Peuple Olympien pour être informé en intégralité de l’actualité phocéenne !

5 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments