MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

[Bilan] Álvaro González, l’OM dans la peau

Le défenseur espagnol a connu un début de saison laborieux puisqu’il est descendu dans la hiérarchie des défenseurs olympiens. L’été dernier, l’Olympique de Marseille a recruté de nombreux défenseurs : William Saliba, Luan Peres et définitivement Leonardo Balerdi. Cela a donné l’embarra du choix au technicien argentin d’ajuster au mieux sa charnière centrale.

Un cadre malgré tout

Avec seulement sept cent vingt cinq minutes disputées depuis le début de saison, Álvaro González a su rester appliqué et concentré. Toujours considéré comme un cadre, l’espagnol voit son temps de jeu se réduire. La concurrence est rude à l’OM au poste de défenseur central.

Travailler, travailler, et encore travailler

Sa saison débute le soir d’un Marseille-Bordeaux. Un match maîtrisé par les marseillais jusqu’à la fin de la première période. Menant 2-0 au retour des vestiaires, l’OM perd le fil du match, et voit les Girondins revenir au score. Peu avant le coup de sifflet final, Balerdi écope d’un carton rouge. Pour préserver ce score, Sampaoli décide de sortir Konrad de la Fuente pour faire entrer Álvaro. Vient ensuite le match contre l’ASSE, une rencontre maîtrisée par Álvaro González et ses coéquipiers qui l’emporteront avec la manière: 3 buts à 1. Le match contre l’OGC Nice, reporté suite aux incidents survenus à l’Allianz Riviera, s’est soldé sur un triste 1-1, où les deux équipes se sont observées de part et d’autre.

Des remords en coupe d’Europe

Le 16 septembre dernier, à Moscou, les olympiens se déplacent en terre russe pour tenter de décrocher une première victoire extrêmement importante et lancer à merveille cette campagne d’Europa League. Une rencontre dominée de bout en bout par les marseillais. La charnière centrale composée de Saliba et Álvaro résiste aux rares offensives du Lokomotiv Moscou. Seconde période, expulsion du latéral russe Tiknizyan, pénalty pour les olympiens. Sans trembler, Cengiz Ünder ouvre le score. En manque d’efficacité, les Olympiens ne parviennent pas à faire le break et concède le nul à la dernière minute du temps réglementaire. Grosse déception pour les marseillais et leurs supporters.

Contre Galatasaray, Álvaro González se revoit titulaire aux côtés de l’espoir français, Saliba. Ce soir là, des regrets planent encore sur la tête des hommes de Jorge Sampaoli. Un jeu séduisant, des occasions, une défense de fer, mais pas de golazo. Ce manque d’efficacité et d’instinct « tueur » se fait encore ressentir, et l’OM laisse encore deux points essentiels pour la qualification en huitième de finale.

Une régularité retrouvée

Après cinq matchs sur le banc, le défenseur espagnol retrouve du temps de jeu face à Troyes. Une victoire obtenue grâce à un but d’un autre espagnol, Pol Lirola. Álvaro s’était exprimé sur sa perte de temps de jeu à la fin du match.

« Cette année, je n’ai pas beaucoup joué, et après autant de jours sans jouer c’était important pour moi de faire un match avec confiance, costaud. Je crois que l’équipe a été comme ça en défense. Pour moi, c’est important. »

Le Phocéen

Un match plein face à Troyes lui a permis de fouler à nouveau la pelouse. C’est à la Beaujoire que l’espagnol teigneux a confirmé ses bonnes performances précédentes. D’une reprise somptueuse, Gerson a permis aux marseillais de prendre la deuxième place du championnat au terme de cette rencontre. Suite à deux victoires consécutives, les olympiens reçoivent une équipe de Brest en pleine confiance (cinq matchs pour cinq victoires). Le match piège pour Álvaro González et ses partenaires puisqu’ils s’inclineront 1-2.

La coupe de France, un objectif à prendre au sérieux

Aligné après deux matchs sur le banc de touche, le numéro trois de l’OM est titularisé pour les 32e de finale de Coupe de France face au Cannet-Rocheville. Un match très sérieux de la part des marseillais qui ont respecté leurs adversaires. Côté défense, Álvaro a su se montrer à la hauteur en bloquant quasiment toutes les attaques adverses.

Dimanche dernier en 16e de finale face à Chauvigny, l’espagnol a disputé six petites minutes au terme d’un match appliqué de la part des joueurs de Sampaoli.

Une nouvelle année pour de nouveaux objectifs

Annoncé sur le départ par plusieurs médias depuis le début du mercato hivernal, le défenseur espagnol se plaît à Marseille. Il n’a jamais caché sa joie de vivre dans la cité phocéenne. Pourtant courtisé par des clubs de ligue 1, dont Bordeaux et Strasbourg, Álvaro González dément toutes rumeurs à son sujet. Adulé et aimé par les supporters marseillais, Álvaro a véritablement été adopté par le peuple marseillais depuis son arrivée sur la Canebière. En 10 matchs joués depuis le début de saison, Álvaro a contribué à 9 matchs sans défaite. Solide.

Avec de nouveaux objectifs en tête, Álvaro souhaite gagner du temps de jeu et avoir un rôle important sur le terrain pour cette deuxième partie de saison.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go