MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

[Bilan de saison] Arkadiusz Milik : Une saison à deux visages

Arek Milik a effectué sa première saison complète à l’OM. Après être arrivé à l’hiver 2021, il a tout de suite montré l’avant-centre qu’il est capable d’être et le joueur de classe mondiale que le Napoli a laissé filer en prêt. Mais les blessures le poursuivent et il ne peut guère compter sur la régularité des présences sur le terrain.

Entre efficacité et critiques

Depuis son arrivée, le Polonais fait débat chez les supporters comme les connaisseurs du ballon rond. Pourtant, il entame plutôt bien son aventure olympienne. Mais il faut dire que le poste de numéro 9 est un sujet sensible ces dernières années. Les Marseillais en attendent beaucoup à chaque nouvelle recrue, au vu des désillusions passées.

En cette saison 2021-2022, il a enfin la possibilité de montrer toutes ses capacités, sur une année complète. Au-delà des blessures, sportivement, il s’en sort plutôt bien justement. Mais il pourrait faire tellement mieux s’il était plus présent sur le terrain.

Milik marque 20 buts cette saison et délivre 2 passes décisives. Tout cela en 37 matchs, toutes compétitions confondues. Ce total peut dire merci aux triplés (2) et doublés (3) inscrits par le numéro 9. Il comptabilise 25 titularisations et donc 12 entrées en cours de jeu. Mais sur celles-ci, il n’a marqué qu’à deux reprises. Il a donc semblé bien plus efficace lorsqu’il était ancré dans le jeu dès le début du match. C’est un homme de XI.

Arek Milik s’éclate en Conference League.

C’est surtout sur la deuxième partie de saison qu’il revient à son niveau. Sur les premiers mois, blessé d’abord puis fortement muet après, il commence à faire douter les supporters sur son efficacité, perdue depuis la saison précédente. Du moins, en Ligue 1, puisqu’en Europa League, il s’offre tout de même 4 pions et en Coupe de France, un triplé face à Cannet. Mais cela reste très timide pour un attaquant de sa trempe.

Sur la deuxième partie de saison, il marque deux doublés en Conference League. Et cela après avoir repris doucement en Coupe de France, avec un but également et un triplé face à Angers, d’un coup d’un seul. De quoi lui redonner de la confiance, c’est à cela que fonctionne beaucoup un avant-centre !

Enfin, il se permet même d’être altruiste en offrant deux passes décisives, à Brest et face à Strasbourg.
Il peut donc se rattraper sur les derniers mois de son début de saison très compliqué. Mais cela n’empêche pas les débats de continuer face à la déception, pour certains. Cela dit, avec toutes ses complications physiques qui lui mettent des bâtons dans les roues, notre Polonais performe plutôt bien.

Des blessures qui ponctuent sa saison

L’ex-Napolitain a malheureusement dû débuter la saison loin du rectangle vert mais aussi loin du banc. Blessé au genou depuis la trêve estivale, il se voit même privé d’Euro avec la Pologne. Coup dur psychologique et physique pour le joueur. Sampaoli doit composer alors sans le numéro 9 tant attendu par l’OM. Dieng est de la partie et surtout Payet, placé dans un système bien spécifique de l’Argentin.

L’OM s’en sort plutôt bien durant l’absence de Milik, avec 4 victoires, 3 nuls et 1 défaite. Mais la présence d’un vrai avant-centre manque parfois et il serait dommage de se priver plus longtemps du Polonais. Il rate au total 8 matchs. En effet, il ponctue ses phases de jeu par des blessures plus ou moins embêtantes.

Historique des blessures sur cette saison 2021-2022 (Source : Transfermarkt).

C’est encore le point noir chez le natif de Tychy (Pologne). On peut dire que depuis sa blessure au ligament croisé à son arrivée à Naples, il n’arrive plus à enchaîner de très longues périodes sans pépin physique. Il approche la trentaine et restera dans un sens fragile jusqu’à la fin de sa carrière. Mais avec précaution, il peut tenter de rester sur le terrain le plus longtemps possible. Et d’ailleurs, ses absences ne l’empêchent pas de totaliser un beau nombre de buts.

Milik en Phocée ?

Au 30 juin, Milik terminera son prêt à l’OM mais signera dans la foulée dans ce même club pour 12 millions d’euros. Il n’y a donc que peu de doute sur sa présence dans le groupe dès la reprise et dès la fin du mercato. Le club n’a cesse de se rendre la tâche complexe concernant le poste d’avant-centre. Alors le garder reste certainement une des priorités, avec cela dit l’objectif de trouver un appui pour effectuer une rotation. Mais les rumeurs ne s’envolent jamais et une grosse offre pourrait surprendre tout le monde en faisant partir Milik pour d’autres aventures. Il ne faut pas l’espérer si l’on souhaite garder une stabilité à ce poste.

Arek Milik après son triplé face à Angers.

Finalement, notre avant-centre s’en sort avec des statistiques plutôt correctes malgré les blessures et les changements de système. Si les pépins se calment l’année prochaine, l’OM pourra compter sur lui à tous les coups. Notamment en Ligue des Champions (19 matchs et 8 buts), qu’il connait bien et qui le motivera sans aucun doute. En espérant que les quelques possibles tensions avec Sampaoli ne refassent pas surface.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go