Canal + : décryptage d’une discrimination

Coutumiers du OM-bashing, Canal+ et en particulier l’émission du Canal Football Club ont à nouveau multiplié les piques adressées à la formation olympienne, hier soir. Cette fois, une des séquences diffusées ne passe pas.

Relayée via le compte Twitter du Canal Football Club, la vidéo a fait polémique chez de nombreux téléspectateurs et internautes. La séquence en question fait de Mandanda l’objet de moqueries à propos de ses problèmes de poids.

Mis en scène comme le client d’un programme minceur, l’extrait compare de manière affligeante son physique de l’année dernière à celui d’aujourd’hui. Cette publication, largement signalée par les utilisateurs du réseau social, a pris de l’ampleur et a fait un scandale aussi soudain que justifié.

Si les railleries font bien évidemment partie du jeu, et si la situation du club est propice à ce que les blagues fusent, nous nous devons de réagir lorsque certaines limites sont dépassées. Cette vidéo a suscité de vives réactions chez les supporters marseillais et les suiveurs de la Ligue 1 en général, choqués par la bassesse de l’humour de la chaîne.

D’autres ont, à juste titre, déploré le manque de réaction du club, qui fait une nouvelle fois preuve de l’inefficacité de sa communication.

Enfin, certains n’ont pas hésité à rappeler le caractère discriminatoire de cette séquence.

La rédaction de Peuple Olympien s’indigne de ces images inadmissibles, de la part d’un diffuseur à large audience tel que Canal+. Nous encourageons également la communauté marseillaise ainsi que les personnes atteintes par ces images à manifester leur mécontentement.

À l’heure où la LFP commence enfin à prendre des mesures contre le racisme, notamment via son partenariat avec la LICRA, la mise en place d’une prévention contre toutes les formes de discriminations serait plus que bienvenue.

Image : @danyel.fr

Article réalisé avec l’aimable collaboration de Julien B. (@mercatom).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.