MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Cengiz Ünder, dynamiteur à bout de souffle ?

Après d’excellents premiers mois et une importance capitale dans les victoires de l’OM, Cengiz Ünder marque le pas depuis plusieurs semaines. À tel point qu’il n’est plus titulaire indiscutable dans l’esprit de Jorge Sampaoli.

Une adaptation express 

Arrivé cet été, l’ailier turc et son pied gauche ont très vite ravi le stade Vélodrome. Buteur au mois d’août face à Bordeaux et Saint-Étienne, Ünder n’a pas eu besoin du fameux temps d’adaptation . Il s’est imposé facilement sur l’aile droite de l’attaque olympienne. L’animation offensive avec Dimitri Payet (en faux numéro neuf) à ses côtés fut un succès. Durant ses premières semaines en ciel et blanc, « Cengo » a surtout montré beaucoup de caractère et n’a pas hésité à prendre ses responsabilités. On pense notamment au match à Moscou, face au Lokomotiv. Dimitri Payet absent, le Turc avait provoqué un penalty pour ensuite le transformer. Globalement, sa première partie de saison a été satisfaisante. Dans une équipe de possession comme l’OM, Cengiz Ünder est le dynamiteur, le dribbleur qui peut changer de rythme à tout moment. 

Un joueur atypique dans l’effectif 

Ses qualités font de lui un joueur spécial, différent dans l’effectif de Jorge Sampaoli. Le mois de janvier a sans doute été le meilleur de la saison pour l’ancien de la Roma. Buteur face à Chauvigny en Coupe de France dès le 2 janvier, Ünder s’est offert deux buts cruciaux en Ligue 1. Il a d’abord vaincu la malédiction en terre bordelaise (1-0), ce qui lui a valu un bel hommage des supporters marseillais et du Virage Sud, avant d’inscrire un superbe but, du pied droit, face à Lille (1-1). 

Le turc est épanoui à Marseille

À cette période, il a donné de nombreux points à l’OM. Quelques semaines plus tard, il égalisait face à Bâle (1-2) pour qualifier son équipe en sortie de banc. 

Un barrage mal vécu 

Dans une saison réussie avec l’OM, « Cengo » a connu une désillusion avec son pays, qui explique peut-être son passage à vide avec son club par la suite. Le 24 mars, la Turquie a été battue par le Portugal 3-1 en demi-finale de barrage de Coupe de Monde 2022. Cengiz Ünder est le meilleur de son équipe mais cela ne suffit pas. Le retour à l’OM a été plus compliqué avec de légères blessures et des prestations en demi-teinte. Blessé face au FC Nantes et moins fringant lorsqu’il joue, il apparaît fatigué. Jorge Sampaoli décide alors de ne pas le faire entrer en jeu à Rotterdam. Au match retour, il est remplaçant et entre pour les dix dernières minutes, sans succès. 

Décisif face à Lorient 

Alors que le mois de mai est crucial pour l’avenir de l’OM, Cengiz Ünder est évidemment attendu. Puisque le capitaine Payet est forfait pour la fin de championnat, l’ailier turc doit donner un dernier coup de collier. Passeur décisif pour Bamba Dieng à Lorient, il est sur le bon chemin.

Cengiz Ünder a, sans aucun doute, réussi sa première saison à l’OM. Il s’est montré impactant dans le jeu, au-delà de ses statistiques personnelles. Même s’il semble essoufflé, il fera tout pour aider l’OM à atteindre ses objectifs. Et on l’espère, dès samedi à Rennes.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go