MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

#CF63OM : Ünder score !

Récent promu de Ligue 1, le Clermont Foot 63 souhaitait faire bonne figure face à l’ogre marseillais, dans cette affiche du dimanche soir. Conscient d’avoir pourtant réalisé une bonne prestation à domicile, ce seront finalement les Marseillais, grâce à Ünder, qui repartiront avec les trois points. Lors de ce #CF63OM, nombreux auront été les duels dans un match qui se sera disputé jusqu’à la dernière seconde. Une victoire importante donc dans cette course à la Ligue des Champions.

Désireux d’insuffler un nouvel élan à son équipe, Jorge Sampaoli décide de remanier son onze de départ. En comparaison avec le match de mercredi face à Nice, sept nouveaux joueurs sont présents. L’Argentin, contraint par l’enchaînement des matchs en cette période automnale, doit également composer en l’absence de Rongier. Homme fort du milieu de terrain marseillais depuis le début de la saison, l’absence de son omniprésence dans l’entrejeu se fera assurément ressentir. Néanmoins, le coach marseillais continue d’accorder sa confiance à l’ensemble de son groupe en titularisant à nouveau Dieng, Lirola ainsi que Gerson.

#CF63OM : Un match d’hommes

Sous une pluie battante, la rencontre débute avec une intensité moindre. Quinze premières minutes timorées de la part des Marseillais donnent l’impression qu’ils manquent d’automatismes. Les contacts s’enchaînant, Guendouzi trouvera le moyen de se faire avertir inutilement pour contestation. Manque de créativité, pressing sans conviction, désorientation pour certains, les vingt premières minutes tendent à nous faire penser que la soirée sera longue.

Puis sur une bonne récupération de Bamba Dieng dans le camp adverse, Guendouzi récupère le ballon avec de l’espace devant lui. Fort de sa capacité à jouer vers l’avant, il sert l’ailier turc en première intention. Celui-ci s’amusera de son adversaire pour enrouler une merveille de plat du pied, petit filet opposé. 25ème minute, les Phocéens mènent au score sans pour autant briller.

Suite à cette ouverture du score, le collectif marseillais gèrera tant bien que mal la fin de cette première période. Bien aidé par la quatrième réalisation du gaucher turc en Ligue 1 Uber Eats, les Marseillais peuvent entrevoir un retour aux vestiaires plus sereinement. Conscients que la partie n’est pas gagnée, et qu’il faudra batailler à chaque instant, les 20 dernières minutes laissent place à d’âpres duels. Saliba ainsi que Balerdi se feront à leur tour avertir, laissant planer une épée de Damoclès pour la seconde mi-temps sur les deux centraux phocéens.

#CF63OM

Une seconde période bien plus remuante

En seconde mi-temps, la pression des locaux se fera ressentir dès le coup d’envoi. Désireux de revenir au score le plus tôt possible, ils enchaîneront les pressings de haute volée, poussant les Marseillais à se débarrasser du ballon. Incapables de contenir les assauts adverses, les défenseurs marseillais concèdent quelques fautes dangereuses. Conscient que son équipe commence à baisser en intensité, Sampaoli décide de faire rentrer Milik ainsi que Payet. Dieng et Konrad, plutôt fantomatiques, feront les frais de ce remplacement. Deux changements qui permettront aux Marseillais de pouvoir reposer le pied sur le ballon et se créer quelques situations dangereuses.

Cependant, ce n’est pas l’attaque marseillaise qui se distinguera à l’heure de jeu, mais le portier marseillais. L’ailier clermontois, Allevinah, se retrouve en position excentrée gauche de la surface et tente sa chance face à un Pau López qui bouche bien ses angles. Sortant victorieux de son duel, il récupèrera la balle sereinement derrière. Le peu de choses que le gardien espagnol ait eu à faire dans cette partie fût cliniquement réalisé.

Guendouzi, l’homme aux trois poumons

À la 70e minute, Lirola servira Ünder pour un face à face suite à un excellent appel de sa part dans l’entrejeu. Le gardien sortira une fois de plus vainqueur. Le ballon se dirigeant vers la ligne de touche, Payet se précipite afin de le récupérer et de provoquer son adversaire. Passements de jambe puis un centre délicatement déposé sur la tête de Milik qui terminera sur la barre transversale du but clermontois. Dans l’entrejeu marseillais, seul Guendouzi fait l’essuie-glace et propose des solutions.

#CF63OM

Une fois de plus, Sampaoli réagira d’emblée et fera rentrer Gueye en lieu et place de Lirola, auteur d’une prestation correcte sans être convainquant. Avec un 4-4-2 bien élaboré, ayant pour récupérateurs Guendouzi et Gueye, l’OM parviendra à maintenir son but d’avance. Au terme d’un match avec beaucoup de suspens et d’opportunités de chaque côté, ce sont les Marseillais qui auront su tirer leur épingle du jeu. Notamment grâce à un éclair de génie de Cengiz Ünder, le briseur de petit filet.

Que ce fût laborieux avec cette prestation peu convaincante de la part des Phocéens. Seuls quelques points positifs sont cependant à noter : les trois points pris, le très gros match de Guendouzi, le coaching réactif et astucieux de Sampaoli ainsi que la confirmation de prestations solides de Pau López. Toutefois, ayant enchaîné Paris, Nice et Clermont, les Marseillais s’en sortent avec zéro défaite au bout du compte. Des prestations solides, sans défaite, qui permettent de nous maintenir à flot. Prochain rendez-vous dimanche 7 novembre, pour un Marseille-Metz où la victoire sera indispensable face à des Messins dans le dur.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go