En terrain connu, des visages familiers

Dimanche soir, à 21h, l’OM affrontera le TFC au Stadium de Toulouse pour le compte de la quatorzième journée de Ligue 1. Une rencontre qui aura la saveur de retrouvailles pour certains.

William Vainqueur et Aaron Leya Isaka ont porté la tunique olympienne pendant la saison 2016-2017. Coéquipiers à l’OM, ils continuent aujourd’hui de fouler les pelouses de notre championnat sous les couleurs blanches et violettes. Pour le match Toulouse-Marseille, le premier ne peut répondre présent en raison d’une suspension. En revanche, le second sera probablement remplaçant. Les deux joueurs ne sont pas les premiers à être passés par la Garonne et le Vieux-Port. Les ont en effet précédés Fabien Barthez, André-Pierre Gignac, Christophe Galtier

Souvenirs

William Vainqueur n’a passé qu’un an à Marseille, dans une période de transition pour le club. Les fans sont rapidement conquis par l’abattement et la débauche d’énergie de ce milieu défensif. Une brise d’incompréhension parcourt la Cannebière au mercato estival 2017. La nouvelle direction ne transforme pas en achat le prêt de Vainqueur, qui retourne donc à l’AS Roma. À présent, les bons souvenirs semblent enfouis au fil des années et des apparitions moyennes du joueur dans les différents clubs où il a pu jouer. Ainsi, peu de regrets demeurent…

Pour sa part, Aaron Leya Iseka ne laissera pas dans la mémoire olympienne une trace indélébile. Prêté à Marseille depuis la Belgique, il ne parvient pas à se plier aux exigences marseillaises. Il est un offensif timoré face aux filets adverses : aucun but inscrit en 9 rencontres disputées. Certainement, le joueur est trop resté dans l’ombre du passage de son frère aîné Michy Batshuayi. À la fin de la saison, Leya Iseka retourne en Belgique, où il est de nouveau prêté. Finalement, il trouve un point de chute à Toulouse où ses performances ne connaissent guère d’embellie particulière.

Aaron Leya Iseka sous les couleurs de l’OM face à l’OGC Nice le 11 septembre 2016 (Photo de Pascal Della Zuana/Icon Sport)
Le Vélodrome du Sud-Ouest

Par ailleurs, nul doute que les Marseillais retrouveront d’autres compères : 900 supporters seront présents dans ce stade, si accueillant pour le club phocéen. En effet, l’OM est en réussite dans l’antre toulousaine : la dernière défaite remonte à janvier 2016. Outre des résultats probants et des supporters amoureux qui se déplacent, Toulouse semble éprouver une certain sympathie pour Marseille, si bien que certains twittos n’hésitent pas à jaser en renommant avec humour le stade.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.