MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS

[Mercato] Farid Boulaya pour remplacer Sanson ?

Pur produit provençal puisque né à Vitrolles, celui qui embellit le jeu messin intéresserait les dirigeants marseillais. Depuis plusieurs jours, un départ de Morgan Sanson vers l’Angleterre semble de plus en plus inéluctable. Et pour pallier à ce départ, Pablo Longoria aurait coché le nom de Farid Boulaya dans sa short list.

Un parcours atypique

Bien que Boulaya ne compte pas un nombre de matchs conséquent en Ligue 1, il présente un profil que l’OM affectionne. Il débute sa carrière professionnelle lors de la saison 2012-2013 au poste d’ailier droit au Football Club d’Istres. Il côtoiera cette année là un certain Alain Cantareil au poste d’arrière gauche. Le capitaine d’un soir lors du fameux match où les minots avaient obtenu un point miraculeux au Parc des Princes. La saison suivante sera pour lui une confirmation puisqu’il commencera à gagner une place de titulaire. Repositionné en milieu offensif dans un système en 4-2-3-1, il ne parviendra pas à éviter la descente en national de son club.

Farid Boulaya
Farid Boulaya lors de Lens-Istres, 18è journée de Ligue 2, le 19/12/2013

Lors de cette saison, il aura comme entraîneur de l’époque, Frédéric Arpinon, cousin de l’actuel coach du Nîmes Olympique. Il fera de Boulaya son fer de lance pendant sa période d’entraîneur. Cette anecdote est importante pour la suite de cet article. Cependant, Arpinon ne reste qu’une centaine de jours à la tête de l’équipe. Juillet 2014, Lionel Charbonnier, actuel consultant RMC, est alors appelé pour diriger l’équipe première en National. Il boycottera purement et simplement le natif de Vitrolles en ne le convoquant même pas. Le divorce était consommé.

Des passages remarqués, mais mitigés

Alors qu’Istres descendait en CFA2, un club de Ligue 2 fait appel à ses services. Arrivé libre au Clermont Foot en juillet 2015, il contribuera à la jolie saison de son club. Avec 7 buts et 4 passes décisives, les Clermontois parviendront à finir sixième du classement final. Évoluant sous les ordres de Corinne Diacre, il connaîtra une saison pleine avant de se blesser gravement. Il sera victime d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit en avril 2016 lors d’un entraînement. Méritant de ce fait, il sera nominé pour le trophée UNFP de joueur de l’année en Domino’s Ligue 2.

Farid Boulaya
Farid Boulaya et Corinne Diacre lors de Paris FC-Clermont, 24è journée de Ligue 2, le 01/02/2016

En dépit de sa blessure, il reste très courtisé en outre-Rhin lors du mercato estival avec une jolie offre de Mayence. Il décidera malgré tout de rejoindre le Sporting Club de Bastia, fraîchement promu en Ligue 1. En tout état de cause, il devra attendre le 4 mars 2017 pour connaître ses premières minutes en Ligue 1. Fraîchement remis de sa blessure, il rechutera lors de sa première titularisation en Ligue 1 au bout de 12 minutes de jeu. Une blessure au ménisque marquera la fin de sa première saison en Ligue 1.

Arpinon ne l’a jamais lâché de vue

À l’été 2017, il rejoint alors Gérone qui vient de se hisser en Liga. Malheureusement, il n’entre pas dans les plans de jeu de l’équipe qui le prêtera 6 mois après son arrivée. Il ne connaîtra qu’une seule apparition sous le maillot du Girona Football Club dans un match de Coupe du Roi. Son club décide alors de prêter au mercato hivernal au FC Metz. Un certain Frédéric Arpinon, chef du recrutement du club Lorrain depuis mai 2016, fait de Boulaya sa priorité. Dès son arrivée au club, celui qu’il a connu au Istres FC ne tarit pas d’éloges sur son protégé.

Farid fait partie de ces joueurs qui ont besoin qu’on aille vers eux. Eux n’ont jamais fait cet effort-là. Aujourd’hui, ils doivent être bien embêtés. Car on voit bien que, techniquement, Farid sait tout faire et qu’il va aller au très haut niveau. 

Frédéric Arpinon au sujet de Farid Boulaya lors de son arrivée en prêt au FC Metz

Au terme de son prêt au FC Metz, il y est définitivement transféré suite à l’option d’achat obligatoire inclus dans son contrat. Bien que relégué en Ligue 2, c’est l’occasion pour lui de glaner du temps de jeu et de refaire une saison pleine. Ce qu’il fera puisqu’il sera auteur de 6 buts et 6 passes décisives en Ligue 2 au poste d’ailier droit. Une saison convaincante qui fait de lui un atout offensif indéniable pour la remontée en Ligue 1.

Farid Boulaya
Farid Boulaya lors d’OL-Metz, 11è journée de Ligue 1, le 26/10/2019

La confirmation

Après un parcours chahuté par deux blessures l’ayant stoppé en pleine bourre, il connaîtra une bonne saison 2019-2020. Confirmant ses prises de position dans le jeu messin, il simplifie le jeu de son équipe. N’ayant pas peur de tenter le un-contre-un, il dispose d’une certaine facilité technique à éliminer l’adversaire. Sa lecture du jeu fait également partie de ses atouts dont il sait se servir à bon escient. Maintenu en Ligue 1 après une saison ternie par la COVID-19, le FC Metz prolonge alors son milieu algérien jusqu’en 2022.

A-t-il le niveau pour l’OM?

C’est la grande question qui ressort quand on associe le nom de Farid Boulaya à celui de l’Olympique de Marseille. Doué techniquement et percutant, il peut nous rappeler un certain Karim Ziani à son époque. La direction messine évaluerait le prix de l’Algérien entre cinq et sept millions d’euros. De plus, il toucherait, d’après des estimations, un salaire proche des 400 000 euros brut annuel. À titre de comparaison, Lucas Perrin touche un salaire de 500 000 euros brut annuel de la part de l’Olympique de Marseille.

Nul doute sur le fait que Farid Boulaya pue le foot, les amateurs de Ligue 1 comprendront ces propos. Néanmoins, sa régularité peut poser problème dans un club comme l’OM, où l’on attend le maximum de chacun à chaque match. Confirmant seulement toutes les intentions placées en lui depuis sa bonne saison à Clermont, n’explosera-t-il pas une nouvelle fois en plein essor ? De plus, son arrivée est conditionnée à celle d’un départ de Morgan Sanson, en partance pour l’Angleterre. Les émoluments du Français s’élevant à 240 000 euros bruts mensuel, cela permettrait de dégraisser la masse salariale.

En résumé, l’arrivée de l’international algérien pourrait s’avérer être une des solutions les plus judicieuses pour l’effectif phocéen. À l’image d’un Paqueta/Aouar à Lyon, Yazici/Bamba à Lille, Savanier/Mollet à Montpellier, etc.. Quel milieu marseillais est capable de casser des lignes grâce à une seule passe au bon moment ? Pape Gueye le tente, et le réussit plutôt bien. Mais tout seul, il ne peut rien faire. Le onze de départ marseillais a besoin d’un vrai numéro 10, à l’ancienne. Celui qui te fait comprendre qu’à domicile, comme à l’extérieur, chaque terrain est son jardin.

4.7 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments