Interview de Boubacar Kamara à l’EQUIPE

Dans le quotidien sportif L’EQUIPE, le jeune défenseur Olympien s’est confié sur son poste à l’OM mais pas que…

Une ambiance transcendante

Boubacar Kamara est d’abord revenu sur l’Olympico remporté 2-1 mais aussi sur la performance de son meneur Dimitri Payet « Ce public et sa ferveur nous font vraiment du bien. Cette ambiance pèse aussi sur l’adversaire. Nos supporters mettent une énorme pression. Je suis Marseillais, e connais tout ça. Je sais de quoi il est capable, je le côtoie maintenant depuis trois saisons. Au top, Dimitri est un joueur de classe mondiale ! C’est un honneur de jouer avec ce genre de joueurs. C’est comme Alvaro (Gonzalez) en défense. Je discute avec eux. Ces échanges me permettent de progresser. »

Il a ensuite évoqué son poste et André Villas-Boas

« Le coach a l’amour du ballon. Il nous demande de construire. De repartir de derrière. Il aime le jeu il a apporté un plus. Humainement, c’est quelqu’un de direct. Il est sans langue de bois. Si ça ne va pas, il vient te le dire en face. L’ambition du coach est d’être dans les trois premiers. À son arrivée, il nous a dit qu’il visait une qualification en Ligue des champions. À nous de tout faire pour conserver cette position. Quand on voit ces grandes ambiances contre Lyon, ça donne envie de retrouver l’Europe. Je suis obligé de prendre d’autres initiatives. C’est tout nouveau pour moi. Mais je n’ai pas le bagage des Sanson, Rongier ou Kevin (Strootman). Ils connaissent mieux que moi les vices et les raccourcis. »

« C’est vrai que c’est positif en termes d’expérience. J’emmagasine. Cette polyvalence montre aussi mes possibilités. Progresser dans la concentration, gommer ces petites erreurs qui peuvent coûter cher. Mais on grandit aussi avec nos erreurs. Il y a d’autres joueurs qui ont beaucoup plus d’expérience que moi et qui sont titulaires dans des grands clubs.Il faut toujours rêver et espérer de l’Equipe de France A. Je suis déjà très content et fier pour Jo (Ikoné) et Mattéo (Guendouzi). Il ne faut pas griller les étapes. »

Pour finir, il a parlé des qualifications pour l’Euro 2021

« Sur ces matches, on est parfois nos propres adversaires. Cela peut être des pièges. Il ne faut pas laisser d’espoir à nos adversaires. On doit maintenir de la rigueur en permanence. Et gagner avec la manière.Les Suisses sont nos adversaires directs. Ce match est important. Il faudra aller là-bas pour imposer notre jeu. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.