MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS

Khaoui, le joueur inattendu

En affrontant Nice en milieu de semaine, l’OM avait beaucoup à craindre de ce match en retard de la 11ème journée de Ligue 1. Aux blessures ou aux suspensions s’ajoutaient les absences des trois recrues hivernales, non qualifiables. Des forfaits qui ont permis à un homme de se mettre en avant : Saïf-Eddine Khaoui. Retour sur son parcours à l’OM.

Une arrivée sur la pointe des pieds

Lorsqu’il signe à l’Olympique de Marseille lors de l’intersaison 2016/17 pour une somme avoisinant le million d’euros, pas grand monde ne connaît Khaoui. Auteur d’une saison encourageante avec Tours en Ligue 2, c’est un jeune joueur qui débarque en terres provençales. Rapidement en pleine tourmente et sur le point d’être cédé, son arrivée passe presque inaperçue. Même s’il parvient à disputer quelques bouts de matchs, il ne réussit pas à se faire la moindre petite place. Il n’aura pas d’autre choix que d’aller ensuite voir ailleurs au terme de la saison pour retrouver du temps de jeu. Plusieurs clubs sont intéressés et c’est finalement Troyes qui obtient ses faveurs pour l’exercice 2017/18.

L’apprentissage

En rejoignant le club aubois, le milieu offensif doit en profiter pour à la fois jouer mais aussi et surtout se familiariser avec le haut niveau. Il dispute une trentaine de matchs et son bilan personnel est assez satisfaisant (5 buts, 2 passes décisives). Malheureusement, cette saison se termine par une relégation pour son club. Jouant régulièrement, il se voit récompenser en étant sélectionné en équipe nationale de Tunisie au mois de février.

Sitôt revenu, sitôt reparti et c’est au tour de Caen d’accueillir le gaucher en 2018/19. Une nouvelle fois prêté en Ligue 1, le joueur offensif est alors âgé de 23 ans. Il engrange de plus en plus d’expérience au sein d’une équipe qui lutte pour ne pas descendre. Ainsi, les saisons se suivent et se ressemblent pour Khaoui puisqu’il dispute de nombreux matchs. Cependant, son club est à nouveau relégué. Au moment de revenir à Marseille, le joueur peut se prévaloir d’avoir gagné du temps de jeu et de la confiance.

Villas-Boas n’a jamais donné sa chance à Khaoui

Retour dans le Sud

Alors que le club recrute André Villas-Boas et rencontre quelques soucis financiers, Khaoui espère faire son trou et profiter du nouvel engouement autour du coach. Bien qu’il soit obligé de déclarer forfait pour la Coupe d’Afrique des nations 2019, il est content de retrouver un club qui lui tient à cœur. Mais tout ne se passe pas comme il le souhaite. Il ne se contente que de quelques bouts de matchs au sein d’une équipe qui se qualifie pour la Ligue des champions. En fin de contrat au terme de la saison 2020/21, son départ est fortement évoqué lors du mercato hivernal mais ne se concrétise pas.

Alors que son bail se termine en juin 2021, c’est ce moment proche du terme que l’ailier choisit pour se montrer à son avantage. Le coach portugais n’ayant jamais compté sur lui, l’arrivée de Nasser Larguet sur le banc de touche lui offre la possibilité de jouer. Puis, lors du match de Coupe de France à Auxerre, aligné d’entrée, il se met en évidence. Avec un joli toucher de balle, il apporte un élan nouveau dans une équipe en plein doute. À l’image de Luis Henrique, Lirola ou encore Dieng, un vent nouveau souffle sur l’équipe dans cette rencontre.

Khaoui après son but inscrit face à Nice

Quel avenir pour Khaoui ?

Son moment de gloire vient la semaine suivante. Alors que l’OM affronte Nice, Khaoui se signale en inscrivant un doublé. En frappant sur la barre quelques minutes avant de marquer, il va lui-même chercher la confiance nécessaire à la finition. Il prouve qu’il est capable de réussir de belles choses. Mais le joueur de 25 ans (26 ans en avril) ne sait pas seulement marquer. En suppléant Florian Thauvin, il se montre disponible et prend ses responsabilités, frappant notamment les coups de pieds arrêtés. Il appartient à la catégorie de joueurs qui répondent présent quand la situation l’exige. Autre qualité bien aimée chez les supporters olympiens, l’amour du maillot qu’il clame à la fin de la rencontre face à Nice.

Personnellement, je l’attendais depuis longtemps (ce match, ndlr). J’avais une chance déjà d’être titulaire, ça faisait longtemps que j’attendais ça. Maintenant, collectivement on a fait un gros match. Je pense que ce sera notre match référence pour la suite, et on repart avec les trois points ce soir. C’est génial ! (…) Depuis le temps que j’attendais ça dans ce club là…C’est mon club de coeur depuis tout petit. C’est incroyable !

Saïf-Eddine Khaoui en interview d’après-match contre l’OGC Nice

Parfois utilisé en latéral gauche, il a toujours su se mettre au service du collectif sans jamais rechigner. Une qualité appréciable et qui ne manquera pas d’attiser les convoitises pour un élément bientôt libre de tout contrat. En outre, le milieu possède une jolie frappe de balle du pied gauche. On avait déjà pu s’en apercevoir lors de ses premiers buts sous les couleurs olympiennes. C’est également avec un doublé qu’il inscrira ses premiers buts sous le maillot de la Tunisie où il est sélectionné depuis 2018.

La question se pose désormais : doit-on compter sur Saïf-Eddine Khaoui à l’avenir ? Au vu du match contre Nice, il a montré assez de caractère et de réussite pour prétendre à plus de temps de jeu. Même s’il n’est pas parvenu à renouveler sa belle performance ce samedi face à Nantes, il n’en reste pas moins un très bon suppléant, que ce soit dans l’axe ou sur les côtés à un poste offensif ou défensif. Autre atout, à part sa polyvalence, son salaire peu élevé, l’un des plus petits de l’effectif.

4.5 4 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments