MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS

La cinquième place est-elle atteignable pour l’OM ?

Il n’en reste plus que six ! Six matchs pour finir cinquième du classement après une saison en dents de scie. Alors que l’OM avait pour ambition de finir sur le podium, l’objectif de la fin de saison est de finir à la cinquième position, synonyme d’Europa League ou de Conference League. Cependant, l’Olympique de Marseille subit la concurrence de certains clubs qui ne devraient pas lâcher les chevaux d’ici la fin du championnat. Revue de la fin de saison des Marseillais et des autres équipes.

Quelle récompense pour la 5ème place ?

Le format européen de la saison prochaine sera différent. Une nouvelle compétition européenne s’ajoute avec la Conference League (C4). En France, elle concerne certaines places sous condition. Si un club du top 4 du championnat français gagne la Coupe de France, la cinquième place jouera l’Europa League alors que la sixième disputera cette C4. En revanche, si un club ne finissant pas dans les quatre premiers gagne la Coupe de France, la Conference League concernera la cinquième et la sixième place (en barrages). C’est aussi pour cela qu’il est plus intéressant de finir cinquième que sixième pour l’OM. En espérant donc que le PSG, Lyon ou Monaco remporte la Coupe de France, Lille étant éliminée.

L’OM doit sauver les meubles 

L’Olympique de Marseille a un calendrier plutôt aisé en cette fin de championnat 2020-2021. Néanmoins, le club olympien n’a plus entièrement la mainmise sur la possibilité d’atteindre la 5ème place et espère infiniment des faux pas des autres écuries pour faire une bonne opération à chaque journée. Sauf que l’OM n’est pas exemplaire, les défaites contre Nîmes, Angers ou encore Saint-Etienne en témoignent.

Cette fin de saison est à l’avantage des Marseillais, qui affronteront des adversaires à leur portée. Mais on ne sait pas si les Olympiens l’aborderont avec confiance ou non. Pour la 33ème journée, l’équipe de Sampaoli recevra Lorient, qui lutte pour son maintien. Les Merlus ont tout pour embêter les Phocéens, eux qui ont su battre le PSG et faire match nul contre Lyon. Au match aller, l’OM s’était difficilement imposé grâce à un but de Leo Balerdi. Alors entraînés par André Villas-Boas, les Marseillais avaient eu énormément de mal contre les Lorientais.

Leo Balerdi avait offert la victoire (0-1) à Lorient le 24 octobre 2020

La 34ème journée verra l’Olympique de Marseille se déplacer sur le terrain de Reims. Une équipe rémoise qui a le don d’embêter les Marseillais. N’ayant plus rien à jouer cette saison, les Champenois avaient fait jeu égal avec les Phocéens au Vélodrome. Dans la tourmente, les Olympiens lâchaient du lest à cette époque.

Pour la 35ème journée, ce sera la réception de Strasbourg. L’OM se doit de gagner contre les Alsaciens qui jouent la deuxième partie du classement. Au premier match entre les deux formations, Morgan Sanson avait donné les trois points à un Olympique de Marseille auteur d’une prestation ennuyante. Les hommes de Thierry Laurey ont su prendre un point à Lille et battre Monaco. La 36ème journée, l’OM se déplacera en terres stéphanoises. Si les Verts livrent de mauvaises prestations depuis le début de saison, ils sont capables de nous déranger et de sauver leur triste année. Actuelle 15ème du classement, l’équipe de Claude Puel devrait rester dans l’élite après avoir longtemps figuré dans la zone des relégables.

Les deux derniers matchs sont les plus importants de cette fin de saison. D’abord, la réception d’Angers pour la 37ème journée. Le SCO d’Angers ne produit pas le meilleur football mais profite de sa solidité défensive pour accrocher le top 10. Les Angevins sont actuellement onzièmes mais peuvent faire office de concurrents pour l’OM. L’ultime journée sera un déplacement des Olympiens à Metz. Les Messins produisent un beau jeu, menés par Farid Boulaya notamment. Neuvièmes du classement, les hommes de Frédéric Antonetti sont à six points de l’OM et pourraient offrir une belle fin de saison aux supporters lorrains.

Lens, des adversaires coriaces, une équipe tenace

De retour en Ligue 1 après 6 ans dans le second échelon du foot français, les Lensois peuvent jouer de mauvais tours en cette fin de saison si cruciale pour l’avenir de chaque équipe. La cinquième place de Lens paraissait inatteignable il y a quelques mois, mais plus les journées passent plus le RCL surprend et mérite de se battre jusqu’au bout pour l’atteindre. Les Nordistes devront accrocher leur place face aux grands du championnat pour cette fin de saison.

Ce sera un déplacement à Brest pour la 33ème journée. Les Lensois peuvent trébucher dans le Finistère même si leur stabilité les rend favoris. Ensuite, les Nordistes affronteront Nîmes. Un adversaire à leur portée, les Nîmois se battent pour le maintien mais devraient avoir du mal face à Kakuta et les siens.

C’est sûrement à partir de la 35ème journée que la fin du championnat sera haletante. Les Lensois se déplaceront en terres parisiennes. S’ils sont capables d’obtenir un résultat dans le club de la capitale, le PSG a plus de chances de s’imposer que de perdre. La journée suivante voit Lens recevoir Lille, pour le derby du Nord. Un match important car Lille veut être champion et un succès chez l’ennemi nordiste sera le bienvenu. Ils se déplaceront en Gironde pour l’avant-dernier match. Les Bordelais, qui font une saison moyenne, pourraient déranger les Lensois même si ces derniers ont de grandes chances de rester stables.

Enfin, le RCL recevra l’AS Monaco pour la dernière journée. Les Monégasques, qui luttent pour finir sur le podium, ne laisseront pas filer de points pour la 38ème journée. On espère une victoire de l’ASM dans le Nord, au bénéfice de l’OM.

Encore une fois, nous ne sommes pas en position très favorable sur cette fin de championnat et on espère que Lens trébuche afin de leur passer devant.

Rennes, un concurrent sérieux ?

La saison de Rennes est très étrange. Devant jouer les premières places du classement, les Bretons ont coulé pendant plusieurs mois. Néanmoins, ils sont de retour après l’arrivée sur le banc de Bruno Génésio. Ils reprennent goût à la victoire et redeviennent un adversaire dangereux pour l’OM.

Rennes se déplacera à Angers pour la 33ème journée. Un match à l’extérieur difficile pour les Bretons qui peuvent tomber dans le piège angevin. Un match plus facile lors de la journée suivante, avec la réception de Dijon. Les Dijonnais, condamnés à descendre en Ligue 2, n’ont plus rien à jouer et ne devraient pas faire d’exploit en Bretagne. La 35ème journée contraint Rennes à aller à Bordeaux. Bordeaux pourrait prendre des points pour finir la saison le plus correctement possible.

Les deux derniers matchs qui suivront verront les Rennais affronter Paris et Monaco. Les deux équipes ont le même objectif. Les voir perdre en Bretagne surprendrait dans le combat sur le podium. La dernière journée sera plus calme avec la réception de Nîmes qui se bat pour se maintenir et qui pourrait prendre des points à Rennes.

Montpellier, discret mais efficace

Après des années sans coupe européenne, Montpellier est bien parti pour tenter sa chance dans cette lutte pour la cinquième place, notamment suite au match nul face à Marseille ce week-end au cours duquel l’équipe a affiché une réelle combativité. Avec des duos très performants (Laborde-Delort, Savanier-Mollet), le MHSC est redoutable, eux qui n’ont plus perdu depuis la fin janvier.

Le duo Laborde-Delort est très complémentaire pour le MHSC

Pour la 33ème journée, les Héraultais iront à Lille prendre leur revanche sur le match aller (défaite 3-2), avant un déplacement en terres niçoises pour la 34ème journée. Lille veut la première place et ne lâchera a priori pas de points à domicile, alors que Nice peut sauver sa saison. Deux rencontres intenses donc.

Saint-Etienne se déplacera à Montpellier pour la 35ème journée. Les Verts, qui devraient se maintenir, n’ont plus rien à jouer. En revanche, l’ultime journée sera intéressante car les Montpelliérains iront à Nantes, qui se doit de rester en Ligue 1 (ils sont avant-derniers actuellement).

Montpellier est donc un autre concurrent pour l’Europa League et aura un calendrier plutôt clément. Mais les échecs des saisons passées témoignent de la possibilité, une nouvelle fois, de ne pas voir le MHSC jouer l’Europe.

Metz, Nice et Angers, à prendre au sérieux ?

Ces trois équipes sont respectivement neuvième, dixième et onzième. Elles ne sont qu’à « seulement » sept points (pour Metz et Nice) et huit points (Angers) de Lens, cinquième. Nice, qui revit depuis quelques matchs, pourrait déranger. Ils affronteront, dans ce sprint final, Montpellier, Lille et Lyon.

Metz défiera Lille, le PSG et l’OM. Quant à Angers, leur fin de calendrier sera difficile. L’équipe angevine jouera face à Lyon, Rennes, Monaco, Marseille et face à Lille pour finir.

Il faudra se méfier de tous les adversaires, même si les écarts devraient vite se creuser. Aux clubs comme l’OM ou comme Lens de ne pas tout gâcher et de sécuriser leur place, voire de l’améliorer pour l’Olympique de Marseille dans la quête de la meilleure place européenne possible.

5 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments