MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS

#MHSCOM Marseille et Montpellier se quittent dos à dos

Pour le compte de la 32eme journée de Ligue 1, les Marseillais se déplaçaient sur la pelouse de la Mosson pour y affronter Montpellier, un adversaire direct dans la course à la 5ème place. Dans un match riche en rebondissements, l’OM a perdu deux points précieux. Retour sur ce match nul 3-3.

Un OM qui devait gagner à Montpellier

Après une victoire 2-0 au Vélodrome face à Dijon, la lanterne rouge, le week-end dernier, l’OM entame son sprint final en terres héraultaises face à un concurrent direct, Montpellier, qui pointe à seulement trois points des Phocéens. Toujours privés de Jordan Amavi, Valentin Rongier, et de ses deux latéraux japonais Sakai et Nagatomo, les bleu et blanc se devaient de gagner pour passer devant Lens et reprendre la cinquième place. Comme lors du dernier match, Sampaoli aligne un 4-3-3 avec un trio d’attaque composé de Payet, Thauvin et Milik. Luis Henrique est lui titularisé au poste de piston gauche, un choix assez discutable de la part du coach argentin.

L’OM douché d’entrée de jeu par Montpellier

27 secondes… C’est le temps qui s’est écoulé entre le coup d’envoi sifflé par l’arbitre Jerôme Brisard et l’ouverture du score des Pailladins. Une entame totalement ratée, c’est le moins que l’on puisse dire. Les Olympiens, qui ont perdu le ballon dès l’engagement, se sont laissé surprendre par une merveille de passe de Jordan Ferri, trouvant un Andy Delort libre de tout marquage, à la limite du hors-jeu. Ce dernier est ensuite venu tromper Mandanda par un magnifique lob bien ajusté depuis les 18 mètres. D’abord refusé pour une position de hors-jeu, le but a finalement été accordé après de longues minutes de visionnage de la VAR, et voilà que les Marseillais étaient déjà menés un à zéro. On se dit alors que le match risque d’être très compliqué et qu’on va sûrement vivre un calvaire, comme face à Nice juste avant la trêve internationale.

Après ce but, on pouvait assister à un match intéressant avec beaucoup d’engagement et des occasions de part et d’autre. Marseille se montre dangereux à certains moments, mais peut facilement se faire prendre en contre comme à la demi-heure de jeu lorsque Delort, encore lui, a une nouvelle fois fait trembler les filets du portier adverse. Cette fois-ci le but fut bel et bien refusé pour hors-jeu.

Un OM renversant

Alors qu’on pensait en rester là pour cette première mi-temps, les Marseillais ont su totalement renverser la vapeur en l’espace de seulement trois minutes. D’abord par l’intermédiaire de son attaquant Arkadiusz Milik. Bien servi par Boubacar Kamara, le Polonais a éliminé d’un petit pont l’ancien marseillais Vitorino Hilton avant d’ajuster froidement et parfaitement le gardien. C’est le cinquième but de l’ancien napolitain sous le maillot phocéen. Dans la foulée, Dimitri Payet, esseulé dans la surface adverse, reçoit un très bon centre et décale pour Thauvin qui frappe mais ce dernier butte sur le portier montpelliérain. Heureusement, Pape Gueye, bien positionné, était là pour reprendre le ballon et ajuster d’un plat du pied Jonas Omlin. Ainsi, en seulement quelques minutes, l’OM a réussi à inverser la tendance et a pu rentrer aux vestiaires avec un avantage de 2-1 à la pause. Mais le plus dur restait à venir.

Encore un but concédé d’entrée

Comme en première période, l’OM encaisse une nouvelle fois un but seulement quelques instants après l’engagement. Cette fois-ci, c’est Gaëtan Laborde, auteur d’un bon contrôle, qui vient égaliser pour Montpellier, très bien servi à nouveau par une transversale splendide de Jordan Ferri. À peine revenu sur la pelouse, et déjà un but concédé, deux partout donc. À noter, la passivité de la défense marseillaise qui aura laissé l’attaquant adverse seul de tout marquage, comme lors de l’ouverture du score. Un défaut que Sampaoli doit vite s’empresser de corriger.

À l’heure de jeu, nouveau coup dur pour l’OM. Duje Ćaleta-Car est exclu pour une vilaine faute sur Sambia. En effet, le Croate a malheureusement essuyé ses crampons sur le latéral droit héraultais, une faute logique donc qui lui vaut ce carton rouge, le neuvième côté marseillais depuis le début de saison. Le défenseur, plutôt en méforme ces derniers temps, laisse ainsi ses coéquipiers en infériorité numérique pour les 30 minutes restantes et c’est Luis Henrique qui en fera les frais. Le Brésilien doit céder sa place, remplacé par le jeune Lucas Perrin.

La réaction phocéenne

Et c’est au moment où l’on s’y attendait le moins, à 10 contre 11, que l’OM va repasser devant grâce à une magnifique tête du nouvel entrant Perrin. Le défenseur, entré sur la pelouse seulement cinq minutes auparavant, place une tête imparable depuis les six mètres sur un magnifique coup franc de Dimitri Payet frappé le long de la ligne de touche. Les joueurs pailladins, victimes d’une erreur de marquage, étaient donc menés à nouveau, 3-2.

Par la suite, l’OM faisait jeu égal avec des Montpelliérains qui poussaient pour revenir au score. On assiste alors à une fin de match débridée avec des actions de chaque côté. Florian Thauvin manque de peu le but du break avec sa spéciale frappe enroulée lucarne opposée dont il a le secret. Et Téji Savanier trouve quant à lui le poteau des buts marseillais suite à un tir de l’extérieur de la surface. On entre alors dans le temps additionnel de quatre minutes minimum quand soudain Delort vient placer une tête qui prenait la direction de la lucarne, mais heureusement Mandanda sort un arrêt réflexe de très grande classe sur sa ligne. On pouvait penser à cet instant qu’il s’agissait de la parade du match et que le portier de 36 ans venait d’assurer les trois points à son équipe.

Crucifiés à la dernière seconde…

Quelle désillusion… Alors qu’on imaginait l’OM repartir de Montpellier avec la victoire, c’est Laborde qui vient égaliser à trois partout dans les tout derniers instants du match d’une tête plongeante parfaitement placée sur un centre d’Arnaud Souquet. Mandanda, héro une minute auparavant, ne pouvait rien faire sur cette ultime occasion et était forcé de voir le ballon atterrir au fond de ses filets. Un léger manque de concentration aura donc coûté très cher à cette équipe marseillaise qui avait ourtant su réagir plus tôt dans le match en marquant en infériorité numérique.

3-3, c’est le score de cette rencontre palpitante entre deux équipes qui auront tenté de produire du jeu. Un résultat plutôt logique au vu du contenu de la partie tant les débats étaient équilibrés, mais très frustrant en raison du scénario de la fin de match. L’OM perd donc deux points importants dans sa quête de la place pour la Ligue Europa mais aura l’occasion de se racheter dès la semaine prochaine face à Lorient au stade Vélodrome.

3 4 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments