MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

La popularité de l’OM en Île-de-France

Après avoir exploré la popularité du club phocéen en Afrique, nous allons évoquer le cas de l’Île-de-France, qui malgré sa proximité géographique avec le club de la capitale est une terre sur laquelle vivent beaucoup de supporters marseillais.

Ce n’est un secret pour personne, l’Olympique de Marseille fédère et est apprécié bien au delà des frontières des Bouches-du-Rhône. En France, il y aurait environ 3,5 millions de sympathisants de l’équipe olympienne. Ce qui en fait l’un des clubs les plus appréciés de l’Hexagone.

L’OM est une équipe particulière, singulière en France. C’est ce que montre l’étude menée par Statista European Football Benchmark.

L’Olympique de Marseille détiendrait environ 18% de ses supporters en Île-de-France. Deuxième région après la Provence-Alpes Côte d’Azur. Il se pourrait donc bien que Serge Aurier ait raison, lui qui a déclaré avoir observé beaucoup de maillots de Marseille dans la ville lumière.

Une histoire d’amour malgré la distance

La saison 2009-2010 fût riche en émotion. L’OM, après un début compliqué dans le championnat francais, relève la tête et termine sur la première place du podium. Les supporters présents dans Marseille se réunissent par centaines de milliers et se rendent au Vieux-Port. De quoi exulter et fêter à l’unisson ce qui est le dernier titre en date de l’OM en Ligue 1. À Paris, les sympathisants du club n’hésitent pas non plus à faire la fête.

L’ambiance est bouillante vers Montparnasse, dans le sud de Paris.

Zizou, le patron du bistrot Losserand Café dans XIVème arrondissement de la capitale, réputé pour être un endroit apprécié des supporters marseillais en région parisienne, a confié à Peuple Olympien quelques mots sur cet attrait.

« Dans mon bistrot, lorsque je diffuse des matches de l’OM, l’ambiance est souvent top. Ça dépend des affiches mais certains dimanches soirs, on peut accueillir 50 supporters de l’OM. On ne peut pas en accueillir plus, on reste un bistrot pas un bar, c’est compliqué après sinon. Les supporters sont tranquilles, c’est toujours bon enfant, c’est festif. Depuis 2007-2008, les réseaux sociaux, le bouche-à-oreille a fait son travail. Des supporters marseillais qui habitent à Paris rencontrent des supporters de Marseille, venus pour leur travail sur Paris. En tant que supporter marseillais, ça fait plaisir. » Zizou est aussi revenu sur la célébration du titre de l’OM.

C’était une soirée flippante (rires). Il y avait beaucoup de monde, après ils sont allés fêter devant. Il n’y a pas eu de débordements, heureusement, c’était intense pour eux.

Zizou

« Bon je ne diffuse pas tous les matches de l’OM. On diffuse tout, Paris compris, on a d’ailleurs mis les matches contre Dortmund. Je ne suis pas un bar officiel de l’OM, mais voilà j’aime l’OM et tout se passe bien.  » conclue le patron du bar.

Les raisons de cet amour

Les générations se succèdent, mais un fait reste bien ancré. L’amour de l’OM. Comme le témoigne Adil, habitant de l’Essonne.

Je suis né en 1997 et déjà mon père m’habillait avec des vêtements du club. J’ai grandi avec l’OM, regardé mes premiers matches, j’ai gardé la passion que mon père m’a transmise.

Adil
Adil revient ensuite sur la passion de son père.

« Il est arrivé en France dans les années 70, le foot est venu très rapidement à lui, et il s’est penché très vite sur l’OM. Mon père m’expliquait que Saint-Étienne était l’équipe française au-dessus du lot mais il est allé vers l’OM de manière naturelle. Et bien sûr, il n’a jamais été attiré par le Paris FC ou le PSG, malgré le fait que ce soient des clubs de la capitale.

Pour l’OM, c’était plus compliqué à cette période, mais il a été attiré par ce club. La culture, l’image du club, les supporters, l’ambiance l’ont poussé à devenir sympathisant de l’OM. Il a ensuite vu ses premiers matchs au Vélodrome sous Tapie, et aujourd’hui on a la même passion. » détaille l’Essonien

Transmission par la famille, mais pas que

Le vecteur familial est une raison importante dans la transmission de la passion. Cependant, il existe aussi des cas plus isolés. Ceux qui découvrent le foot par eux-mêmes ou qui orientent leur choix vers un club différent de leurs pairs. Certains habitants, tous âges confondus déclarent aimer l’OM par cette passion folle, dominante dans l’hexagone et/ou par ce que représente le club. Valeur, unité, humilité.

D’autres sont attirés par ce club, par le prisme des performances sportives. L’ère Tapie, la finale de Coupe d’Europe en 2004, la bonne période enchaînée entre 2006 et 2010. De manière plus globale, le lot de prouesses sportives réalisées.

L’OM déchaîne les passions, ce qui en fait l’un des clubs les plus populaires de France. Du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, les fans de l’OM sont partout dans le pays. Malgré les traversées du désert, les problèmes internes, les résultats pas toujours présents, la passion quant à elle reste bien en place.

5 4 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go