MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Le 11 des flops de la décennie !

Voici le 11 type des joueurs qui ont déçu au cours le leur passage à l’OM, de 2010 à 2020.

Gardien : Elinton Andrade

Acheté pour 200 000 € par l’Olympique de Marseille pour un contrat d’une année plus une en option, il effectue son premier match sous les couleurs olympiennes en huitièmes de finales de la coupe de la ligue face à l’AS Saint-Étienne lors d’une victoire trois buts à deux. Il jouera le reste des matchs de coupe de la ligue hormis la finale. Mais le Brésilien ne parviendra jamais à convaincre les supporters par ses prestations et sera même auteur de certaines bourdes.

Aujourd’hui il garde les cages de l’équipe du Portugal… de Beach Soccer et se dit encore marqué positivement par son aventure mrseillaise !

Latéral droit : Tomáš Hubočan

Dans la possibilité de résilier alors son contrat avec le Dynamo Moscou, il rejoint l’OM le 8 juillet 2016 et devient le premier Slovaque à porter les couleurs du club phocéen.

Il joue son premier match officiel comme titulaire lors de la première journée de Ligue 1, contre le TFC. Il connaît néanmoins une première saison mitigée, jouant seulement quatorze rencontres toutes compétitions confondues. N’entrant plus dans les plans de Rudi Garcia, il rejoint le club turc de Trabzonspor en prêt en septembre 2017.

De retour à Marseille pour la saison 2018-2019, il ne joue que trois rencontres, dont deux en championnat. Son contrat n’est pas renouvelé et il quitte le club en fin de saison.

Défenseur central 1 : Karim Rekik

En juin 2015, l’Olympique de Marseille annonce avoir trouvé un accord avec Manchester City pour le transfert du joueur pour un montant de cinq millions d’euros. Deux jours plus tard, il signe pour quatre ans.

Un mois plus tard, il s’offrira son premier but dans le championnat de France dans le choc face à l’Olympique Lyonnais au Vélodrome, offrant le point du match nul à son club. Malgré cela, Karim Rekik peine à s’imposer comme titulaire au sein de l’effectif olympien, en concurrence toute la saison avec Rolando. Le club connaît une saison difficile avec trois entraîneurs différents et une treizième place en championnat malgré une finale de Coupe de France perdue face au PSG.

Lors de la saison 2016-2017, il est utilisé comme doublure au poste de défenseur central ou de latéral gauche et quittera officiellement le club au mercato hivernal pour le Hertha Berlin.

Défenseur central 2 : Aymen Abdenour

Après une lourde défaite à Monaco 6-1, notamment marquée par les carences défensives, l’Olympique de Marseille annonce le prêt de l’international tunisien. Lors de son premier match, une défaite trois buts à un contre le Stade Rennais et une blessure à la cuisse. Il retrouvera les terrains lors du troisième match de la phase de poules de la Ligue Europa contre le Vitoria Guimarães (2-1). Il ne jouera finalement que quatorze matchs dans la saison, dont huit en Ligue 1, mais restera prêté à Marseille pour la saison 2018-2019 où il ne sera pas titularisé une seule fois !

Latéral gauche : Paolo De Ceglie

Comment dit-on « charrette » en italien ? Décidément, quand la Juve laisse filer son arrière gauche à l’OM, ça n’est jamais bon signe ! Prêté par la vieille dame lors de la saison 2015-2016, il aura surtout brillé par sa médiocrité et sa lenteur inimitable. Pire encore qu’un certain Tonton Pat. C’est dire…

Milieu 1 : Abou Diaby

Après avoir signé Lassana Diarra, Vincent Labrune tente un nouveau coup de poker en engageant Abou Diaby, libre de tout contrat.

Alors qu’il n’a plus joué depuis septembre 2014, il retrouve les terrains lors d’un match de CFA avec l’équipe réserve le 12 mars 2016. Puis fait son retour avec l’équipe professionnelle la semaine suivante lors de la 31e journée de Ligue 1 contre le Stade Rennais. Le 3 avril 2016, il est titulaire pour la première fois en Ligue 1 lors d’un déplacement à Bastia.

Handicapé par les blessures qui l’empêchent de retrouver son réel niveau, il quitte le club marseillais en juin 2017 après n’y avoir joué que six matches.

Milieu 2 : Grégory Sertic

Il s’agissait du premier mercato sous l’ère McCourt ! Jusque-là il était plus ou moins cohérent avec trois arrivées majeures (Sanson, Evra et Dimitri Payet). Et puis vient la rumeur… Grégory Sertic ! Tout le monde se demande pourquoi lui. Sachant qu’il a très peu de temps de jeu à Bordeaux, son club formateur. Il n’a également jamais été considéré comme une pépite de notre championnat. Surprenant.

Le 30 janvier 2017, l’OM annonce officiellement sa venue. Le joueur qui partage les mêmes agents que Rudi Garcia dépannera en seconde partie de saison aux côtés de Rod Fanni en défense centrale. Et c’est tout ! Depuis, plus rien. Seulement quelques apparitions catastrophiques au milieu de terrain. Et un prêt miraculeux à Zurich. André Villas-Boas dévoilera publiquement ses intentions de ne plus l’utiliser.

Le Franco-croate et la direction ont tenté tant bien que mal de trouver un accord de rupture de contrat. Mais le salaire XXL du joueur posait problème dans les négociations. Aujourd’hui il est encore là…

Meneur de jeu : Foued Kadir

Natif de la région provençale et arrivé en provenance de Valenciennes, Foued Kadir était considéré par tous comme celui qui allait aider son club de cœur à retrouver la Champions League à sa signature en 2012. L’international algérien a malheureusement dû se contenter de rares apparitions et d’un manque de confiance à son égard. Pourtant il brillait de mille feux à Valenciennes.

Attaquant 1 : Modou Sougou

Lors de la saison 2012-2013, l’Olympique de Marseille le transfert pour un montant avoisinant les trois millions d’euros. Il marque dès sa première titularisation en Coupe de France face au FC Rouen. Mais sa première demi-saison est quelque-peu décevante. Seize apparitions dont cinq titularisations, pour un but et deux passes décisives. Il ne réussit pas à convaincre le staff marseillais.

Attaquant 2 : Saber Khalifa

A l’approche du mercato estival Khalifa, plusieurs formations françaises le courtisent. Un accord de transfert est trouvé avec l’Olympique de Marseille pour 2,5 millions d’euros auxquels il faut ajouter le prêt d’un an de… Modou Sougou.

Malgré un temps de jeu plutôt favorable, le Tunisien inscrira seulement un but avec le club phocéen…

Attaquant 3 : Steven Fletcher

Avant de parler du joueur écossais, parlons du contexte. Première partie de saison catastrophique pour le club olympien. Bielsa quitte le navire dès la première journée, le mercato estival est désastreux (départs de Gignac, Ayew, Payet, Thauvin…). Puis Michel nommé entraîneur mais sans aucune idée tactique.

À la trêve hivernale l’OM est très mal classé. Seul deux joueurs sortent du lot : Mandanda et Michy Batshuayi. Mais ce dernier qui a finit la saison avec 17 buts était malheureusement le seul à planter dans l’effectif et n’avait même pas de doublure à son actif.

L’arrivée de Steven Fletcher fait suite à ça ! Évidemment tout le monde était prévenu, ce vétéran de Premier League n’est pas un crack mais il rendra sûrement de bons services à l’attaque marseillaise.

Malgré sa lenteur, il n’était pas si mauvais que ça. Il participait au jeu comme il le pouvait et était important dans les longs ballons aériens à travers ses déviations de la tête. Mais c’est surtout dans ses statistiques qu’il déçoit. Avec 18 matches, 3 buts et un penalty manqué contre Troyes lors de la dernière journée.

Les commentaires sont fermés.

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go