L’heure de la ferveur

Bien placé au classement suite à sa victoire à domicile face à Lille lors de la 12e journée, l’OM a l’occasion de mettre un adversaire direct à 6 points de la course au podium. Dans un Vélodrome qui s’annonce chaud bouillant….

Il y a deux semaines, l’OM n’avait rien à perdre avant d’affronter le PSG. La différence d’univers entre les clubs permettait cette formule et la maxime enlevait toute pression à l’effectif marseillais. Ce dimanche, la musique est différente : l’Olympique de Marseille a tout à gagner face au rival lyonnais. Au classement, les deux équipes ne sont séparées que de trois points et une victoire marseillaise permettrait de prendre le large.

Au-delà de cette bonne opération comptable, se dégageraient des bénéfices non palpables. Quoi de mieux que de prendre un avantage psychologique sur un adversaire direct ? On se souvient tous de cette défaite au Stade Vélodrome à la dernière minute sur un but de Depay lors de la saison 2017/2018. Elle avait perturbé la fin de saison marseillaise, permettant une remontée lyonnaise au classement. Reprendre goût à la victoire face un OL invaincu depuis 2014 serait donc un socle de référence en vue de cette quête au podium.

Lyon encore en convalescence

Sur le terrain et pendant 90 minutes, les effectifs se valent. Du côté de Lyon, l’équipe a été remodelée cet été et même s’il y a eu des investissements importants, on est très loin de ceux du PSG. Aujourd’hui l’OL est encore en convalescence et ce même si Rudi Garcia fait figure de pompier de service. Ce mardi, l’équipe a semblé fragile lors de la deuxième mi-temps face au Benfica où elle ne cessait de reculer. Le match dans le match entre l’ancien coach de l’OM et Villas-Boas s’annonce aussi passionnant. Rudi Garcia est toujours à la recherche de la bonne formule pendant que le technicien portugais semble avoir trouvé la sienne avec notamment la présence de Boubacar Kamara dans l’entrejeu. Aux joueurs olympiens de produire l’intensité nécessaire pour mettre l’OL dans le rouge. D’autant que Memphis Depay est blessé. L’autre pompier de service lyonnais…

Le Vélodrome plein comme un œuf

Contrairement à 2018, il n’y a aucune chance que le néerlandais vienne éteindre le bouillant Vélodrome. Pour les 120 ans du club, les groupes de supporteurs ont vu les choses en grand avec un tifo géant pour accueillir les joueurs. Plus de 62 000 spectateurs sont d’ores et déjà prévus et tous n’attendent qu’une chose : être là, dimanche soir, 21h pour soutenir les Olympiens. La billetterie étant fermée, le record d’affluence de 2017 face au PSG (65 252 spectateurs) a de grandes chances d’être battu. L’avant match aussi s’annonce prometteur avec des festivités prévues devant l’enceinte du boulevard Michelet. Ce match d’anniversaire promet d’être historique pour l’OM, il est aussi un tournant de la saison.

Histoire de mettre un seul Olympique sur le toit de l’Olympe…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.