MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

L’OM et le rap, un lien très fort ?

L’OM et le rap ont su tisser des liens forts. Les rappeurs aiment beaucoup le foot, et les footballeurs adorent le rap. C’est pourquoi le foot et la musique urbaine entretiennent une relation très proche.

En terme de rap, Marseille n’a rien à envier aux autres villes. Les rappeurs fans de l’OM sont nombreux. En effet, que ce soit l’ancienne génération avec IAM, Fonky Family, les Psy 4 de la rime, ou la nouvelle avec Jul, Soprano, Alonzo, ces artistes sont tous supporters de l’OM depuis petits.

Soprano, par exemple, a une histoire très particulière avec le club de sa ville. Il y a quelques mois, l’OM lui a consacré un documentaire dans lequel il se confie sur son amour pour le club marseillais. Il y évoque la façon dont l’OM est présent dans sa vie et ce que cela représente pour lui.

Le Vélodrome comme symbole

Il fut d’abord ambassadeur de l’OM et auteur d’un clip sur la pelouse du stade Vélodrome (Halla Halla paru en 2009). Ensuite, il a rempli l’enceinte marseillaise à trois reprises lors de ses concerts, le premier en 2017 et les deux suivants en 2019.

Plus récemment, c’est Jul et Mehdi YZ qui ont eu l’honneur de tourner leurs clips dans ce stade. (Pow Pow et Marseille Trop Puissant, en 2019).

Jul aussi se produira en concert au Vélodrome très prochainement (initialement prévu le 6 juin). Celui qui est devenu récemment le plus gros vendeur de l’histoire du rap français a joué pendant deux ans avec les équipes jeunes de l’OM, entre 14 et 16 ans.

Auparavant, il travaillait dans la sécurité au Stade Vélodrome et a même eu l’occasion d’être ramasseur de balles. Il a d’ailleurs réalisé des clips avec des joueurs de l’OM comme Cabella ou Mendy (En Y, publié en 2015). Ces derniers ont parfois célébré certains de leurs buts en faisant le fameux «signe Jul» avec les doigts. Le latéral gauche, évoluant désormais à Manchester City, avait même enregistré un featuring avec lui intitulé Mercé, cette année-là.

Benjamin Mendy devient rappeur...ou presque !

En février, le compte officiel du club avait annoncé le calendrier à venir en reprenant la pochette de l’album de Jul avec une description amusante : «Février : c’est pas des LOL #DroitauBut». Le club avait déjà publié un post similaire avec l’album du groupe IAM, L’Ecole du micro d’argent. Un clin d’oeil amusant qui montre bien la relation que peuvent entretenir le foot et le rap.

Dès 1994, IAM s’était inspiré d’un chant de supporters pour composer Le feu. Même le président Jacques-Henri Eyraud avait entonné une chanson du groupe marseillais en 2017 au micro de La Provence.

L’OM les met à l’honneur

Lors des deux dernières intersaisons, c’est Alonzo qui a tourné dans une campagne publicitaire pour l’OM. Cette campagne avec Puma avait pour but de promouvoir les nouveaux maillots des olympiens. Il a également eu l’occasion de tourner avec deux attaquants marseillais, Gignac et Batshuayi dans le clip Dans son sac. Auparavant, Akhenaton, lui, avait eu la chance de pouvoir dessiner le fameux maillot noir et orange de la saison 2012-2013. Les paroles de sa chanson Lumières orange étaient d’ailleurs présentes sur la face réversible de la tunique phocéenne.

De plus, depuis quelques mois, la chaîne youtube officielle de l’Olympique de Marseille publie des vidéos «OM Sessions». Dans ces vidéos, certains jeunes artistes issus de la nouvelle génération comme Kemmler ( dont vous pouvez lire l’interview publié ce jeudi: https://peupleolympien.net/kemmler-quand-l-om-et-le-rap-se-rencontrent/ ) réalisent un freestyle sur le thème de l’OM, avec certains mots imposés et relevant du champ lexical du foot. L’occasion pour eux de se faire connaître du grand public en tournant un clip dans les locaux de leur club de cœur. Jolie expérience!

Lors les deux derniers matchs disputés par nos Olympiens à domicile, contre Nantes et Amiens, l’ancien rappeur de la Fonky Family, Sat l’Artificier, a eu l’occasion d’animer l’avant match en jouant le rôle de speaker du stade.

Que ce soit avant chaque match ou à la mi-temps, de nombreux morceaux sont diffusés dans les travées de l’Orange Vélodrome. Comme celui d’Adeal par exemple, intitulé Benedetto, en hommage à l’attaquant argentin.

Finalement, on peut dire qu’à l’instar de Manchester qui était la ville du rock en Angleterre, Marseille est devenue la ville du rap en France. Vous l’aurez compris, l’OM a donc beaucoup influencé la culture rap et inversement. Cela donne naturellement lieu à un mariage parfait entre le club de la ville et le style musical à la mode de nos jours.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go