MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

L’OM était-il meilleur avec un faux 9 ?

Après un début de saison tonitruant, l’OM connaît depuis quelques semaines une perte de forme, notamment sur les phases offensives, pourtant un atout de marque lors des premières journées. Aussi fou que cela puisse paraître, ce manque d’efficacité a coïncidé avec le retour d’un homme, Arek Milik. Depuis son retour de blessure, l’OM marque moins, et lui-même ne semble pas encore à son plein niveau. Jorge Sampaoli devrait-il revenir à un système avec un faux 9 ?

Quelles sont les stats’ ?

Au début de saison, l’OM devait se débrouiller sans son attaquant fétiche aux neufs buts en 15 matchs entre février et mai dernier, Arkadiusz Milik. Il a donc fallu s’adapter et trouver d’autres systèmes. La première idée dans la tête des supporters et observateurs était de tenter le coup avec Bamba Dieng, mais c’est l’option de jouer sans avant-centre et avec un Dimitri Payet en position de faux numéro 9 qui a été choisie. Bien que manquant d’un point d’appui, les Olympiens réussissaient à marquer, et surtout à gagner. En témoigne cette statistique, sans Milik, l’OM marquait en moyenne 1,87 buts par match et prenait 1,88 points par journée de championnat.

Depuis le retour du Polonais, le système a un peu changé. Un milieu est sorti du onze, et Pol Lirola a aussi pu s’intégrer à l’équipe titulaire. Cependant, l’équipe semble un peu moins habile devant le but et moins tueuse. Comment cela se traduit-il dans les statistiques ? Lorsque Milik est titulaire, l’OM marque moins et prend moins de points. En moyenne, ce n’est plus que 0,88 but par match et 1,33 points. Statistiquement, cela semble clair, l’OM marque moins avec la présence du numéro 9 pur, qu’avec Payet ou Harit dans cette position. Bien que Dieng ait été essayé à ce poste avant le retour de blessure du Polonais, c’est bien à gauche qu’il a le plus été utilisé.

La faute à Sampaoli ?

Alors Sampaoli s’est-il trompé ? Aurait-il du garder son système sans attaquant et laisser le Polonais sur le banc puisque l’équipe marchait bien ? Nul ne le sait, mais les statistiques parlent pour le coach argentin qui est d’une justesse impressionnante depuis son arrivée, avec un pourcentage d’invincibilité assez incroyable.

Cependant, outre cette attaque défaillante, l’OM a trouvé une stabilité défensive importante. Ceci coïncide évidemment avec la forme de ses défenseurs centraux, mais aussi avec la réussite de son nouveau titulaire au poste de gardien de but, Pau López. L’OM est le huitième club d’Europe à réussir le plus de clean sheets avec six matchs sans encaisser de buts au compteur tandis que le portier marseillais détient le record de Ligue 1 du pourcentage d’arrêts avec 80,8%.

Pour en finir avec les statistiques, la non-réussite de l’OM passe aussi par son manque de finition criant depuis quelques semaines, en témoigne ce ratio assez fou.

Milik est-il le réel problème ?

Alors la question qui, logiquement, se pose : Milik est-il le facteur X des problèmes offensifs olympiens ? Bien que cette question soit légitime, la réponse ne peut être que positive. Dans le contenu des matchs déjà, l’OM ne montre pas une moins bonne domination offensive, mais pêche seulement dans le dernier geste, en témoigne les statistiques vues auparavant.

Le Polonais reste en dessous des attentes pour le moment, avec seulement deux buts, dont un sur penalty, et n’est pas toujours précis sur ses remises. Cependant, sa remise en forme et ses performances n’ont pas échappé au sélectionneur de la Pologne, qui continue de l’appeler et de le titulariser. La confiance de ses coachs, Jorge Sampaoli et Paulo Sousa confirment l’importance de ce joueur dans les équipes dans lesquelles il joue.

Il est d’ailleurs intéressant de regarder les buts inscrits par l’OM sur coup de pied arrêtés en deux temps. Seul Mattéo Guendouzi, buteur sur corner contre Lorient, a inscrit un but de la tête sur coup de pied arrêté. Pourtant, les Olympiens ont deux très bons tireurs (Payet, Ünder) et de grands joueurs (Saliba, Milik, Ćaleta-Car…). Preuve encore du manque de réussite collectif des Phocéens.

Que lui manque t-il ?

Évidemment, Marseille et ses supporters aimeraient que l’ancien Napolitain marque plus de buts. Ainsi, il devra régler la mire et reprendre confiance devant le but, puisqu’avec seulement 0,7 tir cadré par match en moyenne, le numéro 9 olympien ne parvient pas à scorer. Mais aussi, il devra retrouver une influence dans le jeu. Ce qu’il apportait lors de son arrivée en hiver dernier n’est plus forcément démontré sur ses dernières sorties.

Une chose est sûre, le Polonais se sent bien à Marseille et semble dans un bon environnement pour retrouver confiance.

Alors que faire pour l’entraîneur ? Jorge Sampaoli devrait-il revenir au système de jeu sans attaquant de métier et avec un meneur de jeu en faux 9 ? Nul ne le sait, cependant, ce qui est sûr c’est que l’OM doit retrouver une efficacité devant le but ainsi que le chemin de la victoire. Le coach argentin a d’ailleurs vu lors du dernier match, des choses qui ne lui ont pas plu et qui pourraient lui faire effectuer quelques changements. Réponse dans cette dernière partie du début de saison.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go