MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS

#OMFCP : À jamais les premiers

13 défaites d’affilée, une honte encore jamais ressentie jusqu’à ce jour malgré les errements de ces dernières années. Une équipe faible, sans conviction, ni fierté. L’honneur ne fait pas partie de leur vocabulaire. Déplorable, consternant, affligeant, tels sont les superlatifs qui décrivent la copie rendue par les Olympiens face à Porto. Une fois de plus, les beaux parleurs sont sortis de leur silence en avant match. La suite nous la connaissons, des bambins sur un terrain apeurés par une opposition pourtant à leur portée.

Le film d’un match prévu d’avance

19 jours sans compétition pour nos olympiens, une chance pour certains au vu des calendriers surchargés. Mais pour ces Marseillais en manque d’automatismes, les matchs reportés à tour de rôle n’ont rien arrangé. En effet, Lens, puis Nice, ont fait respectivement reporter leur match face à Marseille. Le FC Porto, lui, a joué, ce week-end le troisième tour de la Coupe du Portugal en s’imposant facilement. Pour ce qui est des Marseillais, une opposition face aux meilleurs potentiels de la réserve a été préparée cette semaine. Triste match puisque seul Michaël Cuisance aura trouvé le chemin des filets.

Par ailleurs, l’After Foot RMC annonçait un regain de forme de la part de Dimitri Payet qui aurait perdu du poids. On apprenait également via RMC qu’André Villas-Boas a décidé de protéger ses joueurs. La prestation réalisée à la Meineau l’a irrité au plus haut point. Il se mue en protecteur de l’effectif contre la tempête médiatique qui s’abat sur le club. Le coach prend la parole face aux médias et ne fait pas dans la langue de bois. AVB a des objectifs en tête pour cette saison, la Ligue des Champions n’en fait pas partie.

André Villas-Boas n’est pas magicien, mais entraîneur de football

Une heure avant le coup d’envoi on apprend les coups tactiques proposés par l’entraîneur. Il s’agit de plusieurs titularisations surprises. Valère Germain, Léonardo Balerdi et Luis Henrique apparaissent dans le onze.

Le match débute sur des bonnes intentions côté Marseillais et une envie plus affirmée que face à Strasbourg. Durant les 15 premières minutes, la possession est phocéenne. Les Marseillais essayent à leur tour d’approcher du but adverse. Morgan Sanson et Boubacar Kamara ont tenté leur chance, en vain. À la 16è minute, sur le seul ballon correctement levé du match de Thauvin sur coup de pied arrêté, Germain place une tête dangereuse. Marchesín, le goal argentin se détend bien et détourne en corner. La première mi-temps se résume donc à 16 minutes de jeu pleine de volonté d’aller vers l’avant. Par la suite, les Olympiens vont garder stérilement le ballon sans se montrer dangereux. Pire encore, sur une des premières occasions dangereuses du FC Porto, Zaidu crucifie Mandanda.

L’arrière gauche Nigérian s’est retrouvé seul à la réception d’une tête contrée par Álvaro. Il bute ensuite sur Mandanda une première fois avant de pousser le ballon au fond des filets. Le portier n’a pas été aidé par une défense apathique. Il fenomeno a dû une fois de plus se déployer. 38ème minute, Marseille est donc mené à domicile et est parti pour réaliser un nouvel exploit en LDC, 13 défaites consécutives. À noter que , Lionel Charbonnier, journaliste RMC présent au Vélodrome, déclare qu’à la mi-temps, Álvaro serait aller rigoler de vive voix avec Marchesín. Triste image pour un joueur qui nous montre beaucoup d’amour sur les réseaux, moins sur les terrains.

Sont-ils footballeurs ou comédiens?

La deuxième mi-temps est à l’image du début de notre saison : stérile, inefficace et terriblement ennuyant. Sanson, qui avait plutôt bien débuté son match avec des bons contrôles vers l’avant et des projections intéressantes s’est totalement éteint ensuite. Difficile d’imaginer un manque de condition physique pour un joueur qui n’a plus été titulaire depuis le dernier match face à Porto. A l’heure de jeu, AVB innove et opte pour trois changements.

Un Luis Henrique en demi-teinte ce soir, qui n’a pas vraiment pu se montrer à son avantage, sera remplacé par Dimitri Payet. Kamara sort au profit de Cuisance, qui aura montré un semblant d’envie, bien que trop brouillon. Germain, créateur d’espace pour ses coéquipiers et intéressant par moment dans le jeu en déviation, aura livré une copie triste. Benedetto le remplacera. 30 secondes après son entrée jeu, Payet, axe gauche, délivre un centre dont il a le secret pour Thauvin. Pas assez incisif dans son intention de frappe, il laisse la place à un retour magistral de Sanusi qui annihile l’action de but. Cinq minutes plus tard, c’est Marko Grujić, joueur prêté par Liverpool, qui recevra un deuxième carton jaune synonyme d’expulsion.

Le ridicule continue

On se dit que le match est relancé et que Marseille va pousser. Rien de cela ne se produit puisque sur une touche anodine de Porto, Balerdi concède un pénalty inutile après un bon jeu de corps de Marega. Pris de court sur une simple touche, et pas attentif au placement de l’attaquant, c’est un manque d’expérience qui coûte un pénalty. Il écope également d’un deuxième carton jaune et s’en va rejoindre les vestiaires plus vite que prévu. Sergio Oliveira, comme à l’aller, trompe Mandanda sur penalty et porte le score à 2-0. À dix contre dix, Marseille trouve des espaces et se procure quelques opportunités dangereuses. Benedetto aura trois fois la possibilité de réduire le score, mais ne trouvera pas le cadre. Malgré une tête sur le poteau dans le temps additionnel.

Beaucoup d’espoir placé en cette compétition, qui au final s’avère être une marche trop haute pour nos Olympiens. André Villas-Boas tente tant bien que mal de combler les lacunes de chacun. Cependant sans remise en question collective, la suite du championnat pourrait s’avérer compliquée. Mis à part cela, l’OM compte 18 points en championnat avec deux matchs de retard, tout n’est pas voué à l’échec. Mais après une telle désillusion en Europe et un triste record battu, que va t’il se passer dans les têtes ? Réponse samedi à 17h à l’Orange Vélodrome avec la réception du FC Nantes.

0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments