MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS

#OMLOSC : Au petit bonheur la chance…

Trois jours après s’être inclinés sur leur terrain face à Saint-Etienne, les Olympiens recevaient le LOSC de Christophe Galtier, pour le compte de la quatrième journée de Ligue 1. Avec pour objectif de museler les Dogues à domicile.

Un OM asphyxié

Cette première période montre clairement que l’OM n’a pas encore récupéré de son match de jeudi. Bien pressés par les Lillois, les Olympiens ont toutes les peines du monde à produire du jeu.

Le manque de vitesse dans les transitions offensives, déjà bien observé contre les Stéphanois est encore plus criant sur ce match. Benedetto esseulé à la pointe de l’attaque. Des contres mal négociés dû à un manque de soutien de la part des Marseillais, une succession de passes et de relances ratées par la défense et le milieu de l’OM. Tout est à jeter ou presque sur cette première mi-temps.

Les Lillois eux, bien emmenés par un Burak Yilmaz remuant, mettent en difficulté les coéquipiers de Mandanda. Le portier marseillais s’offre un arrêt sur une frappe flottante aux abords de la surface signée Çelik en fin de première période.

Mandanda face à Lille.

Un manque de mordant

Une entame de seconde mi-temps terrible pour l’OM. Luiz Araujo, lancé dans la surface, ajuste Mandanda pour le 1-0. L’OM étant K.O. debout à la 47ème minute, les Lillois ont faillit aggraver la marque. Burak Yilmaz trouve le poteau sur un centre en retrait de David dans la surface marseillaise dans la même minute.

Puis c’est Luiz Araujo qui d’abord sur une frappe à l’entrée de la surface fait briller Mandanda à la 63ème minute. Ensuite, c’est sur un coup franc qu’il passe tout près de punir le manque d’envie de l’Olympique de Marseille en touchant la transversale à la 66ème minute.

Seul réveil de l’OM, une frappe de Rongier qui trouve le poteau de Maignan. Et c’est encore sur coup de pied arrêté que les hommes de Villas-Boas trouvent la mire. Germain entré à la place de Thauvin à la 71ème minute, trouve le chemin des filets à la suite d’un corner bien tiré par Sanson. Il permet aux Olympiens de revenir à égalité dans ce match.

Germain qui délivre l'OM à la 85ème minutes.

Le manque de réalisme du LOSC permet à des Marseillais très moyens dans l’utilisation du ballon de sauver leur match. Un Mandanda impérial, des imperfections techniques et une fatigue apparente. Un bilan de 1 point sur 6 possibles à domicile. Les Olympiens doivent à tout prix retrouver le chemin de la victoire. Et ça passe par un bon résultat contre Metz à l’Orange Vélodrome, pour ne pas que cette victoire face au PSG soit le signe du hasard.

4.3 4 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments