#OMOL 2-1

Après la victoire sur Lille le weekend dernier (2-1), l’OM reçoit le rival lyonnais au Vélodrome dans une ambiance explosive.

Le cadre est planté pour une grande affiche de Ligue 1. En effet, les supporters ont attendu ce choc pour fêter à leur manière les 120 ans du club. Un cortège effervescent deux heures avant le coup d’envoi, un tifo exceptionnel et évolutif permis grâce à une belle union sacrée des groupes de supporters… Côté terrain, les déclarations du meneur de jeu Dimitri Payet et le retour de Rudi Garcia dans l’antre phocéenne ont donné le ton.

Le résumé de la première période.

Le onze de départ olympien en 1re période : Mandanda (Cap) – Sarr, Álvaro, Caleta-Car, Amavi – Rongier, Kamara, Sanson – Lopez, Benedetto, Payet

Le match avait commencé avec une belle intensité. Ainsi, la tête de Dario Benedetto passait à côté des cages lyonnaises ( 2ème). Steve Mandanda s’interpose face à une percée de Maxwell Cornet (3ème). Bouna Sarr écope d’un carton jaune après un tacle stupide et inutile. Alors que le match perd en intensité, l’OM obtient un pénalty sur une main étonnante du milieu lyonnais Thiago Mendes (12ème). La tension monte alors d’un cran : altercation entre Léo Dubois et Dario Benedetto, match arrêté par l’arbitre à cause de lasers sur le gardien lyonnais… Finalement, Dimitri Payet a allumé la lucarne lyonnaise et 1-0 pour l’OM (18ème). Le match se calme un peu par la suite. Notons le travail important de Boubacar Kamara, qui s’affirme dans l’entrejeu et récupère plusieurs ballons précieux. Il emporte dans son sillage un pressing marseillais haut, gênant la relance lyonnaise. Une belle combinaison autour de Dario Benedetto permit à Dimitri Payet d’alerter Anthony Lopes, à la 31ème. Malheureusement, la frappe du meneur de jeu marseillais est trop écrasée. Bertrand Traoré s’immisce dans la défense marseillaise sur le contre, mais ça aboutit sur un corner bien repoussé.

« Mettre du Payet dans nos vies »

On sent que les occasions peuvent venir d’un côté comme de l’autre. Quelques minutes avant la mi-temps, Dimitri Payet décide d’enflammer le Vélodrome : tacle glissé pour récupérer le ballon, extérieur du droit pour Lopez et tir croisé qui trompe Anthony Lopes. L’OM mène 2-0 à la mi-temps et c’est mérité puisqu’elle a été l’équipe la plus entreprenante.

Le résumé de la deuxième période

Ce sont des Lyonnais motivés qui rentrent sur la pelouse du Vélodrome. Houssem Aouar est proche de s’offrir un face à face avec Steve Mandanda dès la reprise. Il a fallu une manchette d’Alvaro Gonzalez pour stopper le lyonnais. Carton jaune (46ème).  Le premier quart d’heure de cette seconde mi-temps est marqué par une interruption : les fumigènes marseillais descendent des tribunes et l’arbitre estime que la visibilité n’est pas suffisante. A la reprise, les Lyonnais réduisent la marque sur une tête de Moussa Dembélé, sur une attitude étrange du défenseur espagnol… (60ème). Alvaro n’y est plus… En dernier défenseur, il fait une nouvelle faute et se fait expulser à la 65ème minute. Heureusement, le coup franc de Maxwell Cornet n’inquiète pas la cage marseillaise… Ensuite, Kevin Strootman remplace Dario Benedetto qu’on aura peu vu, pour permettre à Boubacar Kamara de reculer en défense centrale. Le match continue, brouillon. Quelques occasions de part et d’autre mais rien qui puisse inquiéter les gardiens outre-mesure. L’OM continue de jouer et essaie d’occuper la moitié de terrain lyonnaise, malgré son infériorité numérique. A la 90ème, un frisson parcourt le stade quand Martin Terrier allume une volée rasant le poteau gauche de Steve Mandanda. Les Marseillais sont fébriles dans le temps additionnel : les fautes se répètent. Cependant, la défense ne rompt pas et parvient à conserver le précieux but d’avance, synonyme de succès.

« Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas gagné ce genre de match, et on l’a fait , même en étant à 10. Ça fait du bien »

Bouba Kamara, interview d’après-match

L’Olympique de Marseille récupère 3 points précieux dans ce match précieux et grimpe sur la deuxième marche du podium de la Ligue 1. Aussi, c’est la deuxième victoire d’affilée contre une équipe du top 3 de l’an passé. De quoi donner le sourire aux lèvres marseillaises.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.