MENU
PROCHAINS MATCHS
Logo Marseille
Amical Pro
Vendredi 14 Août 2020
17h
En direct sur  Logo Canal+
Logo VfB Stuttgart
Logo Marseille
Amical Féminine
Dimanche 30 Août 2020
Pas encore défini
Pas encore programmé
Logo Lyon U19
Logo Hyères
National 2
Samedi 22 Août 2020
Pas encore défini
Pas encore programmé
Logo Marseille
Logo Istres FC
National U19
Dimanche 30 Août 2020
Pas encore défini
Pas encore programmé
Logo Marseille
Logo Andrézieux
National U17
Dimanche 06 Septembre 2020
Pas encore défini
Pas encore programmé
Logo Marseille
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS
Logo Marseille
Amical Pro
Vendredi 14 Août 2020
17h
En direct sur  Logo Canal+
Logo VfB Stuttgart
Logo Marseille
Amical Féminine
Dimanche 30 Août 2020
Pas encore défini
Pas encore programmé
Logo Lyon U19
Logo Hyères
National 2
Samedi 22 Août 2020
Pas encore défini
Pas encore programmé
Logo Marseille
Logo Istres FC
National U19
Dimanche 30 Août 2020
Pas encore défini
Pas encore programmé
Logo Marseille

Aucun match programmé pour les U18

Logo Andrézieux
National U17
Dimanche 06 Septembre 2020
Pas encore défini
Pas encore programmé
Logo Marseille

#OMSB29: la victoire et les frissons.

L’Olympique de Marseille a reçu le Stade Brestois pour le premier match de la quinzième journée de Ligue 1. La rencontre se solde par une quatrième victoire consécutive phocéenne.

Première période: offensif mais stérile

Les bonnes intentions olympiennes Le pressing des attaquants marseillais permet d’obtenir un corner (3ème minute). Il n’est pas dangereux pour la défense bretonne mais la vague suivante permet à l’OM d’obtenir une première occasion : sur un centre de Dimitri Payet et de son extérieur du pied, Duje Caleta Car ne cadre pas sa tête. L’OM conserve le ballon et développe un bon jeu de passes, permettant aux latéraux de s’engouffrer dans la défense brestoise. Hélas, ni les centres, ni les corners ne sont pour l’instant convertis… C’est un Payet en jambes qui permet à Dario Benedetto de se procurer la première occasion franche de la partie (11ème). Le meneur de jeu s’immisce entre les défenseurs adverses et sert l’Argentin qui se retourne bien. Sa frappe est détournée par Gautier Larsonneur. Au bout d’un quart d’heure de jeu, sur un contre brestois, Hiroki Sakai desserre le marquage sur Irvin Cordona dont la déviation touche les deux poteaux. L’OM a de la chance ! Ensuite, comme pour se rattraper de cette bévue défensive, le Japonais offre un super centre à Morgan Sanson. Celui-ci touche la transversale, en écho à l’action brestoise précédente (16ème). Caleta-Car voit sa tête captée par Larsonneur sur le corner qui suit.  

Larsonneur impérial

Les Olympiens dominent mais n’arrivent pas à concrétiser : la frappe mauvais pied de Jordan Amavi passe à droite des cages brestoises (22ème), la tête non cadrée du défenseur croate olympien (25ème) ou celle de Benedetto (26ème). Point positif : l’engagement est présent et tout l’effectif met de l’ardeur dans les efforts défensifs. Un coup franc direct de Dimitri Payet détourné par le mur vient compléter cette ribambelle d’occasions à la demi-heure de jeu. Après une récupération de Valentin Rongier (encore !), Morgan Sanson s’enfonce dans la défense brestoise et sa frappe croisée frôle le poteau. Presque ! (35ème). Une belle reprise de volée à bout portant de Pipa bute contre le gardien adverse, juste avant la mi-temps. Larsonneur réalise un véritable sans faute ! Marseille ne parvient pas à marquer avant la mi-temps…

Seconde période: jusqu’au bout du suspense

L’OM repart sur la même lancée que pendant la seconde période. En effet, Dimitri Payet obtient un coup franc intéressant à la 49ème minute. Sa frappe bien brossée est déviée par le gardien et Duje Caleta Car manque sa reprise… Peu de temps après, c’est Boubacar Kamara qui vient couper un coup de pied arrêté ; sa tête passe au-dessus de la transversale. Finalement, la délivrance est donnée par Bouna Sarr (56ème). Sur une ouverture de Payet, Benedetto efface subtilement Larsonneur mais se fait rattraper par la défense brestoise. C’est donc l’ailier olympien qui pousse le ballon dans les filets.

Retomber dans l’inefficacité

Deux minutes plus tard, sur une passe en retrait, Larsonneur prend à la main la balle dans sa surface. Cette erreur, sans conséquence, traduit la fébrilité des Bretons qui concèdent de plus en plus de fautes et d’occasions à l’OM. Ainsi, Dimitri Payet touche la barre (61ème) sur un coup franc à l’entrée de la surface. Ensuite, c’est au tour de Rongier de toucher le montant ! Les Marseillais ne relâchent pas la pression : l’objectif est de se mettre à l’abri. Caleta Car, en véritable tour de contrôle des deux surfaces reprend encore un corner de Dimitri Payet. Cependant, il ne parvient pas à tromper la vigilance de Larsonneur. A la 71ème, le meneur de jeu marseillais accomplit un rush qu’il termine d’une frappe, encore détournée par le portier adverse. A la 75ème, un enchaînement de remises volleyées entre Payet, Sanson et Benedetto permet à celui-ci d’adresser une belle reprise. Malheureusement, celle-ci fuit le cadre.

Des frissons jusqu’au bout du match

L’OM repart dans ses travers d’inefficacité : frappe trop croisée d’Amavi (79ème), contre inabouti de Lopez et Sakai (80ème), frappe dans le petit filet de Radonjic (82ème), service trop profond de Payet pour Rongier (84ème)… Et l’égalisation brestoise par Cardona intervient alors logiquement. La défense marseillaise a laissé les Bretons s’avancer en relâchant le pressing. Alors que le désespoir gagne les travées du vélodrome et que la fameuse « climatisation » menace, le salut vient de Nemanja Radonjic. Sur le coup d’envoi, le Serbe trompe Larsonneur d’une magnifique frappe enveloppée. On peut jubiler. Dans les dernières minutes, Marseille a encore des opportunités mais les milieux Sanson, Rongier et Lopez manquent, eux-aussi, d’efficacité. Finalement, l’arbitre siffle la fin de la rencontre après l’appel à la vidéo sur un tacle de Mendy sur Sakai, qu’il avait sanctionné d’un sévère carton rouge. Marseille conserve la seconde place !

“C’est un match qu’on mérite de gagner, on a très bien joué. La seule chose qui nous a manqué, c’est un peu de chance”

André Villas-Boas, après-match

Marseille a eu chaud à cause de cette égalisation tardive et ce manque d’efficacité devant. Heureusement, le résultat reste positif. Les concurrents de l’OM ont la pression ce week-end s’ils ne veulent pas être distancés.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments