MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS

Quel attaquant pour l’OM ?

En manque de profondeur en attaque, Marseille recherche un attaquant. Le budget du club étant limité, vers quel profil le club devrait-il se tourner ?

Recruter un attaquant, pourquoi ?

Une satisfaction nommée “Pipa”

Depuis l’arrivée de Frank McCourt, les sagas du “grand attaquant” se multiplient. Le club phocéen s’est trompé plusieurs fois et a mis du temps à se satisfaire de son numéro 9. Après les échecs de Germain, Mitroglou et Balotelli, Marseille compte finalement pleinement sur Darío Benedetto pour faire trembler les filets adverses. Auteur de 11 buts en 25 titularisations en Ligue 1 Conforama, l’Argentin a plutôt convaincu. Pour une première saison en Europe, il s’est vite adapté et a su répondre aux attentes placées en lui. Que ce soit ses coéquipiers ou les supporters, tout le monde est sous le charme.

Pipa a pourtant débarqué juste à la fin de sa saison régulière avec Boca Juniors. Il n’a pas eu de vacances et a dû enchaîner deux saisons de suite sans réelle période de repos. C’est pour cette raison qu’à certains moments dans la saison, on pouvait le sentir moins dedans. C’était réellement justifié, il manquait de jus. Il fallait à l’équipe un deuxième attaquant qui pouvait lui permettre de souffler sans pour autant porter préjudice à l’attaque.

Personne pour suppléer l’Argentin ?

Finalement, on se rend rapidement compte que derrière Benedetto, il n’y a personne. André Villas-Boas a pourtant essayé plusieurs compositions. En effet, Germain et Payet étaient les suivants dans la hiérarchie à ce poste. Il est clair que le premier n’a absolument pas convaincu. Le second est bien meilleur sur son flanc gauche ou derrière un attaquant de pointe. AVB s’est donc retrouvé à ne devoir compter que sur un seul homme pour peser sur les défenses adversaires. Cette année, avec la Ligue des Champions, on va devoir faire souffler les cadres. Certains diront que l’attaquant grec, Mitroglou, revenu de son prêt au PSV, pourrait rendre de bons services. Le technicien olympien ne verrait pas ça du même œil, et ne compterait pas du tout sur ce dernier. Il n’y a finalement pas d’autre choix que de recruter…

Un attaquant oui, mais à quel prix ?

Il ne fait aucun doute que l’OM a des difficultés financières. En effet, AVB n’a pas hésité à le rappeler dans la presse. Le club cherchera à flairer les bons coups. Mais, pas à n’importe quel prix. Difficile de chercher un profil lorsque l’on sait que les transferts à coût onéreux seront mis de côté.

Mbaye Niang était vraisemblablement un profil très apprécié par André Villas-Boas. Beaucoup envoyaient l’ancien montpelliérain vers l’OM. Il annonçait publiquement son intérêt il y a quelques semaines, ce qui a encore plus alimenté les rumeurs. Malheureusement, l’entraîneur portugais est venu refroidir les supporters et journalistes qui annonçaient tout et n’importe quoi. Marseille recrutera cet été, oui. Mais le club de la cité phocéenne n’aura qu’une fenêtre de tir limitée. En effet, dans un premier temps, il souhaite miser sur des prêts. Ce n’est pas la meilleure des solutions pour bon nombre d’observateurs, mais il y a du positif. Recruter à moindre coût, en intégrant une option d’achat limite le nombre de maladresses. L’OM est habitué aux erreurs de casting et n’a désormais plus le droit d’en faire en raison de tous les problèmes que cela a engendré.

Marseille va aussi devoir dégraisser. Si le club libère quelques millions d’euros grâce à quelques ventes, cela va permettre d’investir. En effet, les joueurs à valeurs marchandes intéressantes (comme Lopez, Sarr ou Sanson) pourraient permettre des arrivées. Malgré cela, l’OM ne va pas pouvoir dépenser à tout-va, en raison du fair-play financier.

La solution alternative serait de miser sur des joueurs en fin de contrat. Comme avec Pape Gueye, la recrue enregistrée au début du mois de juillet. Ce serait donc des recrues à moindre frais (à l’exception des primes à la signature et d’éventuelles commissions). Le salaire sera cependant à surveiller pour veiller au bon équilibre.

Alors, quels noms cochent toutes les cases ?

Le profil

Si l’on part du principe que l’attaquant viendra suppléer Darío Benedetto, il faudra un profil différent. L’Argentin est un joueur qui aime beaucoup participer au jeu, combiner dans les espaces. Il n’hésite pas à redescendre donner un coup de main à ses milieux de terrain s’il faut. Pipa aime marquer, mais ne se satisfait pas uniquement de buts. En s’appuyant sur ces éléments, on distingue facilement deux profils que l’Olympique de Marseille pourrait cibler.

Premièrement, un attaquant avec un profil plutôt de profondeur. Il devra être rapide et avec une conduite de balle correcte. Le joueur aura son utilité principalement dans les phases de transition où il pourra se rendre disponible. Ce profil est l’un des plus répandus dans le football moderne. En effet, en formation, on privilégiera ce type d’attaquant. Mobile, dôté d’une vitesse au-dessus de la moyenne et tueur. Pour l’OM, il serait pertinent d’obtenir un joueur capable également d’évoluer sur les ailes. À droite de préférence.

Deuxièmement, un attaquant pivot. Un joueur grand, athlétique, capable de conserver le ballon ferait beaucoup de bien. Il serait également à la réception de longs ballons offensifs, et utile sur les coups de pied arrêtés défensifs. Ce type de joueur est un profil plutôt à l’ancienne, avec un “géant” qui restait devant en attendant de recevoir la balle. Malgré le fait que ces derniers sont de moins en moins répandus, ils sont toujours efficaces. Tout dépend de la manière de jouer de chaque équipe.

Quels joueurs ?

Islam Slimani, 32 ans, Leicester City

Son nom va certainement revenir fréquemment. L’international algérien nous a éblouis par ses fulgurances cette saison avec Monaco. Auteur de neuf buts et sept passes décisives en dix-huit apparitions de Ligue 1, Slimani a fait fort. Il sait marquer, remiser, trouver des angles de passes très difficiles. Le joueur de Leicester ferait énormément de bien à l’équipe phocéenne. Son profil plutôt complet pourrait être complémentaire à Benedetto, voire même une alternative. Alors que son salaire peut rendre réticent (environ 400k€ par mois), il est clair que même à 32 ans, il pourrait rendre de très bons services. En tout cas, à un an de la fin de son contrat, Islam a montré à la France l’étendue de ses qualités. Toutefois, il ne risque pas de se satisfaire d’un unique rôle de doublure. Mais, à un prix abordable, l’OM devrait sérieusement se pencher sur son cas.

Ludovic Ajorque, 26 ans, RC Strasbourg-Alsace

Ce cas va sûrement faire débat. Mais le natif de Saint-Denis fait son trou depuis quelques saisons du côté de l’Alsace. Ludovic Ajorque est costaud et a montré son efficacité au sein de l’élite du football français. Modèle d’acharnement et de détermination, il a connu la Ligue 1, la Ligue 2, mais aussi la National 1 avec Poiré-sur-Vie. Le géant d’1 mètre 97 a un profil de pivot. C’est un bon attaquant de Ligue 1, qui ne lésine pas sur les efforts. Sa capacité à peser sur les défenses grâce à son jeu de tête pourrait rendre de glorieux services. En effet, il est l’auteur de huit buts et quatre passes sur le dernier exercice. Gravir un échelon supplémentaire et tenter une expérience chez le dauphin de Ligue 1 serait une consécration. De plus, un rôle de doublure dans un club comme Marseille ne devrait pas le déranger… À voir.

Boulaye Dia, 23 ans, Stade de Reims

Buteur face à Marseille lors de la première journée, Boulaye Dia en a séduit plus d’un. Rapide et adroit face aux buts, il peut facilement évoluer en tant qu’avant-centre ou ailier. Comme l’attaquant strasbourgeois, l’attaquant rémois revient de loin. Jusqu’en 2018, le Franco-Sénégalais évoluait en National 2 sous les couleurs de Jura Sud, avant de se faire repérer par le Stade de Reims. C’est typiquement le type de joueur qui prend beaucoup de risques et qui verra sa côte exploser chez les Olympiens. Et cela pourrait séduire AVB. Par ailleurs, de nombreuses rumeurs l’envoyaient déjà vers le club pendant un temps. Il est clair que le voir rejoindre l’équipe serait une affaire pour toutes les parties. Sa valeur marchande n’est pas très élevée, et sa polyvalence pourrait rendre beaucoup de services. Il aura inscrit sept buts pour une passe décisive cette saison en Ligue 1.

Florian Ayé, 23 ans, Brescia Calcio

Celui-ci est moins connu. Florian Ayé évolue du côté de Brescia depuis l’été dernier. C’est un jeune espoir français qui peine à confirmer dans l’élite du football italien. L’an passé, il a inscrit dix-huit buts en Ligue 2 avec Clermont Foot. Il est doté d’une belle patte et dispose d’une belle pointe de vitesse. Mais sûrement un peu trop léger physiquement pour faire face aux rugueuses défenses italiennes. Il a notamment appris cette saison aux côtés de l’ancien marseillais…Mario Balotelli. Connaissant les qualités du joueur, on ne peut douter qu’il puisse parfaire son apprentissage au sud de la France. En joker de luxe, Florian pourrait facilement apporter un second souffle à l’équipe grâce notamment à sa polyvalence. Sa valeur marchande étant assez faible, le club pourrait lui proposer un prêt avec une option d’achat… L’intégrer dès cette année au sein de l’effectif phocéen serait plutôt pertinent et cohérent.

Quatre joueurs pour deux profils assez distincts. Des joueurs français ou bien ayant connus la Ligue 1. Pas des têtes d’affiches, ni de grands noms, mais des joueurs réalistes et cohérents. L’OM aurait certainement intérêt à piocher un de ces profils à bas coût pour se renforcer. Sinon, l’ultime idée serait de compter sur Marley Aké comme doublure. Néanmoins, il serait peut-être plus utile pour l’équipe d’avoir un habitué du poste. Il reste encore quelques semaines pour le recrutement, observons si ça s’agite du côté de la cellule de recrutement dirigée désormais par Pablo Longoria…

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments