MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Quel avenir pour Radonjić ?

Actuellement prêté par l’OM au Hertha Berlin, Nemanja Radonjić devrait toutefois être de retour à Marseille à l’issue de la saison. Le Serbe, qui n’a jamais réussi à bien s’intégrer dans le groupe allemand ne fait pas l’unanimité chez ses dirigeants. Son option d’achat, évaluée à 12 millions d’euros est jugée trop importante au vu de ses prestations. Alors, qu’en sera-t-il de l’avenir du prolifique ailier de 25 ans ?

Un prêt non concluant

Des qualités indéniables…

L’aventure dans la capitale allemande avait pourtant bien débutée pour Radonjić. Capable d’être aligné sur les ailes ou en pointe, sa vivacité et son agilité balle au pied lui donne du crédit lors de ses premiers entraînements. Une belle entrée en matière, dans un club en grande difficulté. Effectivement, lors de l’arrivée du Serbe, la formation berlinoise plafonne à la 17ème place de Bundesliga à égalité de points avec le barragiste. Le joueur prêté par l’OM effectue sa première entrée en jeu à l’occasion du match retour face au Bayern Munich. Entré à l’heure de jeu, ses déplacements et sa vélocité gênent fortement la défense munichoise. Il réalise là une bonne première apparition dans son nouveau club, se voyant même refusé un but pour hors-jeu.

…mais une attitude qui exaspère

Cependant, ce match contre les coéquipiers de Manuel Neuer ne constitue qu’un élément dérisoire dans l’intégralité du prêt. En effet, par la suite, la situation se détériore assez rapidement. Radonjić ne convainc plus aux entraînements. Son attitude sur et en dehors du terrain pose des interrogations quant à sa réelle motivation. Il enchaîne les matchs en tant que remplaçant et entre en jeu pour 30 minutes voir à la mi-temps, parfois. C’est surtout son caractère individualiste qui gène. Cela tranche avec la cohésion d’équipe nécessaire pour une équipe de bas de tableau. Si, ce qu’il propose dans le jeu commence à être remis en cause, une lésion musculaire vient aggraver son statut. Tenu éloigné des terrains durant 3 semaines, à son retour, l’ailier retrouve la même faible quantité de temps de jeu. L’entraîneur Pál Dárdai fait peu tourner son effectif.

Le bilan jusqu’alors mauvais laissé par le joueur sur cette période devait pousser le club de Berlin à ne pas s’aligner sur l’option d’achat. De fait, selon Bild, son comportement lui aurait même posé quelques problèmes avec certains de ses coéquipiers. Sa fâcheuse tendance à se blesser et son manque d’implication collective aurait fini de persuader sa direction de ne pas compter sur lui pour la saison prochaine.

Radonjić sous les couleurs du Hertha Berlin

Une vente possible malgré tout ?

Côté club, la saison s’achève et le Hertha parvient à accrocher le maintien. Le technicien hongrois donne alors plus de minutes au marseillais et ce dernier le lui rend bien. Auteur d’un but et de deux passes décisives en 3 matchs, il étale à nouveau toute la classe dont il peut faire preuve par moment. Décisif lors des rencontres importantes, il participe aux actions et se fond bien dans le collectif finalement. Ses récentes prestations auraient même réussi à émettre des doutes sur son futur dans le club berlinois. Sky Sports relate en effet la possibilité de lever l’option d’achat du joueur. Le journal croit savoir que le talent du joueur et son potentiel apport à l’équipe aurait agréablement surpris ses dirigeants sur la fin de saison. Le club se serait positionné pour garder définitivement l’ailier. Cependant rien n’est encore sûr à l’heure actuelle.

Le prêt de Nemanja Radonjić en Allemagne aura finalement été plus compliqué que prévu. Avec pour l’instant 1 but et 2 passes décisives en 11 apparitions, le natif de Niš s’est autant fait remarqué par ses rares fulgurances que par son comportement au quotidien trop individuel. Malgré tout, le Hertha semble croire en lui sur cette fin de saison et pourrait payer à l’OM le transfert fixé à 12 millions d’euros.

Rester à l’OM, une option plausible ?

Les récentes prestation de l’international serbe pourraient également persuader l’OM de compter sur lui pour la saison prochaine. En quête de rapidité et d’apports dans le secteur offensif, le président phocéen évalue actuellement les joueurs prêtés. Et, à l’instar de Kevin Strootman, il serait normal de le voir réintégrer l’effectif marseillais la saison prochaine. Si son retour reste plus probable que celui du néerlandais, le joueur devra toutefois s’entretenir avec Sampaoli afin d’étudier la possibilité de continuer son aventure olympienne.

D’un autre côté, conscient des capacités de NR7, Longoria devrait exiger de la part du joueur un changement radical d’attitude pour continuer sur la Canebière. De même, on connaît l’importance que donne Sampaoli à l’implication personnelle au sein d’un collectif. Avec 8 buts et 2 passes décisives en 62 apparitions avec l’OM, Radonjić était considéré comme un « super sub » sous Villas-Boas. À voir si le coach argentin croira en ses chances de réussites futures sous le maillot ciel et blanc…

Pour rappel, Radonjić à l’OM, c’était ça :

Vers un retour aux sources ?

Plusieurs autres destinations s’offrent au joueur et la première d’entre elles consisterait à le voir retourner dans son ancien club, l’Étoile rouge de Belgrade. Pour rappel, l’OM l’avait acheté le 30 août 2018 pour un montant de 12 millions d’euros. Un club qu’il connaît très bien donc et dans son pays natal. L’adaptation à Belgrade serait donc spontanée. Cependant, le club des Balkans privilégierait lui aussi un nouveau prêt, les finances serbes n’étant pas assez hautes pour réaliser une telle opération.

Un choix intéressant en effet, un retour au pays de l’un des acteurs majeurs de l’équipe nationale constituerait un regain de confiance pour le joueur. Dans un environnement qu’il connaît, il aurait plus de facilités à s’exprimer et dévoiler son vrai potentiel. Néanmoins, le prêter n’est sûrement pas le choix privilégié par Pablo Longoria. Radonjić possède une valeur marchande aux alentours des 4.5 millions d’euros, et la tendance serait plutôt à une vente s’il venait à partir.

Convoité en Europe ?

L’individualisme et le manque de professionnalisme du joueur sont des freins pour les clubs qui ont dans l’optique de le recruter. Cependant, si l’on en croit les informations rapportées par Fabrizio Romano, des clubs européens lorgneraient l’attaquant et seraient prêt à passer à l’acte cet été. De fait, le journaliste a assuré lors de son podcast Here We Go que le Serbe « pourrait être un joueur sur lequel il faudra garder un œil durant le mercato ». Dans un contexte de difficultés financières, cela permettrait de rééquilibrer légèrement les comptes de l’institution phocéenne.

Auteur de prestations en dents de scie et globalement bien en deçà du niveau auquel on l’attend, Nemanja Radonjić pourrait rentrer à Marseille à l’issue de son prêt. Si la tendance est à une vente, rien n’est à exclure quant à l’avenir du joueur de 25 ans. Ses qualités de percussion, sa vitesse et sa technicité font de lui quelqu’un dont Sampaoli pourrait avoir besoin dans son effectif pour la saison prochaine et la Coupe d’Europe. Toutefois, la piste d’un nouveau prêt dans son ancien club reste également d’actualité. Une décision finale va être prise de la part des dirigeants dans les semaines à venir, elle viendra mettre un terme à toutes les interrogations autour de NR7. Restez branchés…

Sondage

4 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments