Revue de presse – 5 juin 2019.

Quatre chefs d’accusation ont été évoqués par les dirigeants marseillais ce mardi 4 juin au tribunal pour rompre la convention les liants aux Yankee : une rétribution financière que les Yankee auraient pu percevoir de la part de Netflix pour un tifo (finalement non réalisé) lors de la réception de Bordeaux le 18 février 2018; l’attitude de l’association nuisant à l’image de l’OM (qui faisait là référence à la rocambolesque affaire de carte bleue dérobée et qui aurait servi à régler divers paiements sur le compte des YNM) ;  la vente de bracelets présentés comme étant des titres d’accès valables permettant de pénétrer dans le Vélodrome lors d’OM-Lyon le 18 mars 2018 et, enfin, une dette de l’association envers le club.

Sur ces quatre motifs, un seul a été retenu : l’affaire des bracelets distribués devant le stade. Les Yankee de s’avouent pas vaincus et vont faire appel de la décision finale. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.