Ricardo Carvalho : un rôle nouveau

Arrivé cet été dans les valises de Villas-Boas, Ricardo Carvalho semble occuper une place importante dans le staff du coach marseillais. S’il n’a encore que très peu de référence en tant qu’entraîneur adjoint, son expérience de joueur de haut niveau est un véritable atout pour l’équipe actuelle.

Au Stade de Beaublanc de Limoges, il ne reste plus qu’une séance de tirs aux buts pour que les supporteurs du Trélissac Football Club commencent l’année 2020 en beauté avec un exploit retentissant. L’enceinte remplie par plus de 12 000 personnes. Le ciel dégagé et laissant rayonner le soleil sur une pelouse mal en point après 120 minutes de jeu entre le club de la Dordogne et l’Olympique de Marseille (1-1). Les spectateurs locaux sont bouillants, les Marseillais présents en tribune un petit peu moins et on les comprend… Tous gardent en tête la déconvenue survenue en Coupe de France il y a tout juste un an face à Andrézieux (défaite 2-0).

Sur la pelouse, le staff de l’OM lui ne panique pas et donne des consignes claires aux joueurs olympiens. Dans un coin isolé, Ricardo Carvalho s’entretient avec Yohan Pelé. Le Portugais semble informé sur les adversaires du jour, ce qui ne manque pas d’attirer les caméras de télévision. La suite ? C’est le gardien de but de 37 ans qui la raconte en zone mixte : « Le staff avait bien travaillé sur les tireurs de Trélissac. Ricardo Carvalho m’a bien aidé pour arrêter les penaltys. Il y a juste une fois où ça n’a pas marché, je suis parti trois fois sur quatre du bon côté. ». Suffisant pour stopper deux fois le ballon et qualifier l’OM pour les 16e de finales de la Coupe de France.

Première expérience en tant qu’adjoint

Ancien joueur du Real Madrid ou encore de Chelsea, Ricardo Carvalho est une légende au Portugal. Mais il est également une figure emblématique du monde du football avec plus de 400 matches professionnels à son compteur. Vainqueur en France de l’Euro 2016 à l’âge de 38 ans, le joueur possède un palmarès exceptionnel. Il s’est vu remporter les titres et les championnats les plus prestigieux.

Aujourd’hui âgé de 41 ans, il a connu André Villas-Boas en 2004. A l’époque, il portait les couleurs du FC Porto. L’actuel coach de l’OM y était l’un des adjoints de José Mourinho. Depuis, les deux hommes sont restés en contact. Ils ont noué une véritable relation de confiance. A tel point que Villas-Boas avait fait venir le joueur au Shanghai SIPG pour une dernière pige.

Aujourd’hui indispensable dans le vestiaire de l’OM, Ricardo Carvalho occupe un rôle clé dans la gestion du groupe marseillais. Comme l’explique le coach dans Objectif Match : « pour lui c’est sa première expérience en tant qu’adjoint dans un staff technique. Personnellement, je n’ai pas connu de carrière de footballeur. Je n’ai jamais joué au haut niveau et les autres membres de mon staff non plus. C’est pourquoi, la présence de Ricardo permet de rapprocher les distances entre les joueurs, mon staff et moi-même. Il comprend mieux que personne les joueurs, il est proche d’eux et il est très à l’écoute. ».

Avec Daniel Sousa, lui aussi arrivé l’été dernier, ils sont les « premiers adjoints » d’AVB. Les rôles au quotidien des deux lieutenants du coach sont d’ailleurs bien définis. Ils se voient responsables de l’organisation des entraînements. Ils proposent des séances individuelles aux joueurs afin de les faire progresser et ils sont chargés de l’observation des adversaires. Pour le succès que l’on connait avec cette deuxième place au classement et cette qualification en Coupe de France.

Acharné de travail et proche des joueurs

« Ricky », comme l’appellent les joueurs, a donc une place particulière dans le groupe. Son expérience au plus haut niveau souligné par AVB lui donne donc une légitimité. Álvaro González le confirme au micro d’Objectif Match : « Il est la connexion entre les joueurs et le staff. Il sait parfaitement comment raisonne un vestiaire. Il sait ce qui peut se passer dans la tête d’un joueur quand l’équipe connait une période difficile ou lorsque tout va bien », assure l’ancien joueur de Villareal. 

Au club, Ricardo Carvalho s’investit pleinement dans son rôle d’adjoint comme il le confesse au micro officiel du club : « Je suis fier de faire partie de l’équipe technique d’André Villas-Boas. ». Avant de poursuivre : « Avec le staff technique, on arrive avant les joueurs à 8 heure et on repart à 18 heure après eux. On discute pendant et après l’entraînement sur ce qu’il s’est bien passé ou pas. C’est très différent de ma carrière de joueur où j’étais concentré sur moi-même et où je rentrais chez moi dès la fin des séances ».

Prêt à tout pour aider le club, l’ancien partenaire de Valère Germain à l’AS Monaco n’hésite pas à donner parfois de sa personne et à rechausser les crampons comme l’explique Lucas Perrin : « Ça se voit quand il s’entraîne avec nous qu’il a de l’expérience, il sait où se placer, il sait comment parler à une défense, il sait la tenir. Il peut jouer, il est toujours là, il aime encore le foot ! » assure le minot de 19 ans. Au-delà du rectangle vert, le natif d’Amarante se sent bien dans la cité phocéenne : « Je suis très heureux d’être ici dans ce grand club ». Au point d’y avoir amené toute sa famille dont son fils Rodrigo Carvalho. Né en 2005, il est surclassé et joue avec les U16 au poste de défenseur central. Comme papa…