MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Villas-Boas s’est confié, et ça valait le détour

L’entraineur de l’OM André Villas-Boas est revenu pour le quotidien régional La Provence sur la très belle saison qui vient de s’écouler. Mais aussi sur son vrai-faux départ, le mercato et la Ligue des Champions à venir. Retour sur les nombreux thèmes abordés par coach AVB.

Heureux de la saison écoulée et ambitieux pour la suivante

Une deuxième place méritée…

L’État français a décidé d’arrêter les championnats et de figer les classements. Notamment celui de Ligue 1, permettant ainsi à l’OM de conclure le championnat à la seconde position. Une place qualificative pour la Ligue des Champions et méritée selon le coach olympien, et ce malgré les plaintes de plusieurs clubs français n’y trouvant pas leur compte.

« C’est une grande réussite. Ce n’est pas normal de finir une saison comme ça, on voulait la jouer jusqu’à la fin. Je pense que le gouvernement français qui a décidé d’arrêter les championnats a pris une bonne décision. Évidemment, c’était plutôt positif pour nous car cela signifie qu’on a fini deuxième. Mais il est vrai aussi qu’on a occupé cette deuxième place pendant longtemps. C’est donc mérité. »

… À conserver la saison prochaine

Oui l’OM a réussi son objectif : retrouver la Ligue des Champions après sept ans d’absence. Mais non, l’OM ne doit pas s’arrêter là. Et là est bien la volonté d’André Villas-Boas. La deuxième place doit revenir à l’OM encore l’année prochaine car l’effectif va se renforcer en qualité et quantité. D’autant plus que dans un club comme l’OM, il faut toujours viser au plus haut.

« La responsabilité des grands clubs comme l’OM, c’est de fixer des objectifs élevés. […] Arriver à l’OM avec l’effectif qu’on avait sans penser à la deuxième ou troisième place n’était pas correct. […] On a la même responsabilité sur la deuxième place parce qu’on va continuer à se renforcer. On va « remplir » notre effectif. […] Déjà, Thauvin rejoint le groupe, ce qui constitue un gros avantage. On va étoffer le groupe avec des joueurs de qualité, c’est pour ça qu’on a fait Pape Gueye. »

Ne pas oublier la Ligue des Champions

La dernière fois que l’OM a été en Ligue des Champions, il n’a pas réussi à marquer le moindre point dans sa poule composée de Dortmund, Arsenal et Naples. Sept ans plus tard, l’OM se retrouve dans cette même compétition avec comme ambition de bien figurer.

« Déjà, il s’agira d’une Ligue des Champions un peu différente, par la façon dont elle va finir et celle dont elle va commencer. Un peu plus tard que d’habitude et avec des matchs jusqu’à décembre. […] On verra plus ou moins ce qu’on peut faire quand on connaîtra le tirage au sort, on veut évidemment être compétitif, bien figurer. On doit respecter la compétition pour sa valeur, celle des adversaires, et jouer match par match. »

Un mercato bien ciblé

AVB sait ce qu’il veut

Le mercato marseillais a déjà bien commencé. Sous la houlette d’AVB, deux jeunes joueurs sont déjà arrivés et l’OM n’a « rien » dépensé. Pape Gueye, en provenance du Havre, est arrivé libre suite à l’annulation de son transfert à Watford. La deuxième recrue est arrivée hier : Leonardo Balerdi est prêté avec une option d’achat non obligatoire à 15 millions d’euros. L’OM prépare l’avenir. Mais ce n’est pas tout. Le coach marseillais, toujours aussi franc, explique ses futures recherches.

« On cherche encore à finaliser trois options supplémentaires : un défenseur central (Leonardo Balerdi; l’entretien ayant été réalisé lundi, ndlr) un attaquant et l’arrivée d’un latéral gauche dépend de l’évolution de (Christopher) Rocchia. Ça dépend de plusieurs choses, de sa prolongation (sous contrat jusqu’en 2021, ndlr), des clubs qui s’intéressent à lui et des options qu’on peut avoir durant ce mercato. »

Pas de confirmation pour Lopez

Ce n’est pas nouveau, Maxime Lopez plaît en Espagne et plus particulièrement au FC Séville. Nos confrères de La Provence annonçaient même il a quelques jours qu’il en serait très proche. Mais selon le coach olympien, il n’y a rien de concret.

« Officiellement, on n’a rien. On a plutôt une bonne relation avec Séville. Je n’ai pas ce type d’information. »

Et Niang ne viendra pas

Très annoncé du côté de l’OM ces dernières semaines voire ces derniers mois, Mbaye Niang ne devrait pas venir du côté de la cité phocéenne. Alors que ce dernier était pourtant annoncé dans le Canal Football Club comme la future recrue marseillaise, Villas-Boas a préféré calmer le jeu.

« Je ne sais pas pourquoi le nom de Niang est sorti. On avait attaché un intérêt pour un transfert à la fin de l’année. Son profil est intéressant mais d’une part on n’a pas d’argent et d’une autre part on a pas mis son nom dans notre liste de joueurs à acheter. »

Son départ avorté

À deux doigts de quitter le navire

Ce n’est pas une surprise, AVB était en partance de l’OM après les départs officiels d’Andoni Zubizarreta et d’Albert Valentin. Lui qui avait lié son destin à ceux du directeur sportif et de son acolyte a tout de même décidé de rester au club. La raison ? Les joueurs.

« Les joueurs m’ont appelé au moment où j’étais quasiment parti. […] Je m’étais prononcé publiquement pour Andoni et Albert. C’était une grosse surprise, une surprise négative, de les voir partir. Ce sont les joueurs qui ont, plus ou moins, sauvé la situation. On a eu un très bon rapport avec eux, je suis bien à Marseille, bien dans le club. Mais c’est vrai que ça a été dur. Si ce n’était pas les joueurs, je pense qu’à la fin on aurait trouvé un accord pour partir. »

Les mots des joueurs qui ont convaincu l’entraîneur portugais de rester :

« Leurs messages. Ils avaient une relation de confiance avec Andoni. Ils m’ont dit qu’ils m’avaient fait confiance, que notre relation était bonne et qu’on pouvait continuer à gagner. […] Il y a des choses qui te touchent en plein coeur. J’ai parlé avec mon staff, on a décidé de continuer. »

McCourt, Zubizarreta et Valentin ont joué leur rôle

Le lusitanien au bord du départ, le trésorier Franck McCourt, Andoni Zubizarreta et Albert Valentin ont joué leur rôle. Le premier en lui disant clairement qu’il comptait sur lui la saison prochaine. Les deux autres lui ont signifié qu’il ne devait pas conditionner son départ.

« Il (McCourt) a été plutôt direct, il a dit qu’il comptait sur moi. […] Ils (Zubizarreta et Valentin) me l’ont dit (de rester, ndlr) le 14 mai. Je les ai souvent eus depuis. »

L’interview a été conclue par André Villas-Boas en disant qu’il était très heureux à Marseille et à l’OM. Un entretien très complet où il aura répondu avec la franchise qu’on lui connait à toutes les questions posées. Tous les thèmes importants ont été abordés.

4.6 5 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go