MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Bouna Sarr : que dire, que faire ?

Le plus latéral des ailiers entame sa sixième saison consécutive à l’OM. Des rumeurs l’envoient un peu partout, mais rien ne se concrétise. Retour sur la situation de Bouna Sarr.

Il côtoie tous les postes du côté droit, ailier milieu, piston, latéral. Et sans broncher. Alors que de multiples questions se posaient sur sa présence dans le groupe au vu de son niveau, il a pris un virage sec lors de la saison 2017-2018 en tant que défenseur droit. Depuis, il s’est ancré à ce poste, pour le meilleur et pour le pire.

Surpris, émerveillés, lassés, déçus, les supporters sont passés par tous les états d’esprit en voyant jouer l’ancien Messin. Après une saison sous André Villas-Boas contrastée, Bouna a entamé une préparation estivale moyenne mais dynamique.

Sa préparation

Ils ont tourné de manière quasi équivalente avec son compère Hiroki Sakai, histoire de montrer qu’il n’y a aucune certitude sur le poste. Ils alternent une mi-temps, face à Heimstetten. Rien à signaler. Correct défensivement, Bouna s’illustre offensivement. En servant Rongier pour le dernier but de la partie, ses efforts et courses ont été récompensés. C’était plus compliqué pour lui le match suivant. Il n’a rien montré offensivement et a été très léger en défense. Pas sa meilleure partition, mais il prend sa revanche face au Bayern. Son travail et son volume de jeu ont freiné les lancées munichoises.

Il faut reconnaître que le faible niveau de Perišić sur cette recontre a aussi facilité les choses. Et enfin, face à Nîmes, c’est du Bouna Sarr tout craché qu’on retrouve. Pas à la rue dans sa moitié de terrain, mais brouillon quand il faut aller de l’avant. Très peu d’apport, même si rien d’inquiétant n’est à mettre en avant.

Les rumeurs de départ

Sa côte approche les 15 millions d’euros selon les médias. De quoi apporter un peu de sérénité. Des pistes et autres rumeurs de fond de tabloïds font état d’un départ en Angleterre. Newcastle se serait penché sur le cas Sarr, mais le quotidien L’Equipe évoque deux écuries espagnoles prestigieuses. L’Atlético de Madrid et Séville, deux clubs phares en quête de renouveau. Ces rumeurs apparues à la mi-juillet dernier sont considérées comme sérieuses, mais actuellement, l’affaire semble être au point mort.

Que faire ?

Bouna Sarr a fait le tour à l’OM. Ses grands-ponts enchaînés par des centres à ras-de-terre laissent un goût d’amertume. Trop juste sur le plan offensif, et presque inefficace lors de l’avant dernier geste. Si son aventure à l’OM se termine cet été, la déception ne sera pas de mise. Courageux et avec des qualités certes limitées, Bouna Sarr peut être une option viable pour beaucoup de clubs.

4 8 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go