MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Sarr/Sakai : fade concurrence

Il suscite nombreuses exactions depuis le début du « Champions Project », et pourtant rien ne semble avoir été réglé. Il s’agit du flanc droit de la défense Olympienne. C’est la troisième saison, que Hiroki et Bouna sont en duel et personne ne s’est réellement imposé et installé. Retour sur deux joueurs qui peuvent aussi bien crisper qu’apaiser.

Le match a pris une autre tournure cette saison. L’arrêt brutal de la saison de Florian Thauvin est venu totalement parasiter la saison de l’OM. C’est plus qu’un simple manque d’ailier droit, c’est tout un côté qui se retrouve paralysé. Flotov, par ses statistiques venait masquer un problème plus profond, celui du latéral droit. Que ce soit Hiroki ou Bouna, les deux ont peiné à s’installer durablement comme de très bon latéraux droits. Bouna Sarr a ses éclats, et peut montrer de belles choses, mais pas suffisamment pour le considérer au top niveau.

Pour Sakai, l’équation est encore plus complexe. Il n’a jamais triché, c’est véritable, il est combatif, besogneux, effectivement, mais dans l’ensemble c’est insuffisant. Cette saison cela se remarque de plus en plus. Toujours faible offensivement, ses lacunes prennent place dorénavant, sur le plan défensif.

L’incertitude du poste d’ailier droit est à prendre en compte. Radonjić / Germain / Lopez et Sarr y sont passés. Des propos bien illustrés par le coach portugais. Mais bien sûr l’élément principal reste son niveau de jeu, qui est en déclin constant. Il n’est pas question d’oublier son apport et ses oeuvres, mais cette saison il n’est plus que l’ombre de lui-même.

Bataille de deuxième partie de saison gagnée par Sarr

Bouna Sarr quant à lui, il y a du mieux. Si bien évidemment on oublie ses performances plus hautes sur le terrain. Plus à l’aise, ses prestations sont, en tant que latéral, plus abouties. Le bloc bas de l’OM ne l’a pas contraint et il a su en tirer profit. Mais de manière globale, c’est aussi insuffisant, beaucoup de gestes ratés, de placements hasardeux et de conduites de balle pas toujours adéquates. Depuis la deuxième partie de saison, le numéro 17 est pourtant en bonne forme. Son merveilleux but face à Strasbourg fait office d’élixir.

Il enchaîne les bonnes prestations, offensivement toujours présent, il assure ses tâches défensives presque aussi bien. Viennent faire défaut ses partitions face à Lyon et Nantes. Des mauvais matches qui se chargent de renouveler la problématique à ce poste qui fait tant défaut.

Sakai, qui a enchaîné, blessures, départs avec sa sélection et bien sûr le poste de latéral gauche, semble voir sa saison limite cauchemardesque enterrée. Le Japonais est en dedans, ses difficultés sont mises au grand jour. De quoi même déclarer que si le défenseur venait à partir au mercato prochain, ce fût la saison de trop, pour celui qui est venu libre il y a maintenant quatre ans mais qui a tant donné sous le maillot bleu et blanc.

Les commentaires sont fermés.

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go