MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS

Conférence de presse : Longoria fait le point

Ce mercredi 28 avril, le président de l’OM, Pablo Longoria, a tenu une conférence de presse. Très attendu pour certains, il a décidé de tirer au clair différents aspects, sportifs comme financiers.

Où en sont les contrats?

L’essentiel de cette conférence avait pour but les éventuelles prolongations de contrats, les futurs transferts et les salaires des joueurs. Toutes les interrogations des journalistes et des supporters finalement, à l’approche du mercato.

Longoria optimiste sur les fins de contrats

Beaucoup de questions ont été posées à l’Espagnol concernant les contrats. Depuis plusieurs mois, la question des prolongations de Jordan Amavi et Florian Thauvin est quasiment omniprésente sur les réseaux sociaux ainsi que dans la presse écrite. Par conséquent, Longoria a pris la parole sur ce sujet.

« Pour Thauvin et Amavi, on continue de discuter avec eux, c’est plutôt positif. La situation est compliquée pour les fins de contrats. Le timing des prolongations des prêts et des transferts va être différent. »

– Pablo Longoria
Florian Thauvin et Jordan Amavi face à Bordeaux en octobre 2020.

Cependant, il ne donne pas plus de détails sur les futurs prolongations et les joueurs en prêt qui seront gardés ou non. Il explique que la décision finale reviendra au coach argentin, Jorge Sampaoli.

« On a beaucoup de joueurs en prêt et en fin de contrat. On doit construire un effectif avec de nouveaux joueurs dans beaucoup de positions. Il faut donner des profils adaptés avec le jeu du coach. »

La question Milik éclaircie

Depuis quelques semaines circulent plusieurs rumeurs sur le Polonais Arkadiusz Milik. En effet, beaucoup de personnes le renvoient en Italie, à la Juventus de Turin ou peut-être même à Naples. Lorsque la question lui a été posée, il a encore affirmé que l’OM avait la main mise sur ce dossier et qu’il n’y avait pas de « gentleman agreement ».

« Sur la question Milik ou sur les questions mercato, il est difficile d’avoir des décisions catégoriques. Pour Arek, c’est un prêt avec obligation d’achat avec un paiement échelonné. Il est quasi-impossible que Milik retourne à Naples. On a le contrôle sur le dossier du joueur. »

Milik et Lirola face à Montpelier en avril 2021.

Des départs et des arrivées prévues

Plusieurs fois, le président olympien a rappelé ces derniers temps que le mercato estival s’annonçait compliqué. Il y a une volonté de prolonger des joueurs et d’aller en chercher d’autres, mais le contexte économique actuel risque de complexifier la tâche. Questionné sur le poste de gardien, l’Espagnol affirme avoir la nécessité de trouver un successeur. Mais cette saison, la priorité sera de vendre à d’autres postes !

« Pour les gardiens, Steve et Simon sont toujours sous contrat. Il faudra probablement chercher un autre gardien pour la saison prochaine […] Avoir un joueur en fin de contrat en 2022, on n’a pas la protection totale, on a beaucoup parlé avec son entourage. A la fin de la saison, on va parler et discuter, voir si on peut prolonger ou voir si on doit se projeter dans le marché. »

Des propos qui ne sont donc guerre rassurants pour l’avenir du minot marseillais.

Une nouvelle structure du club

Interrogé sur les décisions prises ces derniers mois par l’Espagnol, celui-ci explique son projet et ses ambitions futures.

Une volonté de ramener d’anciens Marseillais

Pablo Longoria a de nombreux projets pour l’Olympique de Marseille. Afin de construire quelque chose de solide, il souhaite attirer d’anciens Olympiens, comme Basile Boli. Il aimerait instaurer une base robuste avec des personnes connaissant bien le club. Quant à la formation, il est satisfait du travail réalisé. Il souhaite tout de même intégrer plus de projets techniques et de méthodologie. Le président est également heureux de pouvoir compter sur plusieurs jeunes joueurs à forts potentiels.

La cellule de recrutement

L’interviewé ne s’est pas trop attardé sur les présentations. Il explique qu’un long travail a était mené pour pouvoir attirer ces nouveaux dirigeants. Il est satisfait de pouvoir maintenant compter sur des membres d’expérience. Cependant, ces nouveaux responsables de la cellule de recrutement auront un travail essentiellement axé vers l’étranger. En effet, lorsque la question lui a été posée sur une volonté d’attirer des joueurs de Ligue 1 et Ligue 2 ou d’autres championnats inférieurs, il répond ceci :

« J’ai toujours pensé que la Ligue 2 était bien, mais il faut trouver un équilibre et trouver des joueurs qui peuvent jouer avec l’OM. »

Pablo Longoria souhaite bâtir une équipe solide et compétitive, avec des joueurs d’expérience. Le nouveau patron marseillais est conscient de l’exigence du peuple bleu et blanc et souhaite avoir l’équipe la plus compétitive possible.

Les objectifs sportifs restent les mêmes

Aller chercher une qualification en Europa League

Longoria n’a pas fait de langue de bois sur les objectifs visés par le club et reste très ambitieux.

Malgré une saison plus que complexe, le président ne revoit pas ses exigences à la baisse. Il souhaite rejoindre l’Europe, ne pas la jouer n’est pas envisageable. Il explique que cette qualification est nécessaire pour que le club puisse grandir.

« On a la responsabilité de jouer l’Europe. La Ligue des champions rapporte au moins 45-50 millions d’euros. Mais avec le stade et les droits TV, l’Europa League c’est important […] Si tu joues la Champion’s League, c’est plus facile d’attirer les joueurs. »

La détermination et l’exigence sont les maîtres-mots renvoyés par ses propos.

Un podium la saison prochaine

Après avoir pris le temps d’expliquer les objectifs de cette fin de saison, Longoria s’est déjà projeté sur la prochaine. Pour la saison 2021-2022, objectif : le podium ! Une ambition justifiée par sa satisfaction envers le travail de Sampaoli et la qualité de son effectif. Après cette saison compliquée, le but est de revenir directement au top niveau en décrochant une place en Ligue des Champions.

« On a la responsabilité de jouer l’Europe. »

Le trophée de la Ligue des champions.

Le financier en difficulté

Pendant cette période de crise, beaucoup de clubs sont en difficulté financière. Le cas de Bordeaux en est un exemple criant avec sa position au classement (16ème) et les événements actuels que connait le club girondin.

Une période dure mais sous contrôle

La réponse de l’ex-Valencien n’est pas des plus rassurantes mais il affirme que cela n’est pas très problématique et que tous les clubs européens, même les plus grands, sont dans le même cas avec cette crise sanitaire.

« Quasiment tous les clubs sont en difficultés. Le football français est dans une situation délicate. Il y a de l’insécurité. J’apporte d’ailleurs tout mon soutien aux salariés de Bordeaux. La situation est difficile à gérer mais nous avons un président très solide financièrement. »

Le club ne vit donc pas une crise ingérable et hors de contrôle.

Réorganisation des salaires

Afin de pallier à ces difficultés financières, Longoria assure que les salaires des futurs nouveaux contrats seraient revus à la baisse. Il est conscient qu’il existe de trop hauts salaires dans l’effectif et que le club ne peut se permettre de les garder trop longtemps. De plus, il s’agit d’un facteur de conflits dans le vestiaire olympien. Il souhaite avoir une main mise sur ces salaires afin d’éviter toutes inégalités (le salary cap) et tous salaires trop volumineux.

« La crise est liée à l’inflation des salaires ces dernières saisons. Nous devons donner des salaires en accord avec l’économie des clubs. Il faut une politique équilibrée au sein du vestiaire. Il y a différentes catégories dans un vestiaire (…). Le salary cap est une décision individuelle, c’est un choix. Pour bien gérer un effectif, il faut se donner des règles. »

Avant match OM/Lorient en avril 2021.

Aujourd’hui, bien que le contexte soit compliqué, il n’y a aucune raison de s’inquiéter grandement sur l’aspect financier.

Le club n’est pas à vendre

Pablo Longoria est catégorique. Le club de l’Olympique de Marseille n’est pas à vendre. Il aura pris quelques minutes afin de mettre les choses à plat. Le propriétaire Franck McCourt ne souhaite pas se débarrasser du club. Au contraire, il est même prêt à aider le projet afin qu’il grandisse.

« La question de la vente ? Le propriétaire est venu ici, il a fait un communiqué, il a parlé aux groupes de supporters. Il dit que le club n’est pas en vente. Il y a des personnes qui veulent déstabiliser le club. Le club n’est pas à vendre. »

Voilà donc des propos qui devraient refroidir les « insiders » et les personnes qui croyaient encore à ce projet de rachat.

Franck McCourt et Pablo Longoria lors de sa présentation en tant que nouveau président de l’OM en mars 2021.

Durant sa conférence de presse, le président Pablo Longoria a levé certains doutes. L’OM a la main mise sur tous les prêts avec option d’achat. La décision de garder ou non tel ou tel joueur reviendra au coach. La cellule de recrutement est prête et très qualifiée. Quant au domaine financier, le contexte du club n’est pas très inquiétant mais il faudra quand même se méfier. Enfin, il a écarté toutes rumeurs de ventes du club. Alors la Team OM, qu’avez-vous pensé de la conférence de presse de notre président ?

4.7 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments