MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS

Manchester City : Un cador qui doit confirmer

Le tirage au sort des poules de la Ligue des Champions a eu lieu le 1er octobre. Manchester City, le FC Porto et l’Olympiakos complètent le groupe de l’Olympique de Marseille. Le club olympien va disputer sa quinzième saison dans cette compétition.

On vous propose un focus sur l’équipe de Manchester City afin de mieux la connaitre lors des confrontations de la phase de poule de la Ligue des Champions.

L’histoire des Citizens

L’âge d’or

Le club de Manchester City est fondé en 1894. Dans l’ombre des Reds Devils de Manchester United, l’équipe évolue en deuxième division dans le début de son histoire. Elle met du temps à gagner des trophées et à se faire un nom. D’ailleurs, le premier championnat de D1 remporté date de 1937. Une des meilleures périodes pour les Skyblues, autre surnom de l’équipe, se situe entre 1966 et 1974.

En effet, pendant plusieurs années il va y avoir un enchainement prolifique de victoires et de trophées. L’équipe est titrée championne d’Angleterre (1968) seulement deux ans après une remontée en première division . En quelques années, les Citizens remportent également la coupe d’Angleterre (1969), la coupe de la ligue (1970), le Community Shield (1968,1972) et la coupe d’Europe des champions de coupes (1970), équivalent de la C2.

Les anciennes légendes du club

Ce club a connu dans son histoire ancienne le passage de très grands joueurs qui sont devenus des légendes.

Le premier joueur emblématique a avoir marqué l’histoire de ce club est Colin Bell. Il est d’ailleurs considéré par les supporteurs de Manchester City comme leur meilleur joueur de tous les temps. Il était présent lors de la remontée du club en première division dès 1966. Le milieu de terrain anglais a disputé 489 matchs avec le club pour 151 buts. Au total, il est resté 13 saisons à Manchester City. Une tribune porte également son nom à l’Etihad Stadium.

Il existe bien évidemment d’autres grands noms comme Alan Oakes. Il est le joueur qui a disputé le plus grand nombre de matchs avec 676 apparitions dont 564 en championnat. Nous pouvons également cité Mike Summerbee. L’ailier droit droit est resté neuf ans au club et a été l’un des éléments clés des victoires entre 1968 et 1970.

L’évolution du logo de Manchester City

Le rachat de Manchester City

Une période moribonde

L’équipe de Manchester va vivre un véritable calvaire dans les années 90 et au début des années 2000. Effectivement, le club va être relégué plusieurs fois et va même atteindre la troisième division en 1998. A partir de ce moment là, les Citizens vont entamer une restructuration qui leur permettra de retrouver rapidement la Premier League. Ils évolueront donc de 2002 à 2008 dans le ventre mou du championnat anglais sans gagner le moindre trophée.

La puissance des Emiratis

Le club anglais est racheté en Septembre 2008 par un membre de la famille royale d’Abu Dhabi, Cheikh Mansour Ben Zayed Al Nahyan. C’est à ce moment-là que naît le City Football Group, propriétaire majoritaire de Manchester City. Le club va entrer dans une nouvelle phase avec ce rachat dont l’objectif sera de lui permettre de retrouver son lustre d’antan. Khaldoon Al Mubarak est le président du club depuis cette même date.

Les Emiratis sont présents depuis plus de douze ans maintenant à la tête du club. Par conséquent, le palmarès n’a cessé d’augmenter tout comme les dépenses des transferts. Manchester City est depuis redevenu un cador anglais avec quatre nouveaux titres de champion (2012,2014,2018,2019), deux coupes d’Angleterre (2011,2019), cinq coupes de la ligue (2014,2016,2018,2019,2020) et deux Community Shield (2012,2018,2019). Place maintenant à la quête d’une Ligue des Champions, trophée qui manque au palmarès des Emiratis.

Le club de Manchester occupe maintenant une place importante étant donné les moyens financiers qui paraissent illimités. Le City Football Group est également rentré dans le capital de nombreux clubs comme Girona FC (Liga Segunda), l’ESTAC Troyes (Ligue 2) ou encore New York City FC (Major League Soccer). Cela permet notamment au club de Manchester de recruter des jeunes joueurs et de pouvoir leur donner du temps de jeu dans d’autres championnats. Mais également d’avoir accès au système de formation et de pouvoir trouver des futures pépites.

L’Etihad Stadium

Manchester City évolue depuis plusieurs saisons sur la pelouse de l’Etihad Stadium ou de son autre nom qui est le City of Manchester Stadium. Ce stade a été inauguré en 2002 lors des Jeux du Commonwealth pour lesquels il a été construit. Le club a pris résidence dans le stade à partir de la saison 2003. Avant cela, les Skyblues évoluaient à Hyde Road, puis à Maine Road de 1923 à 2003. Stade qui a ensuite été démoli en 2004 lorsque les Citizens ont pris place dans leur nouvelle enceinte moderne.

L’Etihad Stadium a une capacité de 55 097 places assises. C’est un stade très apprécié par les supporteurs de Manchester City. Le nom “Etihad” correspond au sponsor principal du club qui réalise un naming sur le stade. La structuration du club est en place avec la naissance en 2014 du nouveau centre d’entrainement appelé City Football Academy. Surement l’un des meilleurs dans le monde du football.

À lire aussi : L’OM et la Ligue des Champions : une histoire marquante

Les derniers parcours européens

Pas de réussite en LDC

Dans le nouveau format de la Ligue des Champions, l’équipe de Manchester City n’a jamais remporté cette compétition. Ils l’ont par contre disputée sans interruption depuis la saison 2012-2013. Les joueurs de l’Olympique de Marseille vont se mesurer à une équipe taillée pour remporter la compétition.

La meilleure saison européenne pour le club de City remonte à celle de 2015-2016. L’équipe alors entrainée par Manuel Pellegrini s’est hissée jusqu’en demi finale. Ils se sont inclinés contre le futur gagnant qui était le Real Madrid du Marseillais Zinedine Zidane.

Depuis, il y a eu énormément de frustration et d’échecs. Le club n’est jamais parvenu a dépasser les quarts de finale. Pourtant, avec l’arrivée de Pep Guardiola en 2016, tous les moyens ont été mis en place pour que le club puisse enfin soulever la coupe aux grandes oreilles.

Les échecs en Ligue des Champions sont nombreux. La défaite il y a deux ans contre Tottenham en quart de finale après un scénario fou par exemple. Les Spurs avaient été l’équipe surprise et avaient même atteint la finale contre Liverpool. Mais Manchester City avait les moyens de s’imposer. Durant le mois d’août dernier, même constat. Défaite en quart de finale contre l’Olympique Lyonnais lors du Final 8 à Lisbonne. Pep Guardiola a été le grand responsable de cette débâcle 3 à 1. Changement de dispositif tactique et erreurs dans la composition ont entrainé une défaite logique face à un OL surprenant. Ainsi, depuis 4 ans et l’arrivée du Catalan, les Citizens se sont fait éliminer par le Monaco de Kylian Mbappé, Liverpool, Tottenham et l’OL.

Plus de 700 millions d’euros ont été dépensés en achats de joueurs pour satisfaire l’entraineur. On peut prendre l’exemple de Riyad Mahrez (68 millions €), Aymeric Laporte (65 millions € ) ou encore Rodri (70 millions €). Pep Guardiola sera d’ailleurs en fin de contrat à l’issue de cette saison. La réussite de l’aventure européenne de cette saison sera surement l’élément déclencheur d’une prolongation de contrat.

Suspension de compétition annulée

Ce tirage au sort de la Ligue des Champions aurait pu se faire sans le nom de l’équipe anglaise. A vrai dire, le club avait été condamné par l’UEFA a une exclusion de deux ans de toute coupe d’Europe, puis à une amende de 30 millions d’euros. En cause, un manquement envers le Fair-Play Financier dû à une probable surévaluation des revenus issus des contrats de sponsoring dans ses comptes portant sur la période 2012-2016.

Manchester City avait refusé la décision de l’UEFA et avait fait appel auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS). Finalement, le jugement rendu le 13 juillet a permis d’annuler la suspension de toute compétition. Mais aussi de réduire l’amende initiale à 10 millions d’euros pour mauvaise coopération avec les autorités du gendarme financier.

L’équipe de Pep Guardiola va donc pouvoir poursuivre son rêve de briller en Ligue des Champions cette saison. Reste à savoir quelles seront les conséquences pour d’autres clubs en litige avec le Fair-Play Financier, comme l’OM par exemple.

Saison 2020/21 : gagner à tout prix

Le recrutement

Les Citizens peuvent repartir sur de bonnes bases en cette nouvelle saison. Les troubles financiers ne sont plus à l’ordre du jour. Cela leur a permis de conserver leurs meilleurs joueurs et de parfaire le recrutement. Au rayon des arrivées : Ruben Diaz défenseur de Benfica, Nathan Aké défenseur de Bournemouth et Ferran Torres ailier droit de Valence. Un total de 136 millions d’euros pour les trois nouveaux joueurs. Concernant les départs, Leroy Sané est parti au Bayern Munich, Nicolas Otamendi à Benfica puis Claudio Bravo (Bétis Séville) et David Silva (Real Sociedad) ont rejoint la Liga.

Résoudre les problèmes défensifs

L’équipe de Manchester City semble, sur le papier, plus équilibrée que les saisons précédentes. Les recrutements, surtout au niveau défensif, doivent leur permettre de se rassurer dans ce secteur de jeu. Il est vrai que lors des dernières saisons, les erreurs ont coûté cher au club Anglais. Depuis l’arrivée de Guardiola en 2016, la liste des défenseurs recrutés est la suivante : Stones, Walker, Mendy, Danilo, Laporte, Cancelo, Garcia puis se rajoutent ceux de cette intersaison avec Ruben Diaz et Nathan Aké. Cela prouve bien une instabilité permanente et des erreurs à corriger.

On peut aussi se demander s’il ne manque pas un défenseur de classe mondiale dans cette équipe. Le début de saison n’est pas encore parfait dans le repli défensif. Il reste du travail à effectuer. Dans l’ensemble, l’équipe type des Citizens pour cette nouvelle année est juste exceptionnelle sur la papier. Reste à confirmer dans les matchs.

Les objectifs

Les joueurs de Manchester City n’ont pas débuté la saison idéalement. La reprise post covid-19 n’est pas flamboyante. Il a d’abord fallu digérer l’élimination en Ligue des Champions contre l’OL. Après quelques jours de repos, ils ont pu commencer le championnat.

Le bilan en Premier League est d’une victoire à l’extérieure 3-1 contre Wolverhampton, d’une défaite 5-2 à domicile contre Leicester et d’un match nul 1-1 contre le Leeds de Marcelo Bielsa. Ils occupent donc une anecdotique quatorzième place avec un match en retard. Les Citizens ont également débuté leur aventure en coupe de ligue avec deux victoires contre Bournemouth et Burnley.

Pep Guardiola doit aussi faire face à des blessures. En effet, Gabriel Jesus ou Sergio Agüero n’ont pas pu participer aux dernières rencontres. La défense, malgré un gros recrutement, ne trouve pas encore ses repères. L’entraineur a essayé plusieurs options en défense centrale après la lourde défaite contre Leicester. Sur le côté gauche, Benjamin Mendy va pouvoir enchainer les matchs avec la blessure prolongée de Oleksandr Zinchenko. Joao Cancelo, l’arrière droit portugais est également blessé. L’entraineur de Manchester City doit faire confiance à des jeunes joueurs comme Liam Delep (17ans) ou Cole Palmer (18ans) sur la banc de touche. Il peste légèrement en ce moment sur le calendrier intense et la répétition des blessures de certains joueurs.

Le club devrait pouvoir débuter son parcours en Ligue des Champions avec le retour de plusieurs cadres. Cette équipe sera la favorite de ce groupe. Leur objectif sera de finir premier et de se qualifier pour les huitièmes de finale. Nul doute que beaucoup de joueurs absents seront présents d’ici là lors du match aller de la phase de poule le 27 octobre contre l’OM. Les Marseillais se déplaceront à l’Etihad Stadium le 9 décembre.

Les joueurs clés

En défense centrale, Aymeric Laporte est un train de s’imposer comme un joueur indispensable. Le défenseur français est arrivé en Angleterre il y a bientôt trois ans. Il est souvent titulaire dans le onze de départ. Il ne lui reste plus qu’à s’imposer en Equipe de France.

Au milieu de terrain, nous sommes obligés de citer le Belge Kévin De Bruyne. Il est arrivé au club en 2015 en provenance de Wolfsburg en Allemagne. Depuis, il n’a cessé de progresser pour devenir un joueur de classe mondiale. Il a disputé 227 matchs pour 58 buts et 90 passes décisives toutes compétitons confondues.

Sur les ailes de l’attaque des citizens, Raheem Sterling fait office de leader technique naturel. Il est polyvalent entre le côté gauche et la pointe de l’attaque en cas d’absences. Le joueur de 25 ans présente des statistiques incroyables avec 103 buts et 77 passes décisives en 248 matchs avec Manchester City.

En attaque, Sergio Agüero est la star de City depuis 2011. L’avant centre argentin est le joueur le plus décisif du club, il s’agit du meilleur buteur de tous les temps pour le club. Il a marqué 254 buts en 9 saisons sous le tenue bleu ciel.

L’Olympique de Marseille va jouer contre un monstre du football moderne. Manchester City est aussi devenu une des équipes les plus puissantes financièrement aujourd’hui. Pep Guardiola va découvrir le Stade Vélodrome avec malheureusement peu ou pas de supporteurs. Il faudra du talent pour rivaliser face à une équipe archi-favorite mais pourquoi pas ne rêver et créer un exploit….

4.5 6 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments