MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS

#OMOL : Les deux équipes se quittent dos à dos

Pour le compte de la 27ème journée de Ligue 1, l’OM recevait Lyon au stade Vélodrome. Finalement, les deux équipes se sont neutralisées (1-1) dans un match mouvementé. Un résultat qui ne fait les affaires de personne.

Rappel de la composition de l’OM

Pour la réception de Lyon, Nasser Larguet a pu compter sur le retour d’Arkadiusz Milik ! En effet, l’attaquant polonais était absent depuis le 3 février en raison d’une blessure à la cuisse. Cependant, Valentin Rongier, Hiroki Sakai et Darío Benedetto (suspendus), ainsi que Jordan Amavi (blessure) manquaient à l’appel.

Une première mi-temps mouvementée

Une erreur que l’OM paie cash

Après une entrée en matière stérile, où aucune des deux équipes n’a réellement pris l’ascendant sur l’autre, les Marseillais se mettent en difficulté tout seuls. En effet, les hommes de Nasser Larguet sont à contretemps sur les actions lyonnaises, et Depay est facilement touché entre les lignes. Sur les trente premières minutes, le milieu de terrain a énormément de difficultés et Lyon prend l’ascendant. C’est finalement Lucas Paquetá, sur un côté gauche olympien complètement déserté, qui débloque la situation grâce à une superbe passe. Il trouve Toko-Ekambi, de l’autre côté, qui enroule le ballon dans le petit filet de Mandanda.

Yūto Nagatomo peut se sentir responsable sur cette situation (et d’autres d’ailleurs). Son placement, plus que limite, laisse énormément d’espaces dans son dos. Aussi, Yūto déserte trop souvent son couloir, ce qui offre de beaux boulevards aux excentrés rhodaniens. Et ce n’est pas forcément mieux sur le côté droit. On a eu le droit à un Pol Lirola virevoltant et disponible sur les phrases offensivement notamment, mais peu rassurant défensivement.

Milik remet l’OM dans la partie !

Les quinze dernières minutes du premier acte sonnent la révolte pour les Olympiens. Ces derniers mettent enfin le pied sur le ballon et se procurent de belles situations offensives. Enfin, ça n’était pas trop tôt. Après avoir été acculé, l’OM se rapproche de plus en plus de la surface de réparation adverse. Milik, trouvé dans l’axe, serre Thauvin qui voit sa frappe repoussée par Cornet. L’attaquant polonais fait énormément de bien, et le bloc marseillais commence à s’installer dans le bon côté du terrain.

Finalement, après un nouvel assaut olympien, Pape Gueye frappe dans la surface et Lucas Paquetá la dévie de la main. L’arbitre siffle penalty sans hésiter, et Arek Milik s’élance pour le frapper. Là, le cœur des supporters marseillais a failli lâcher, car habitués aux ratés de Dimitri Payet ou Florian Thauvin sur l’exercice. Mais le Polonais ne tremble pas, et l’OM parvient à égaliser peu de temps avant la pause. C’est le deuxième but de Milik en Ligue 1 !

Un second acte dominé par l’OM

Marseille et Lyon se rendent coup pour coup

Après une entrée en seconde période un peu compliquée, où Lyon cherche à prendre l’avantage rapidement, les débats s’équilibrent. Les Marseillais trouvent des ouvertures, à l’image des combinaisons entre Pol Lirola et Florian Thauvin. C’est notamment ce dernier qui offre l’opportunité à Khaoui, puis à Milik de déclencher des frappes, sans grande réussite. Marseille montre un tout autre visage et ne se laisse pas faire. Le milieu olympien est remobilisé : Kamara et Gueye sont nettement plus solides avec un Payet à la baguette.

Carton rouge : le match bascule

À la 71ème minute, le carton rouge pris par Lucas Paquetá semble être le tournant du match. C’était vraisemblablement le meilleur milieu de terrain de l’OL, et ses passes tranchantes et ses déplacements ont fait mal. C’est le moment qu’a choisi Marseille pour prendre totalement l’avantage dans ce match et jouer beaucoup plus haut. À onze contre dix, les hommes de Rudi Garcia choisissent de se replier devant leur gardien Anthony Lopes. Ils ne prennent plus aucun risque.

L’OM prend totalement possession du ballon, sans pour autant être particulièrement dangereux. La rencontre devient également beaucoup plus hachée avec des fautes de part et d’autre ainsi que plusieurs altercations. Comme d’habitude sur ce genre de rencontres chaudes de Ligue 1 diront certains. Malgré tout, les hommes de Nasser Larguet se font une dernière frayeur en toute fin de match. Memphis Depay file en profondeur pour affronter Steve Mandanda en face-à-face. Après avoir perdu un premier duel, il réussit à envoyer le ballon au fond des filets… Mais est rapidement sifflé hors-jeu par l’arbitre assistant. Le match se solde donc sur un match nul.

Marseille et Lyon se quittent donc dos à dos. Un score d’un but partout qui ne fait les affaires de personne. L’OM a rendu une copie satisfaisante en partie, et doit poursuivre dans cette voie mercredi prochain à Lille. C’était certainement la dernière rencontre de Nasser Larguet sur le banc professionnel olympien, et nous tenions à le remercier pour les services rendus.

0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments