MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

#OMFEY: une fin de parcours au goût amer

Afin de se qualifier pour la finale de la C4, l’OM devait absolument s’imposer face à Feyenoord. Malheureusement, les Olympiens n’ont pas réussi à percer la défense hollandaise et n’ont pas pu faire mieux qu’un match nul (0-0). Retour sur cette soirée dont tout Marseille fera des cauchemars.

La composition

Pour cette rencontre décisive, Sampaoli décide de se passer de Milik et titularise Dieng comme lors du match aller. Le minot est accompagné de Payet et Harit. Pour contrer la profondeur des attaquants de Feyenoord, le coach argentin opte pour une défense à 5 avec Kamara au centre. Gerson et Rongier occupent les postes de pistons en phase défensive.

Une impression de déjà-vu

Après un match aller explosif, la situation est simple à analyser : il faut s’imposer d’un but minimum pour au moins arracher les prolongations. Pourtant, les Olympiens n’ont pas vraiment donné l’impression de faire le maximum pour marquer. Les meilleures occasions du match sont signées Payet en début de match. Le Réunionnais a eu l’opportunité d’ouvrir le score à deux reprises. La première, issue d’une combinaison entre Gerson et Harit, qui est contrée par un défenseur. La seconde, sûrement la plus grosse occasion, vient d’une récupération de Rongier suivie d’un enchaînement de passes jusqu’au maître à jouer de l’OM, qui manque de peu le cadre d’une enroulée pied gauche.

La sortie sur blessure de Payet

Mais le meneur se blesse 10 minutes plus tard et doit quitter le terrain. Cette blessure a immédiatement ravivé de mauvais souvenirs chez supporters. En effet, il y a 4 ans, Payet était sorti sur blessure en finale d’Europa League fac à l’Atlético Madrid. Et comme en 2018, il y a eu un OM avec et un OM sans Dimitri Payet. Milik, qui l’a remplacé, a eu l’occasion d’ouvrir le score en première période mais ses têtes ont manqué de puissance.

Un mental défaillant à domicile ?

En l’absence de Payet, l’OM a livré une seconde période techniquement désastreuse. Entre les imprécisions continuelles de Lirola, les horribles contrôles de Dieng sur le peu de ballons en profondeur dont il a bénéficié, personne n’a pu prendre le relais du numéro 10. Isolé sur le côté gauche pendant toute la soirée, Gerson n’a pas pesé. Quant à Harit, il a essayé de prendre des initiatives mais a été trop brouillon. Les Olympiens sont impuissants offensivement. Même lorsqu’ils ont l’occasion de se montrer dans la surface à la 63e, Harit et surtout Milik manquent leur contrôle. Excepté une frappe contrée de Lirola et une frappe trop molle de Rongier, le gardien de Feyenoord n’a pas eu à s’employer.

L’ambiance de folie du Vélodrome

Pourtant poussés par un public en feu, les Olympiens n’ont pas eu de sursaut d’orgueil et ont clairement manqué d’envie en fin de match. Les changements de Sampaoli, n’ont eu aucun impact sur le jeu et ont même contribué à la défaillance technique de l’OM. Finalement, les Phocéens n’ont pas réussi à trouver la faille et sortent de la Conference League. Comme trop souvent cette saison, les joueurs n’ont pas été à la hauteur des supporters. Il faut néanmoins saluer très bonne performance de la ligne défensive marseillaise, notamment Luan Peres et Rongier.

Encore une fois, l’OM ne satisfait pas ses supporters au Vélodrome. Toutefois, cette non-victoire symbolise la fin de l’aventure européenne cette saison. Après trois matchs d’affilée sans victoire, les hommes de Jorge Sampaoli doivent absolument se reprendre dimanche face à Lorient. Afin de conserver la deuxième place, une seule solution possible: la victoire à tout prix.

Les notes

Pour commencer, chaque membre donne une note à un joueur ayant disputé une partie significative de la rencontre. Chaque joueur obtiendra donc une moyenne en fonction de sa performance.

Si un joueur est amené à sortir sur blessure, il sera alors jugé sur son temps de jeu. Si celui-ci est suffisamment conséquent pour donner lieu à une note.

Enfin, si un joueur vient à être expulsé, il sera également jugé sur son temps de jeu à condition qu’il ait joué assez longtemps.

Tout joueur ayant joué trop peu de temps pour avoir un impact sur la rencontre ne sera donc pas noté.

  • 0 : Faute professionnelle
  • 1 : Ridicule
  • 2 : Affligeant
  • 3 : En difficulté 
  • 4 : Insuffisant
  • 5 : Moyen
  • 6 : Match correct
  • 7 : Bon match
  • 8 : Grand match
  • 9 : Exceptionnel
  • 10 : Masterclass

Steve Mandanda (6,7)

Luan Peres (7)

William Saliba (6,7)

Boubacar Kamara (6,5)

Valentin Rongier (7,7)

Pape Gueye (3,7)

Mattéo Guendouzi (4)

Gerson (4,3)

Bamba Dieng (2,7)

Amine Harit (3,7)

Dimitri Payet (sorti sur blessure)


Pol Lirola (1,7)

Arkadiusz Milik (2,7)

Cengiz Ünder (2,3)

Cédric Bakambu (1,7)


Jorge Sampaoli (3,5)

Arbitrage (4)

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nos Partenaires

  • Logo 100% Ligue 1
  • Logo Dugout
  • Logo Foot Store
  • Logo Football Design
  • Logo One Football
  • Logo Stadium Go