MENU
PROCHAINS MATCHS
Logo FC Pinzgau
Amical
Dimanche 19 Juillet 2020
Pas encore défini
Pas diffusé
Logo Marseille

Aucun match programmé pour les Féminines

Aucun match programmé pour la Réserve

Aucun match programmé pour les U19

Aucun match programmé pour les U18

Aucun match programmé pour les U17

  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS
Logo FC Pinzgau
Amical
Dimanche 19 Juillet 2020
Pas encore défini
Pas diffusé
Logo Marseille

Aucun match programmé pour les Féminines

Aucun match programmé pour la Réserve

Aucun match programmé pour les U19

Aucun match programmé pour les U18

Aucun match programmé pour les U17

[Bilan fin de saison] U16/U17/U18, une suprématie totale

Nos « minots » Marseillais ont magnifiquement performé lors de cette saison 2019/2020. Une réussite pour le duo Eyraud-Zubizarreta qui insiste beaucoup sur l’importance de la formation des jeunes au sein du club. Kamara et Lopez sont les meilleurs exemples de cette jeunesse prometteuse. Un debrief s’impose…

U16 – Une domination totale
La saison en chiffres

16 Matchs joués

58 Buts marqués

11 Buts encaissés

41 Points

47 de différence de buts

11 Type
Résumé de la saison

Finissant premiers de leur championnat avec 0 défaite au compteur, une différence de buts à en effrayer plus d’un et en s’imposant 5-0 lors de leur premier match contre Monteux, nos Olympiens ne pouvaient qu’annoncer la couleur. De plus, avec deux joueurs brisant la barre des 10 buts, et seulement 11 encaissés, les protégés d’Ibrahim Rachidi possèdent, si ce n’est la meilleure, l’équipe la plus complète de Régional 1. Le 4-5-1 (ou 4-3-3 selon l’animation) concocté par l’entraîneur marseillais est parfaitement huilé. Comme le confirme Aimad Sbai, « ils défendent constamment en avançant ».

Tops/Flops
Une équipe qui se complète parfaitement 
Un groupe amoureux du beau jeu 
Un effectif bon défensivement comme offensivement
Énormément de futures pépites 
Objectivement aucun flop bien qu'étant donné leur jeunesse, tout reste encore à prouver
Nos pépites
Jonathan Pitou : une maturité hors-norme

Parmi ce concentré de talents, on peut retenir le nom de Jonathan Pitou. Le meneur de jeu très prometteur s’est particulièrement fait remarquer grâce à son excellente vision du jeu pour son âge. Il a notamment impressionné en arrachant la sélection en équipe de France U16 pour une double confrontation contre le Luxembourg.

Il est un numéro 10 aux qualités techniques largement au-dessus de la moyenne.

« C’est un phénomène, je ne vois pas d’autre mot. Il voit le jeu avant les autres, c’est un joueur fini techniquement avec une rapidité gestuelle dans la passe largement au-dessus de la moyenne. Un vrai numéro 10 qui sait réaliser tous les gestes du football. C’est un régal de le voir jouer, sa technique vous saute aux yeux, comme Nasri à l’époque. Le plus fort du centre de formation à mon avis. »

Bastien Cordoléani, suiveur des jeunes de l’OM
Enzo Caumont : s’imposer, tout un art
Photo de treize013

Toujours parmi la classe 2004, Enzo Caumont impressionne. Ce numéro 6 se balade également. Il est régulièrement surclassé en U17 Nationaux et, cerise sur le gâteau, notre jeune Marseillais possède 6 titularisations en équipe de France dont 2 en tant que capitaine. À seulement 16 ans, il a récemment œuvré à la victoire des Bleuets face au Pays de Galles (2-1). À suivre de très près.

« Enzo Caumont est une sentinelle pure. Un joueur élégant, grand, très technique, toujours la tête haute. C’est un autre style, plus développé physiquement que Jonathan, ce qui lui vaut d’être déjà en équipe de France U16. Il a une vraie capacité à répéter les efforts et peut être surclassé sans problème. Un joueur d’avenir, lui aussi. »

Bastien Cordoléani, suiveur des jeunes de l’OM

Pour conclure

Malgré l’instabilité de l’effectif à des moments de la saison (11 joueurs sont montés avec les U17 nationaux et cinq U15 avec les U16 R1), les principes de jeu restent les mêmes. Toujours cette volonté de presser, de combiner, d’aller vers l’avant.

Droit au but, plus qu’un slogan, une philosophie de jeu.

Pour des informations plus tactiques et poussés, rendez-vous sur notre article [U16] Droit au but, une philosophie de jeu à développer dans toutes les catégories ?

U17 – Une saison plus que maîtrisée
La saison en chiffres

20 Matchs joués

63 Buts marqués

16 Buts encaissés

47 Points

+47 de différence de buts

11 Type
Résumé de la saison

Finissant premiers de National 1 U17 avec un ratio de 3,15 buts par match et seulement 3 défaites, le mot « maîtrisé » peut paraître faible. Mais leur saison n’aura pas été sans embûches. En effet, une équipe en particulier leur aura donné du fil à retordre. Avec seulement une défaite et 45 points, Montpellier se classe juste derrière l’OM. De plus, lors de la confrontation aller entre les deux cadors, nos Olympiens se sont inclinés 4-2 sur la pelouse montpelliéraine.

Le match retour aurait dû se dérouler le 14 avril. Les protégés de Stéphane François auraient-ils confirmé leur supériorité, corrigé le tir et fait taire les doutes ? Tant de questions restent sans réponses… Une chose est sûre, ils ont fait une très grosse saison.

Tops/flops
Un jeu systématiquement porté vers l'avant
Une équipe amoureuse du beau jeu
Une jeunesse très prometteuse
Beaucoup de jeunes qui se démarquent
Un groupe complet malgré l'effectif instable
Des difficultés à rentrer dans leurs matchs
Nos pépites
Hugo Blondel : le leader

Il n’a que 17 ans, mais déjà l’âme d’un leader. Défenseur central et capitaine de l’équipe U17 de l’OM, première de sa poule en U17 Nationaux, il pourrait bien incarner le futur de l’OM. Étant déjà un cadre du vestiaire grâce à son brassard de capitaine, il se distingue aussi sur le terrain comme le patron de l’arrière-garde. Défenseur agressif, il cadre, replace, et gère ses coéquipiers.

Son style. Défenseur central moderne. C’est un joueur dur sur l’homme et fort dans les duels, qui récupère beaucoup de ballons. Son style agressif lui a valu plusieurs cartons jaunes cette saison. Il est cependant plus qu’un défenseur pugnace car il est aussi très fin techniquement. Il est le premier relanceur de l’équipe grâce à sa qualité technique au-dessus de la moyenne, surtout à son poste.

Ce que l’on peut espérer pour lui. Une première convocation chez les pros et un premier contrat professionnel. Il n’a toujours pas effectué d’entraînement avec eux, mais peut se permettre d’y rêver. Voici ce qu’il répondait à nos confrères du Phocéen à ce sujet au début du mois de mars :

« C’est clair. Il me faut passer encore quelques caps et être patient. Si je continue d’enchaîner les bonnes performances comme en ce moment, j’aurai peut-être une bonne surprise. Mais, il ne faut pas se précipiter, chacun a son propre chemin ».

Chacun a son propre chemin, espérons que le sien soit en direction des professionnels.

Paolo Sciortino :la valeur sûre
Photo par @floo__glt

C’est la sentinelle de cette équipe U17. Un des réels cadres de cette formation. La plupart du temps seul devant la défense, il détient les qualités nécessaires de ce poste. Bon à la récupération et à la relance, il est le fer de lance des Olympiens. Il est aussi le vice-capitaine de l’équipe et a déjà participé à quelques entraînements avec les professionnels.

Son style. C’est un joueur tout d’abord doté d’une très grosse intelligence de jeu, avec et sans ballon. Il sait se démarquer pour demander la balle au bon moment et aider ses coéquipiers en difficulté.

Ce que l’on peut espérer pour lui. Après avoir participé à quelques entraînements professionnels, on ne peut que lui souhaiter de disputer ses premières minutes avec le groupe. Il est évidemment encore très jeune, il faut donc lui laisser le temps de mûrir, de jouer avec la N2 pour s’adapter au monde senior. Mais lorsqu’il sera prêt, nul doute qu’il pourra prétendre à une place avec l’équipe A.

Texte entièrement issu du magnifique article de @samuelmessberg, U17 : Les trois minots à suivre


Pour conclure

Malgré une saison stoppée prématurément, nos jeunes ont fait preuve de sang froid et de professionnalisme. Une saison à l’image des objectifs du club.

Pour aller plus loin, magnifique série de vidéos réalisées par l’Olympique de Marseille.

U18 – Comme un air de revanche
Photo par uavfootball
La saison en chiffres

15 Matchs joués

50 Buts marqués

11 Buts encaissés

43 Points

+39 de différence de buts

11 type
Résumé de la saison

1 an après la relégation, la formation qui évoluait auparavant en U19 National a fait ses débuts pour la saison 2019-2020 en U18 Régional 1. Avec une moyenne de 3,3 buts par matchs et laissant leur premier poursuivant à 26 points, les protégés d’Olivier Januzzi ont fait bien plus qu’impressionner. Ils ont donné le rythme à tout un championnat. Ils ont notamment impressionné en s’imposant 11-0 contre le FC Mougins U18 avec une facilité déconcertante.

Mais il leur reste encore beaucoup de travail, l’aventure ne fait que commencer.

Tops/flops

Une jeunesse très prometteuse

Beaucoup de minots qui sortent du lot

Beaucoup de joueurs bientôt sous contrat professionnel

Excellente saison malgré la pression du statut de « relégués »

Le manque d’adversité

Nos pépites
Aaron Kamardin : la force tranquille

Arrivé au club en 2013 à l’âge de 11 ans, en provenance du CA Gombertois, il fait partie de la génération 2002. Comme beaucoup, il sera en fin de contrat le 30 juin 2021. Il compte trois sélections en équipe de France U16 et a fait toutes ses classes au centre de formation de l’OM.

Il occupe le poste de défenseur central et est doté d’une bonne capacité d’anticipation. Sa bonne lecture du jeu, son jeu de tête techniquement au-dessus de la moyenne et sa très bonne relance font de lui un défenseur central assez complet. Malgré cela, il devra s’étoffer physiquement et s’améliorer dans le jeu long. Ce seront très certainement des axes de progression à travailler l’année prochaine. D’autant plus qu’il devrait faire partie du groupe de la réserve pour la saison 2020-2021.

À noter qu’il s’entraîne très régulièrement avec les professionnels. En effet André Villas-Boas fait fréquemment appel à lui au cours de ses séances d’entraînement, ce qui démontre un réel potentiel. C’est à lui maintenant de continuer à travailler et de progresser pour la prochaine saison. Ainsi, il fera certainement partie du groupe qui évolue en National 2.

Cheick Souaré : l’homme aux six poumons
Cheick Souaré

Il débute au FC Martigues de 2009 à 2014. Puis il poursuit avec une saison à Istres de 2014 à 2015 et arrive enfin au centre de formation de l’OM, alors âgé de 13 ans.

Tout comme son coéquipier Aaron Kamardin, son contrat arrive à échéance le 30 juin 2021. Au niveau national, il possède 4 sélections avec l’Équipe de France. De plus, il détient la double nationalité franco-guinéenne.

Il occupe le poste de milieu de terrain. Son style de jeu est très recherché puisque c’est un « box-to-box », c’est-à-dire qu’il a la capacité d’aider le secteur offensif mais aussi défensif. Cheick a une faculté à répéter les efforts durant tout le match. Il parait même infatigable. Il récupère beaucoup de ballons tel un vrai ratisseur et a cette capacité à être très à l’aise balle au pied. De ce fait, le ballon ne lui fait pas peur. Il propose des solutions et fait preuve d’une bonne maîtrise du jeu long comme du jeu  court. Il fait souvent les bons choix en match et est très adroit devant le but.  

Cependant, pour l’année prochaine, il devra améliorer sa régularité dans les performances. Il devrait intégrer le groupe qui évoluera en National 2. Il est d’ailleurs souvent appelé par l’entraîneur Philippe Anziani, soit pour effectuer des bouts de match, soit pour débuter en tant que titulaire. De plus, à chaque fois que l’entraîneur fait appel à lui, il arrive à démontrer tout son talent puisqu’il réalise de bonnes prestations et participe très régulièrement aux entraînements avec les professionnels. Son sérieux ainsi que ses prestations devront lui permettre de se voir proposer un contrat professionnel à l’Olympique de Marseille.

Ugo Bertelli : le diamant brut
Ugo Bertelli et André Villas-Boas 

Né à Marseille, il intègre à l’âge de 8 ans le centre de formation de l’OM, ce qui fait de lui l’un des joueurs les plus anciens du centre. Il évoluait auparavant au SC Montredon Bonneveine où il a été très rapidement repéré par les recruteurs olympiens. Cette saison, il découvre l’Équipe de France U17 avec laquelle il effectue 4 matchs. Il a également participé aux qualifications pour le championnat d’Europe (France 8-0 Gibraltar ; Slovaquie 0-2 France).

À noter que son contrat aspirant arrive à échéance en juin 2021.

Il évolue comme milieu de terrain dans le style de Valentin Rongier, comme un box-to-box.  Sa qualité première est sa faculté à lever la tête sur le terrain. Récemment, Freddy Assolen a déclaré dans la Provence : « Formé à Montredon-Bonneveine, Ugo Bertelli a rapidement tapé dans l’œil des recruteurs de l’OM. Il était au dessus de tout le monde. Ugo évoluait en U8 et il avait toujours la tête levée.»

De nombreuses qualités, à confirmer

En plus d’avoir toujours la tête levée sur le rectangle vert, il est doté d’une technique bien au-dessus de la moyenne. Son intelligence de jeu et de placement lui permet d’avoir un temps d’avance sur son adversaire direct. Ainsi, il voit très vite le jeu. Il joue juste et sait faire jouer ses partenaires afin de les mettre dans de bonnes conditions pour le bon déroulement du jeu. Grâce à sa technique, il a la faculté, en une passe, de casser les lignes adverses et déstabiliser le bloc défensif. Néanmoins, son axe d’amélioration se situe dans la dernière passe, où il pèche par moment. Le plus dur commence.

Malgré cela, il représente une valeur sûre du centre de formation. Cette année, il a gravi les échelons les uns après les autres. Effectivement, il a évolué en U17 National, U18 Régional 1 puis, il a aussi intégré la réserve de l’OM où il a rendu de belles copies. De plus, il participe régulièrement aux entraînements avec les professionnels et a fait partie du groupe qui s’est rendu à Lyon en Coupe de France (1-0). Malheureusement, en début d’année 2020, il s’est légèrement blessé à une cheville, ce qui l’a éloigné du terrain. Cette bonne saison, sa bonne progression, son sérieux ainsi que son talent devraient permettre à Ugo Bertelli de se voir proposer un contrat professionnel à l’OM. L’année prochaine, il devrait pouvoir exprimer tout son talent en National 2.

Analyse issu de notre article U18 : Les trois minots à suivre

Pour conclure

Après la relégation, nos minots avaient la lourde tâche de redresser la barre. Chose brillamment faite en dominant totalement leur championnat. De plus, énormément de jeunes ont individuellement performé. Pour eux, l’aventure ne fait que commencer, ils doivent encore confirmer leur potentiel. Plus facile à écrire qu’à faire mais, si la direction suit, leurs prochains rêves seront certainement en bleu et blanc.

Merci à @CarterChnine pour son aide et son temps précieux.

4.8 16 votes
Article Rating
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments