MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Cuisance, un cas à part

Michaël Cuisance, dernier arrivé du mercato estival de l’OM, a du mal à convaincre depuis le début de saison. Mais l’arrivée de Sampaoli a eu pour effet de le présenter sous un nouveau jour. Retour sur son parcours en demi-teinte depuis son arrivée à l’OM.

Des débuts manqués

Cuisance est accueilli avec beaucoup d’espoir par les supporters marseillais. Son talent le place parmi les espoirs français du football à surveiller. Si ses débuts à l’OM sont prometteurs, la suite sera toutefois mitigée. Très peu de matchs du milieu de terrain ont convaincu. Son match de référence sous l’ère Villas-Boas est celui face à Nantes, puis plus rien ou presque. 

Un long passage à vide, rempli de mauvaises prestations au point de devenir exaspérant. Cuisance se démarque par ses mauvais choix avec le ballon, mais aussi par des tacles ratés ou encore par des gestes techniques simples mais manqués. La frustration des fans marseillais vient surtout du fait que son talent est indéniable, mais que presque jamais ils n’ont pu l’observer. Le sentiment d’un gâchis ou d’une potentielle belle histoire qui n’aura pas le droit d’être écrite.

C’est un moment plus difficile. Quand il (Michaël Cuisance) est arrivé, on était émerveillé par ses capacités. Petit à petit, les choses ont commencé à ne pas sortir, à cause aussi de la régularité de l’équipe. Maintenant, il a besoin de moments de confiance, de retrouver de la confiance, comme Pape (Gueye) avec son but et un bon match contre Rennes. C’est un joueur très bon, en qui l’on croit beaucoup, on veut qu’il reste ici pour le futur… je dois continuer à lui donner des opportunités. Il est dans un moment plus dur sur la confiance.

André Villas-Boas en conférence de presse

Peut-être le problème vient-il d’un manque de rythme réel. Une confiance perdue en restant parfois trop longtemps sur le banc munichois, lui qui était remplaçant déjà en Bavière. En outre, ce manque de confiance peut être attribué à une ville de Marseille bouillante à chaque crise de son club, pas en reste cette saison. De nombreux éléments peuvent expliquer les mauvaises performances de Cuisance. Une chose est sûre, il aurait besoin d’être remis dans le droit chemin, lentement mais sûrement. Peut-être au prix d’une saison au bilan plus que moyen à mettre à son actif. Le talent y est mais le problème est ailleurs.

 Je sais que je peux faire plus. Le coach me gère car je sors de deux saisons où je n’ai pas trop joué, je lui fais totalement confiance.

Cuisance en conférence de presse avec André Villas-Boas

Cuisance, version fin de saison

Sous Sampaoli, c’est un Cuisance à nouveau motivé à qui nous avons à faire depuis quelques matchs. Joker de luxe puisqu’à chaque fois décisif, son association avec Luis Henrique fait plaisir à voir. D’abord face à Rennes dans les ultimes minutes du match, puis face à Brest toujours en fin de match. Passe de Henrique, but de Michaël Cuisance, la jeunesse en action. S’il ne s’impose pas encore au milieu, le natif de Strasbourg a au moins le mérite de faire trembler les filets. S’il n’a pas pu rejoindre Leeds de Bielsa, il a maintenant la possibilité d’évoluer avec Sampaoli, un disciple d’El Loco. Et pour l’instant, ça marche.

Le nouveau système va beaucoup nous aider, c’est un coach que tout joueur aime avoir car il aime attaquer et marquer. Ça fait trois jours qu’il travaille avec nous et il a su nous remotiver et nous redonner l’envie.

Cuisance pour Canal+ après le match face à Rennes

La fin de la saison nous révèle enfin un autre Cuisance, différent de celui d’avant. L’arrivée de Sampaoli semble avoir fait du bien à plus d’un dans le groupe. Le milieu de terrain en a profité pour être décisif, mais tout cela complique l’équation.

Avons-nous sous nos yeux un footballeur très talentueux, qui a besoin de temps pour éclore, à la manière de Gignac à ses débuts à l’OM ? Ou s’agit-il d’une erreur de casting, une illusion d’optique qui nous a donné l’impression de voir de l’or au milieu du néant ? Ce qui est sûr, c’est que la fin de saison de Cuisance risque d’être particulière… Il gagne en confiance et tire beaucoup plus qu’avant. Et la chance semble être de son côté.

C’est un jeune joueur qui a beaucoup de potentiel. Il n’est pas encore très clair sur sa meilleure position sur le terrain. Cuisance doit apprendre à évoluer avec ses coéquipiers. Il peut être décisif mais il doit se fondre dans le collectif.

Jorge Sampaoli en conférence de presse d’avant match face à Nice

Finalement, le cas Cuisance a de quoi troubler le board olympien, alors qu’approche l’heure de faire un choix quant à sa suite au club. Il totalise jusque-là 916 minutes jouées en Ligue 1 pour deux buts et une passe décisive, et commence à briller. Il nous reste à observer les derniers matchs de la saison, et à assister à un possible prochain coup de maître de Longoria.

3.3 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus voté
Inline Feedbacks
View all comments
PoèteOlympien
PoèteOlympien
18 mars 2021 18 h 35 min

Excellent article.
J’attend de voir ce que Cuisance donnera à l’avenir