MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS

Pourquoi l’OM inquiète autant ?

Après un total de douze matchs dans cette nouvelle saison, l’Olympique de Marseille compte cinq victoires, quatre nuls et quatre défaites. Après cette nouvelle trêve internationale, l’OM est quatrième de Ligue 1 à six points de la première place et avec un match en retard. Alors pourquoi avec un si bon bilan comptable les hommes de Villas-Boas inquiètent-ils ? Explications.

Un fond de jeu inexistant.

Voici l’une des premières raisons pour lesquelles les supporters sont inquiets. Encore lors du dernier match face à Strasbourg, les Marseillais se sont imposés sur leur seul tir du match. UN SEUL TIR ! En quatre-vingt dix minutes de jeu. Il est d’autant plus complexe de regarder une équipe jouer sans plan de jeu. Les matches deviennent de plus en plus difficile à observer, analyser et commenter. L’impression de ne voir aucune évolution dans cette équipe et aucune prise de risque.

J’ai vu peu d’âme dans cette équipe. Je n’ai pas vu de personnalité, je n’ai pas vu d’entraide entre eux, je n’ai pas vu de leader. Mais c’est ce que j’ai ressenti sur le terrain. J’ai senti un mal profond dans cette équipe. Je n’ai pas vraiment vu de révolte. Ils ont joué pour jouer. Je pensais voir une équipe attaquer très fort le match, avec beaucoup d’agressivité.

Mathieu Valbuena après la rencontre de Ligue des champions face à l’OM.

Des leaders en dedans.

Les leaders, qu’ils soient technique, mental ou autres, tous ont vécu une forte baisse de régime. Alvaro en est le symbole : solide en début de saison, son altercation avec Neymar lors du classico lui a coûté. Les deux confrontations suivantes face à Saint-Etienne et Lille ont été très dures pour lui sur le plan mental et physique. Depuis il revient bien en alignant des bonnes prestations et retrouve son statut de patron de la défense.

Payet, le leader technique de l’équipe qui a tant porté l’équipe la saison passée n’est que l’ombre de lui même. Imprécis dans ses passes, ses centres, son manque d’impact dans l’équipe est tellement criant qu’il avait été laissé sur le banc face à Manchester City. La zumba cafew ne fait plus d’effet et la réalité le rattrape. Physiquement, il donne l’impression de ne plus suivre. Lors des rencontres européennes, il ne montre pas la plénitude de son talent. Et le match face à Porto ne plaide pas en sa faveur, son statut semble de plus en plus en contesté. Une remise en question sur sa forme et (son poids) doit être effectuée.

Thauvin, l’homme fort du début de saison Marseillais. Trois buts et cinq passes décisives. Et pourtant lui aussi connaît une baisse de régime assez logique au vu de sa situation. Un retour de blessure, une préparation tronquée, un enchainement important de matches, un re-positionnement en attaquant de pointe. C’est la formule pour dessiner un joueur frustré.

Un parcours “record” en Ligue des Champions.

Zéro points. Voilà tout est dit. Ni plus, ni moins. L’OM pointe à la quatrième place de son classement de Ligue des Champions. Il aura fallut sept ans d’attente pour être sur la même dynamique que la dernière participation à cette compétition lors de l’édition 2013/2014. Mais pire encore, l’Olympique de Marseille est en passe de devenir l’équipe ayant le plus de défaites dans cette compétition. “Faim d’Europe” était le slogan, on a l’impression que les joueurs sont rassasiés et à peine satisfait de faire figuration dans ce groupe qui au départ avait l’air homogène (Manchester City, Porto, Olympiakos).

Les joueurs de l'OM avant d'affronter Man City en LDC.
Un système qui reste à définir.

Entre le 4-3-3 et le 4-4-2 en losange, l’entraîneur Olympien a encore du mal à trancher. Quel schéma serait le mieux adapté à l’équipe pour lui permettre de bien s’exprimer. Car on le sait, ce système et ce fond de jeu repose sur des individualités tels que Thauvin ou Payet mais si ces derniers sont en difficulté sur quoi il faut s’appuyer ? Sur une défense qui en championnat reste assez solide mais qui en Ligue des Champions est fébrile ? Les ressources mentales qui nous permettent de prendre des points même lorsque l’on est en difficulté ?

Quid de Benedetto qui semble en panne depuis le début de saison. Une disette qui en dit long sur l’animation offensive de l’OM. Ou de certains joueurs qui n’ont plus le même rendement que la saison dernière, ce qui peut fragiliser le système mis en place par l’entraineur Marseillais.

Si le mot crise n’est pas employé c’est surtout grâce aux résultats qui plaident en nôtre faveur. Cependant des interrogations planent sur la tournure que cette saison prend. Même si le jeu est remis en question la dynamique est plutôt positive et ça c’est bien grâce à André Villas-Boas.

Réussir à combiné jeu et résultat

C’est la mission de l’entraîneur portugais. Les supporters marseillais, n’attendent qu’une chose : du jeu et des résultats. Malgré une série d’invincibilité à l’extérieur qui dure depuis maintenant treize matchs en championnat. Ainsi qu’une place dans la plus grande des compétitions européenne retrouvée. En apparence tout va bien à l’OM pourtant c’est bien une équipe qui a du mal à honorer le slogan “Droit au But”.

5 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments