MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Patréon
PROCHAINS MATCHS

Qui est Naïm Chadhuli, à l’entraînement chez les pros cette semaine ?

Alors que l’OM préparait son déplacement à Reims, un jeune joueur a pris part aux séances de Jorge Sampaoli. En effet, Naïm Chadhuli (U19) a tiré son épingle du jeu dans sa catégorie durant la première partie de saison. Mais qui est-il ? D’où vient-il ? Avec le témoignage d’observateurs olympiens et d’anciens de ses éducateurs, découvrez le portrait d’un jeune olympien rempli de talent.

Voir un minot éclore dans son club de cœur c’est bien, mais à Marseille, c’est encore plus beau. Naïm Chadhuli, 17 ans, a eu la chance de s’entraîner aux côtés de ses idoles pendant toute la semaine. Mais cela n’a pu être le cas que grâce à des heures de travail acharné et certains sacrifices de sa part. Pour une première saison en catégorie U19, Naïm a montré de très belles choses. Pourtant, ce n’est pas vraiment celui que les observateurs attendaient. Car, je doute que vous ayez déjà entendu son nom avant aujourd’hui. Malgré cela, nous avions évoqué son nom en octobre dernier lors de la suspension des championnats amateurs.

Un pur Marseillais issu du football amateur

Un rêve de devenir footballeur

Issu d’une double culture franco-comorienne, Naïm Chadhuli naît le 15 juillet 2003 et grandit à Marseille. Jeune, il pratique rapidement le football en club et joue au sein de différentes équipes. Successivement, il intégrera l’AS Belsunce, puis ira au Burel FC. Avec leurs aides, il obtient un essai pour intégrer la pré-formation de l’Olympique de Marseille. Mais finalement, le club phocéen ne le retiendra pas… Un échec qui affectera fortement le minot. Chadhuli débarque donc à Mazargues en 2016 où il cherchera à rebondir. Son éducateur de l’époque se rappelle d’un jeune qui avait l’envie de réussir.

Après son échec pour entrer à l’OM, on a récupéré un gamin triste mais pas abattu. Il a fallu lui faire confiance et le mettre dans de bonnes conditions. Fiable comme il est, il nous a bien évidemment rendu la pareille.

Alban Eydieux (ex-éducateur de Chadhuli) à Peuple Olympien

Là-bas, son talent fait clairement l’unanimité puisqu’il est reconnu par tous pour ses qualités sur le rectangle vert. Mieux encore, Naïm a été surclassé et s’entraînait avec les catégories du dessus. Grâce à un bon encadrement et une prise de conscience personnelle, il remarque qu’il a des réelles qualités à exploiter. Rien n’est alors joué !

À l’essai dans différents clubs…

Après avoir montré tant de bonnes choses dans les Bouches-du-Rhône, le minot attise les convoitises. Il a réussi à attirer l’attention de certains scouts français et étrangers. C’est donc sans surprise qu’il reçoit une invitation de la part du club anglais de Brighton & Hove Albion pour s’essayer dans le Sussex de l’Est. Chadhuli traverse donc la manche et réalise une semaine d’essai complète. Une véritable réussite.

C’est un travailleur acharné, il n’a jamais rien lâché, et croit en ses rêves. Naïm ne s’est jamais reposé sur ses acquis.

Un proche du joueur à Peuple Olympien

Mais cela ne va pas s’arrêter là puisque le jeune Marseillais reçoit également une invitation d’Angers SCO. Alors que la situation se complique et que l’essai semble compromis, Naïm fait preuve d’une détermination à tout égard. Il souhaite par tous les moyens réaliser son rêve et montrer ses qualités aux Angevins. Un arrangement sera trouvé et Chadhuli, sans surprise, explosera tout à cet essai. Au-dessus du lot, encore une fois.

…mais souhaite rejoindre son club de cœur

L’avenir du jeune d’origine comorienne semble s’écrire loin de sa ville. Il devient incontestable qu’il renforcera un centre de formation à partir de l’été 2018. Alors que son choix était partagé entre Brighton et Angers, un nouvel acteur entre dans la balance : le club de ses rêves, l’Olympique de Marseille. En effet, Sébastien Pérez, fraîchement nommé à la tête de la cellule de recrutement du centre de formation, a coché son profil. Pour lui, il a largement les qualités pour évoluer chez les jeunes à l’OM.

Naïm a rencontré Sébastien Pérez (responsable recrutement du centre de formation de l’OM) et, très rapidement, il s’est décidé. Il l’a convaincu en lui montrant que l’OM comptait réellement sur lui. C’est un choix sportif, mais aussi un choix du cœur.

Alban Eydieux à Peuple Olympien

À la fin, sa décision n’aura pas vraiment été difficile à prendre. Chadhuli a toujours souhaité intégrer la formation de l’OM qu’il avait raté deux ans auparavant. Il s’est entraîné dur pour pouvoir prendre sa revanche et réaliser son rêve et son ancien éducateur Alban n’a pas été surpris. Pour lui, ça n’était que le résultat logique d’un gamin qui « aimait le football » et qui « a mis les moyens pour réaliser son rêve ». Le travail paie toujours, et Naïm l’a rapidement compris.

Naïm Chadhuli : un bosseur dans l’âme

Un milieu moderne à l’endurance monstrueuse

Discret et effacé comme à l’accoutumé, le jeune de Mazargues débarque à Marseille sans le moindre bruit. Un état d’esprit qui lui permet de rester focus sur le football et de travailler sereinement. Chez les Phocéens, Naïm Chadhuli va devoir se fixer à un poste qui exploitera au mieux toutes ses qualités. Vous savez, en amateur, lorsque l’on est au-dessus du lot, on peut évoluer partout. Mais en centre de formation, vous êtes l’élite d’une catégorie d’âge et les places sont chères. Dès lors, il se stabilise au milieu de terrain et évolue en tant que relayeur ou sentinelle. Son petit gabarit (1m70) sera alors compensé par un énorme bagage physique.

Parmi les observateurs qui scrutent régulièrement les équipes du centre de formation, @CarterChnine a vu débarquer Chadhuli au club phocéen. Il l’a vu émerger et progresser, et nous donne aujourd’hui son avis sur le profil du milieu de terrain.

C’est un milieu de terrain complet, à l’aise techniquement. Ce jeune joueur est capable de faire des différences grâce à sa conduite de balle et sa qualité de passe. Dès sa première touche, il a souvent la volonté d’aller vers l’avant et casser des lignes. Rapide, puissant et doté d’un gros volume de jeu, Naïm Chadhuli est également précieux à la récupération.

@CarterChnine à Peuple Olympien

C’est également un énorme coureur ! Son volume de jeu, nettement au-dessus de la moyenne, lui permet de parcourir des distances folles. Nombreux sont ceux qui ont été séduits par sa capacité à répéter les efforts et se rendre disponible pour ses coéquipiers. Balle aux pieds, jeu sans ballon, peu importe, Naïm a toujours été fiable et bosseur.

Le travail comme mot d’ordre

Pour ce minot, les anecdotes se multiplient. Rien ne peut remettre en cause son humilité et sa volonté de travailler toujours plus. Un état d’esprit qui lui a certainement permis d’en arriver là aujourd’hui.

Lorsqu’il était à Mazargues, il n’avait que deux entraînements par semaine avec les U14 DHR (aujourd’hui R2). Mais Naïm nous suppliait pour avoir quelques séances supplémentaires. On lui a donc accordé de s’entraîner quatre fois par semaine ! Il a commencé à évoluer aux côtés des U16 du club, où il a même réussi à se faire une place. Je pense que c’est là que la différence s’est faite.

Alban Eydieux, à Peuple Olympien

Chadhuli en veut toujours plus que les autres. Ce n’est pas pour rien que ses anciens éducateurs, comme Alban ou d’autres, ont toujours cru en lui. Les entraîneurs aiment beaucoup ce genre de joueurs sur qui on peut compter, qui ne vont jamais rechigner à la tâche. C’est un véritable soldat, capable de mettre son égo de côté pour l’équipe. Alors qu’il est plutôt de nature timide, ses qualités font de lui un leader naturel sur le terrain.

À lire aussi : [Formation] Un contrat professionnel pour Pablo Sciortino ?

Un démarrage en U19 sur les chapeaux de roue

Après deux saisons en U17, dont la dernière où il inscrit cinq buts (championnat arrêté en mars), Naïm intègre les U19. De la génération 2003, il semblerait logique que les places soient plus chères en raison de la qualité présente chez les 2002. Sauf que, maintenant, vous le savez, Chadhuli ira toujours au combat. Ce dernier puise sa force de ses échecs et dans l’adversité, il sait d’où il vient.

Il entre dans le groupe et s’impose donc peu à peu comme un élément important. Sans aucune pression, il multiplie les bonnes performances dans un milieu qui est, avec lui, composé habituellement de Sciortino et Khetir. Selon les informations de @treize013, il tape même à la porte de la N2 dès la fin du mois de septembre et s’y entraîne quelque temps.

Encore sous contrat avec l’Olympique de Marseille jusqu’en juillet prochain, Naïm Chadhuli arrive à un moment clé. Si le club l’a laissé évoluer avec les plus grands, cela prouve qu’il a encore une carte à jouer. La volonté du club va sûrement être de lui laisser sa chance et de montrer qu’il a le potentiel pour fouler les pelouses professionnelles. A-t-il séduit les observateurs et le technicien argentin ? Nous le saurons dans les semaines à venir.

4.7 6 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments