MENU
  • Icône Twitter
  • Icône Facebook
  • Icône Instagram
  • Icône Youtube
  • Icône Twitch
  • Icône Discord
  • Icône Utip
PROCHAINS MATCHS

Revue d’actualité du 22/02/2021

Quelle semaine ! Elle commençait pourtant mal, suite au match nul 0-0 face à Bordeaux qui laissait des regrets et de la frustration. Puis sont venues les décisions de la direction de l’OM, qui ont mobilisé les supporters. En outre, deux matchs ont eu lieu, donnant un peu de souffle et d’espoir pour la fin de la saison.

Tensions autour de l’OM

La direction creuse le conflit

La semaine a été riche en évènements du côté de Marseille. D’une défiance absolue des supporters de l’OM à l’égard de la direction, nous sommes passés à un conflit ouvert. Cela fait suite à la mise en demeure de leurs groupes, justifiée par les incidents à la Commanderie du 30 janvier. Hugues Ouvrard et Jacques-Henri Eyraud, à la manœuvre, usent de ce prétexte pour appliquer ce qu’ils attendent de pouvoir faire depuis longtemps : mettre fin au supporterisme qu’ils exècrent et surtout ne comprennent pas. Cela prend la forme d’un « Agora OM » sorti de leur chapeau visant à redéfinir la notion de supporter. Il semble difficile d’imaginer la direction actuelle sortir gagnante de ce combat.

Face à Nîmes en 2019

Des réactions en chaîne tout au long de la semaine

La réaction des supporters de l’Olympique de Marseille ne s’est pas fait attendre. Un désabonnement massif des différents comptes de l’OM sur les réseaux sociaux a d’abord été opéré. L’impact symbolique était fort et le suivi impressionnant, les comptes perdant chaque seconde plusieurs abonnés. Ensuite, on a vu les groupes de l’OM Nation vent debout contre la direction eux aussi. Un revers pour Eyraud, à l’initiative du projet. Le point culminant de cette semaine a probablement été la conférence de presse rassemblant les différents groupes de supporters le vendredi 19 février à 15h30. Celle-ci faisait suite à leur lettre ouverte publiée dans La Provence, déclarant que « la rupture est consommée » avec la direction, en réaction à la mise en demeure notamment. En outre, cette conférence de presse a abouti une non-reconnaissance de Jacques-Henri Eyraud comme président du club. Le supporterisme, en temps de crise sanitaire, s’est rarement montré aussi vivant et bouillant qu’en ce moment autour de l’OM.

[À lire aussi ] : La révolte marseillaise est en marche !

Une mauvaise nouvelle concernant un joueur de l’OM

Nous apprenions ce mardi 17 février que Pape Gueye fait l’objet d’un conflit juridique entre Watford et l’OM. Alors que le milieu de terrain en forme actuellement accepte dans les premiers mois de 2020 de rejoindre libre les Hornets au cours de l’été depuis son club du Havre, la donne change. Il s’estime lésé par son agent de l’époque et par les termes du contrat. Gueye change d’agent en faveur de celui qui l’a aidé à repérer les irrégularités du premier contrat, puis s’engage en faveur de l’Olympique de Marseille. Ainsi, il semblerait que Watford et l’OM ne soient pas parvenu à un accord à l’amiable. La FIFA est saisie, espérons une issue positive et proche dans ce dossier.

[À lire aussi ] : Pape Gueye : Watford saisit la FIFA

Des matchs en demi-teinte

OM-OGCN : de l’espoir et du plaisir

Le match de mercredi a redonné espoir à la communauté marseillaise. Malgré une fin de rencontre sous pression, l’OM a dominé et proposé un jeu qu’on ne lui avait pas connu depuis trop longtemps. Un match plein de belles surprises, Khaoui, Henrique et Dieng étant titulaires d’entrée de jeu et rendant une copie de qualité. Mention spéciale au Tunisien qui on l’espère bénéficiera de plus de temps de jeu suite au départ de Radonjić notamment et affichera la même envie et la même justesse que celles dont il a fait preuve mercredi. Et si l’équipe de Nice n’était pas au complet et a su presser jusqu’à la dernière seconde, le mental affiché par les Marseillais dans ce contexte particulier importe.

[À lire aussi ] : Khaoui, le joueur inattendu

Dieng et Payet, buteur, lors du match face à Nantes le 20 février

La rencontre face à Nantes : l’OM retombe dans ses travers

Le match nul 1-1 concédé ce samedi face à des Canaris mal en point laisse des regrets. Mandanda, capitaine et gardien, rate sa relance et laisse Blas déposer le ballon au fond des filets. Comme l’analyse d’après-match proposée par Peuple Olympien en a rendu compte, l’OM était insipide. Le onze aligné était pourtant le même que face à Nice. Mettons cela sur le compte de la fatigue et du manque de profondeur de banc, en l’attente du retour, entre autres, de Milik et de Thauvin. Les matchs à venir s’annoncent rudes, face à Lyon à domicile, puis en déplacement à Lille et enfin face à Rennes ces trois prochaines semaines, décisives pour la fin de la saison.

Bientôt un nouveau coach à l’OM ?

Il semble presque acquis que Jorge Sampaoli sera le prochain entraîneur de l’OM. Actuellement sur le banc de l’Athlético Mineiro, l’ancien sélectionneur d’Argentine et du Chili et ancien entraîneur du Séville FC pour ce qui est de l’Europe suscite l’espoir de nombreux supporters. Quatrième du championnat brésilien, son équipe actuelle semble lui avoir donné un nouveau souffle dans sa carrière après l’échec à la tête de l’Albiceleste. En attendant sa (très probable) venue, découvrez cet entraîneur caractériel et adepte de la possession dans cet article de Peuple Olympien, qui revient sur son parcours et détaille son profil.

Les supporters ont réagi aux attaques et ont rappelé où se situe l’âme du club. Échaudés par leur mise en demeure, ils ont réussi à faire preuve de combativité face à une direction hors-sol. En outre, les matchs récents ont donné un peu d’espoir, alors que l’OM joue encore la Coupe de France et peut prétendre à une place européenne. Attendons la suite des évènements et l’arrivée d’un nouveau coach.

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments